Stade-Lausanne méritait mieux

Stade-Lausanne méritait mieux

Pour sa première apparition « à domicile », la formation dirigée par Andrea Binotto n’a pas su exploiter ses occasions pour cueillir ses premiers points en Challenge League. Elle s’est inclinée 2-1 contre Winterthur devant 450 spectateurs.

L’apprentissage du néo-promu lausannois a déjà débuté, mais il devra vite se terminer, s’il entend rapidement débloquer son compteur. Mardi soir, contre Winterthur, solide équipe qui luttera pour les premières places, Stade-Lausanne n’a pas réussi à passer l’épaule quand il le fallait, c’est-à-dire en 1re mi-temps. Bien en jambes en début de match, les Lausannois ont ouvert la marque par Juan Manuel Parapar à la 9e. Son tir enroulé du gauche terminait de superbe manière dans le petit filet du portier Raphael Spiegel.

Manière et Lahouiel ratent le 2-0

Roman Buess, ancien du « LS », réagissait enfin pour son équipe, mais son tir terminait sa course sur la latte de Guedes. On vivait la 33e. 2 minutes plus tard, Parapar, grâce à un gros travail sur l’aile droite, obtenait un corner. Il le bottait lui-même sur la tête de Jérémy Manière, qui croisait trop son envoi. Ce ballon avait le poids du 2-0. A la 43e, Yannis Lahouiel, qui 5 minutes auparavant échouait lors de son face-à-face, trouvait le poteau, sur une action initiée par l’insatiable Parapar.

Coupable de ne pas avoir doublé la mise, SLO s’est fait avoir comme un… néo-promu. Luka Sliskovic égalisait à la 62e sur penalty. Le jeune Ferid Matri commettait une faute peu évidente dans les 16 m. Le même Sliskovic inscrivait le but de la délivrance à la 77e. Là aussi, le doute est permis, car personne n’est sûr que le ballon a passé la ligne. « On est puni sur 2 situations de jeu contestables, pestait Andrea Binotto à l’issue de la partie. On méritait au moins un point ce soir (NDLR Mardi). Défensivement, le travail a été fait. » Cependant, devant, les joueurs doivent être plus adroits et ne pas avoir besoin de 10 actions pour marquer.

« Je suis mort »

Le scénario aurait pu être différent, si Roland Ndongo, à la 92e, à 5m, pouvait croiser sa frappe, mais cette dernière terminait sa course droit dans les gants du gardien. La déception était de mise pour le capitaine Alex Danner. « C’est dur à encaisser. C’est horrible, on a tout donné, je suis mort. Il n’a pas manqué grand-chose, mais si on se dit ça 36 fois, on sera relégué. On doit apprendre le plus vite possible, car toute la saison à ce rythme, ça va être compliqué. »

Une réaction et, surtout, les premiers points sont attendus dès dimanche avec la réception à Colovray du FC Vaduz, autre morceau du championnat de Challenge League. « Nous devons absolument faire tourner la réussite dans notre camp » résumait le capitaine du Stade-Lausanne avant de regagner les vestiaires, déçu, épuisé, mais avec la rage au ventre et prêt à laisser sa vie sur le terrain face aux coriaces Liechtensteinois.


FC Stade-Lausanne-Ouchy – FC Winterthur 1-2 (1-0)

Stade de Colovray, Nyon, 450 spectateurs

Buteurs: 9e Juan Manuel Parapar 1-0, 62e Luka Sliskovic (P) 1-1, 77e Luka Sliskovic 1-2

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*