Stade-Lausanne-Ouchy marque les esprits

Stade-Lausanne-Ouchy marque les esprits

Le choc était très attendu au Stade Municipal ce samedi. Yverdon Sport, ambitieux, recevait Stade-Lausanne-Ouchy, finaliste les deux dernières saisons. Le duel a tourné en faveur des Stadistes sous un soleil de plomb qui a empêché le match de gagner en intensité. Stade-Lausanne-Ouchy en est désormais à 7 points en 3 matches dans ce championnat et aura l’occasion de prendre la tête ce mercredi, en battant Team Vaud M21 à Vidy en match en retard. C’est loin d’être fait, car les joueurs d’Ilija Borenovic sont impressionnants en ce début de saison, mais c’est jouable. En tout cas, Stade-Lausanne, qui est resté très stable cet été, est déjà bien entré dans son championnat.

Le SLO a commencé par trois matches à l’extérieur

Andrea Binotto et ses joueurs, c’est à relever, ont remporté leurs sept points sur la route. Un point à Fribourg pour commencer, une victoire à Berne face à YB M21 et ce succès au Stade Municipal: le compte est bon et il en dit beaucoup sur la maîtrise des Lausannois, plus que jamais favoris pour accéder aux play-off. Stade a donc joué ses trois matches de championnat à l’extérieur, mais cela ne veut pas dire qu’il sera moins à l’aise à Vidy: la seule fois où le SLO a joué à la maison cette saison, il a battu le FC Wil en Coupe de Suisse (4-2, lire ici).

Penalty ou pas sur Brice Ngindu?

Samedi, Nicolas Tebib a commencé par ouvrir la marque (29e, 0-1), avant le tournant du match deux minutes plus tard. Y avait-il penalty sur Brice Ngindu? Pas sûr, car l’intervention de Ludovic Zwahlen pouvait être considérée comme régulière, mais l’arbitre en a décidé autrement. Ahmed Mejri, lui, ne s’est pas posé la question (0-2, 31e). En deux minutes, le match était plié et YS n’allait jamais revenir. Sans Quentin Rushenguziminega (blessé) et sans sa nouvelle recrue Arthur Deschenaux (arrivé de Fribourg), YS était peut-être un peu léger offensivement malgré la présence d’Alex Gauthier, très bon en ce début de saison.

Le doublé de Sonny Kok

Un qui est aussi en forme, c’est Sonny Kok, bien sûr. Le blond attaquant a inscrit le 0-3 (38e), avant la réduction du score de Mehdi Challandes sur un corner de Florian Gudit (45e). 1-3 à la pause 1-4 score final, encore grâce à Sonny Kok et malgré un poteau pour YS à la 75e. L’attaquant en est à 3 buts en 3 matches de championnat et on ne peut pas enlever de ce bilan son doublé face à Wil. Bref, il est parti sur de très bonnes bases encore une fois.

Première défaite du championnat pour YS

Yverdon, de son côté, a subi sa première défaite de la saison, après un nul à Vevey et deux succès face à YB M21 et Azzurri. C’est un coup d’arrêt, mais ce n’est pas une catastrophe, loin de là. Mais pour l’instant, Stade-Lausanne-Ouchy a encore une longueur d’avance et l’a prouvé ce samedi.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*