Stade-Lausanne est champion d’automne!

Stade-Lausanne est champion d’automne!

La formation d’Andrea Binotto a retrouvé le goût du succès au stade Juan-Antonio Samaranch après trois matchs sans victoire (3-0). Juventus, avant-dernier, n’a pas fait le poids face au solide leader de Promotion League.

La fin de journée s’annonçait belle du côté de stade Juan-Antonio Samaranch avec une double affiche: la « une » affrontait Juventus, tandis que la « deux » jouait contre Aigle. Malgré ces duels, le public n’a pas répondu présent avec une affluence de seulement 200 spectateurs. Dommage, car les Lausannois ont remporté leurs rencontres et la formation d’Andrea Binotto est championne d’automne!

Juventus défend très bas

La mise en jambes offerte par l’équipe fanion a permis aux soigneurs de se mettre en évidence. Paul Villano, à la 18e, a dû se faire remplacer au même titre qu’Andy Laugeois, un quart d’heure plus tard. Le milieu stadiste a pris un méchant coup au genou (voir ci-dessous). Ces incidents ont haché une première mi-temps insipide et sans relief. Avant-dernier, l’adversaire était venu défendre très bas et essayer de marquer sur contre.

Andy Laugois sort péniblement du terrain aidé par Ahmed Mejdri.

Andy Laugeois sort péniblement du terrain, aidé par Ahmed Mejdri. Plus de peur que de mal pour le milieu stadiste qui s’en sort avec un gros hématome selon le président Resul Sahingöz. (Crédit photo: Stade-Lausanne-Ouchy)

Dès l’entame de la seconde période, la donne a changé avec le but de la tête d’Alex Danner à la 49e. « Je suis content que l’on marque sur balles arrêtées, analysait Andrea Binotto, entraîneur de Stade-Lausanne. Jusqu’à présent, ça manquait à notre répertoire. » Les Zurichois allaient, dès lors, baisser pavillon qui n’a jamais volé bien haut.

Bavueza: premier ballon touché et but

Bien en jambes et produisant un gros volume de jeu sur le coté gauche de la défense, Steve Samandjeu était récompensé de son bon match par un but à la 57e. Huit minutes plus tard, Bradley Bavueza faisait son entrée sur la pelouse. Moins de 60 secondes plus tard, et pour son premier ballon, il débordait sur l’aile, repiquait au centre avant de tirer dans le petit filet opposé. Magnifique. « Je voulais montrer au coach que je méritais ma place, car j’étais frustré d’être sur le banc. Je n’ai pas vraiment réfléchi lors de l’action. J’y suis allé d’instinct et ça a marché », confiait le joueur à l’issue la rencontre.

Le FC Stade-Lausanne-Ouchy a mis fin à une série de trois rencontres sans victoire au stade Samaranch.

Le FC Stade-Lausanne-Ouchy a mis fin à une série de trois rencontres sans victoire au stade Samaranch. (Crédit photo: Stade-Lausanne-Ouchy)

La marque aurait pu prendre des allures plus sévères dans le dernier tiers des 90 minutes, cependant, ni le gardien adverse, Ilija Kovacic, très bon, ni le poteau n’ont souhaité voir le tableau d’affichage s’alourdir. L’essentiel est là avec ces trois points et surtout l’assurance pour Stade-Lausanne-Ouchy d’être champion d’automne alors qu’il reste encore deux journées. « Ce titre ne vaut rien, mais c’est encourageant. Les statistiques parlent pour elles, ce n’est pas parce que tu es leader à la trêve que tu vas automatiquement monter », conclut un Andrea Binotto, plein de bons sens et la tête bien vissée sur les épaules.

FC Stade-Lausanne-Ouchy – SC YF Juventus 3-0 (0-0)

Buteurs: 49e Axel Danner 1-0, 57e Steve Samandjeu 2-0, 66e Bradley Bavueza 3-0


Quant à la « deux », elle s’est imposée 2-1, après avoir été menée 1-0 à la suite d’une réussite de Romain Sakelis. Leutrim Grainca et Mohamend Ndoye donnaient la victoire aux Stadistes. Le FC Aigle évoluait sans ses deux meilleurs éléments offensifs Ben Käser et Salim Camara, suspendus. Les trois points permettent à la troupe de Simon Fabbri, qui possède le meilleur fair-play de deuxième ligue, de prendre un peu ses aises par rapport à la barre avec six unités d’avance sur le premier relégable, le LUC.

FC Stade-Lausanne-Ouchy – FC Aigle 2-1 (0-1)

Buteurs: 25e Romain Sakelis 0-1, 58e Leutrim Grainca 1-1, 85e Mohamed Ndoye 1-2


Nouvelles rassurantes d’Andy Laugeois

Président du FC Stade-Lausanne-Ouchy, Resul Sahingöz se veut rassurant sur l’état de santé d’Andy Laugeois : « Il souffre d’un gros hématome au genou gauche, mais heureusement pas de fracture. »

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*