Stade-Lausanne commence fort son mercato

Stade-Lausanne commence fort son mercato

Stade-Lausanne-Ouchy a commencé ses emplettes estivales avec l’engagement du meilleur buteur de Promotion League, Karim Chentouf. Ce dernier fait donc son retour en Challenge League après 8 ans d’absence.

Le championnat vient à peine de se terminer que le mercato anime déjà les coulisses du football vaudois. Nyon, qui semble perdre ses joueurs les uns après les autres depuis cet hiver, doit déplorer le départ de son attaquant vedette Karim Chentouf. Ce dernier vient en effet de signer un contrat auprès du club qui évoluera à Colovray pour sa première saison en Challenge League.

« Nouvelle aventure »

La formation lausannoise qui a décidé d’opter pour un statut de « semi-professionnalisme » peut se réjouir d’une telle arrivée et le plaisir semble partagé. « Je repars pour une nouvelle aventure, débute l’auteur de 22 réalisations cette saison. Nous avons trouvé un bel arrangement afin que je conserve mon travail. Ce contrat est bénéfique pour moi et je me tiens prêt pour relever un nouveau challenge. De plus, c’est une bonne chose que Stade ne passe pas directement dans une structure professionnelle. Il est nécessaire de s’adapter à l’échelon supérieur avant de faire le grand saut. »

Stade-Lausanne – si Yanis Lahouiel reste – pourra se targuer d’avoir les deux meilleurs buteurs de la présente saison en Promotion League. En effet, les deux futurs éventuels compères pèsent 44 buts (22 chacun). Avec cette arrivée, les ambitions semblent être plus élevées que le maintien. « Je pense que les dirigeants vont former une équipe compétitive pour faire bonne figure à ce niveau », confie Chentouf.

« Il a manqué un petit truc avec Nyon »

L’aventure nyonnaise prend donc fin pour le joueur âgé de 32 ans. A-t-il des regrets ? « Oui un peu, mais je ne peux pas revenir en arrière. On aurait pu faire mieux, mais ça n’a pas fonctionné. Nos entraîneurs ont fait le boulot jusqu’au bout, mais il a manqué un petit truc pour monter. C’est dommage, mais c’est le foot », termine Karim Chentouf qui doit déjà se réjouir de terroriser les défenses de toute la Suisse en 2e division nationale.

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*