Solide, Yverdon l’emporte contre la « deux » de Sion

Solide, Yverdon l’emporte contre la « deux » de Sion

Les hommes d’Anthony Braizat se sont imposés contre la relève sédunoise (2-0). Bien en places, ils n’ont laissé que très peu d’espaces à des adversaires qui ont rapidement baissé les bras en seconde période.

Un but juste avant la pause (45e+1) et un après (47e) auront suffi à Yverdon pour récolter les trois points contre Sion II. Ce succès porte le sceau d’un esprit collectif à toute épreuve. Du gardien à l’efficace paire offensive, Bud et Ciarrocchi, un but chacun samedi, chaque joueur participe à l’effort défensif, mais également dans le sens contraire. Cet esprit permet aux Nord-Vaudois d’aligner une neuvième rencontre en championnat sans connaître la défaite.

De plus, et depuis ce week-end, la troupe d’Anthony Braizat est « officiellement » la meilleure arrière-garde de Promotion League, à la suite de la victoire 4-2 du Stade-Lausanne face au SC Brühl. Cependant, dans ce total de 12, il faut comptabiliser les deux défaites par forfait, donc la moitié des buts encaissés. Des chiffres qui donnent le tournis et qui situeraient la vraie moyenne à moins de 0.4 goal / match! Portier du club, Kevin Martin met en avant l’équipe : « Je suis le dernier rempart et je fais mes rencontres, mais tous les joueurs me facilitent la tâche ».

Peu de travail contre Sion II

Samedi soir, l’ancien du Lausanne-Sport n’a pas eu beaucoup de travail. Il a rassuré ses coéquipiers quand il fallait et fait les arrêts au bon moment. Une tête, un peu molle, stoppée facilement et une sortie rapide afin d’intervenir dans les pieds de Daniel Rodrigues, en première période, une bonne sortie aérienne en seconde mi-temps auront été les faits notables de Kevin Martin. Et comme lorsqu’un gardien est en confiance, il peut compter sur la chance, comme avec ce tir de Rodrigues qui frôle la lucarne à la 17e et cette latte à la suite d’une déviation de Moussa Djitté à la 56e.

Solide défensivement, Yverdon peut également s’appuyer sur un allant offensif efficace. L’excellent (enfin!) Cristian Bud, a parfaitement placé sa tête juste avant la pause. Dès l’entame, Alessandro Ciarrochhi doublait la mise plein de sang-froid sur un service de son compère roumain. L’ex-attaquant d’Aarau marquait, à cette occasion, sa neuvième réussite de l’année. « Tout a bien fonctionné durant ce match, rajoute Kevin Martin. Ce n’est jamais facile de jouer contre la « deux » d’une équipe de Super League (Moussa Djitté et Roberts Uldrikis, qui ont foulé la pelouse, font partie du contingent du club de Super League). Mais, aujourd’hui (NDLR : samedi), nous avons respecté les consignes de l’entraîneur. Nous n’avons pas vraiment vu notre adversaire. »

La Promotion League est vaudoise

Ces trois points permettent à Yverdon de poursuivre sa marche en avant, mais toujours à neuf unités de Stade-Lausanne-Ouchy qui a encore gagné. Stade Nyonnais, victorieux de La Chaux-de-Fonds 6-0, est à deux points des Yverdonnois. Comme attendu, et enfin, le trio de tête de la Promotion League est occupé par trois clubs vaudois. On ne peut que s’en réjouir, et quelque chose nous dit que cet Yverdon n’a, de loin, pas dit son dernier mot dans la lutte à la Challenge League.


Yverdon Sport FC – FC Sion II 2-0 (1-0)

Stade Municipal: 527 spectateurs

Buteurs: 45e+1 Cristian Bud 1-0, 47e Alessandro Ciarrocchi 2-0

(Crédit photo: Flashpress / Allenspach)

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*