Sébastien Le Neün et Bavois: un samedi qui va compter

Sébastien Le Neün et Bavois: un samedi qui va compter

Notre sélection du vendredi des points forts du week-end vaudois, de la Promotion League à la 2e ligue inter

L’endroit où il faut être

Rare sont les footballeurs à avoir eu un impact aussi immédiat que lui, Sébastien Le Neün. Arrivé à l’été 2013 à Vevey (2e ligue inter), il est parti une année après à Stade-Lausanne (1re ligue), avant de s’engager à l’été 2015 avec le FC Bavois, concurrent du SLO. Il ne s’en cache pas, il est en Suisse pour améliorer sa situation personnelle, et a trouvé à Bavois ce qu’il cherchait: un travail stable et un joli défi sportif. Partout où il est passé, il a assuré, et même plus que cela, s’imposant tout de suite comme l’un des meilleurs défenseurs centraux de Suisse romande.

Le LS et Le Mont se sont renseignés sur son profil, sans aller plus loin pour l’instant, et cela veut bien dire quelque chose. Le potentiel pour jouer à ce niveau? Il l’a, lui qui n’a cependant jamais atteint l’élite en France, ce qui est à peu près mille fois plus compliqué qu’en Suisse. Après avoir joué en CFA dans la région parisienne, il a donc découvert la Romandie et Vevey en 2013. Samedi, Sébastien Le Neün (28 ans) retrouvera Stade-Lausanne-Ouchy pour un match ultra-important. Il était déjà sur le terrain au match aller à Vidy, lorsque les Stadistes l’avaient emporté 1-0 en fin de match (but de Nicolas Tebib à la 90e), mais c’était en début de championnat, à peine sorti de l’été, lorsque les points valent un peu moins cher qu’aujourd’hui.

C’est vrai, il n’y en aura toujours que trois en jeu ce samedi, mais ils pourraient valoir assez cher, en tout cas symboliquement. La Chaux-de-Fonds, Bavois et le SLO sont tous trois à 31 points en 16 matches et le vainqueur de samedi, s’il y en a un, prendre une option.

Le choc, en tout cas, s’annonce massif, d’autant que la charnière centrale composée de Sébastien Le Neün et d’Hicham Bentayeb risque de souffrir face à une des forces des Stadistes au deuxième tour: la vivacité de leur trident d’attaque Mobulu M’Futi-Sonny Kok-Brice Ngindu. La vitesse est en effet le seul point (relativement) faible des deux montagnes bavoisanes. Alors, qui sortira avec le sourire des Peupliers? Réponse samedi!

FC Bavois – Stade-Lausanne-Ouchy, samedi à 17h aux Peupliers

1re ligue, groupe 1, 18e journée

Le joueur qu’on attend

Roland Ndongo. Ce jeune homme de 21 ans, né à Yaoundé au Cameroun, a effectué un grand premier tour avec le Stade Nyonnais. Il débordait sur son côté, il allait (très vite) et il marquait quand il le voulait. Il était en train de se construire une sacrée réputation (lire ici), lui qui a vraiment la tête sur les épaules. Pourtant, depuis la reprise, tout n’est pas aussi facile pour le jeune ailier camerounais, formé en partie à Team Vaud, avant de partir à Sion et à Evian-Thonon-Gaillard. Il a toujours l’envie, mais il passe un peu moins facilement même s’il a effectué un bon match à Tuggen. Lui qui était indiscutable au premier tour a goûté un peu au banc de touche ces derniers matches, mais c’est dans ces moments-là, justement, que se construisent les carrières. A lui d’être fort dans la tête, de travailler trois fois plus à l’entraînement et de faire la différence en match. Samedi, face à Sion M21, rien ne dit qu’il sera titulaire. Jordan Dalla Vecchia a fait une bonne entrée à sa place face à Carouge la semaine dernière et Bruno Brito, de l’autre côté, reste sur une bonne prestation face à ces mêmes Carougeois. Peu importe au fond. Que ce soit d’entrée ou en cours de match, Roland Ndongo doit montrer qu’il n’a rien lâché et que ses (immenses) qualités sont toujours là. A lui de jouer, en se montrant décisif, sans surjouer. On y croit.

Stade Nyonnais – FC Sion M21, samedi 2 avril à 16h à Colovray

Promotion League, 22e journée

La question du week-end

Et si Dardania avançait caché, tapi dans l’ombre? Les hommes d’Admir Bilibani ne font aucun bruit, mais sont là, en cinquième place du groupe 1, neuf points derrière le leader Vevey! On ne le dit pas assez, mais les Albanophones accomplissent un travail remarquable, avec de nombreux jeunes joueurs formés dans le canton, et ce week-end, ils ont l’occasion de se rapprocher tout près du podium, voire mieux. Pourquoi? Tout simplement parce qu’ils reçoivent Chênois (11e), ce qui ne sera certes pas facile, mais qui semble jouable. Et comme Vevey (1er, à Conthey) et Aigle (3e, à Servette M21) ont des matches plus compliqués à négocier, il y a peut-être un coup à jouer ce week-end pour Dardan Miftari et ses coéquipiers. Le cas échéant, ils ne pourraient alors plus se cacher.

FC Dardania Lausanne – CS Chênois, dimanche à 15h30 à Chavannes-près-Renens

2e ligue inter, groupe 1, 17e journée

La citation

« Malgré un bilan comptable décevant, on a montré, depuis la reprise, que l’on n’est pas des pinces. »  Patrick Duval s’est confié à l’élégant D0minique Montangero, reporter au Quotidien de La Côte avant de recevoir le FC Echallens Région ce samedi. L’USTS, deux points en trois matches depuis la reprise, se frotte à la meilleure équipe de 2016, ce FC Echallens qui a gagné ses trois matches depuis la reprise. Pas question de faire profil bas pour l’entraîneur de Terre Sainte, qui croit son équipe capable de bousculer les Challensois. Pourtant, les problèmes sont nombreux et il le dit lui-même, toujours à La Côte. Yann Fontolliet, Grégoire Bovet et Nick Amougou sont blessés pour longtemps, tandis que Paul-Henri Pilloud, Romaric Nya Ngatcha, Cerruti Vuzi et Ryan Lucas seront absents ce week-end, soit pour de petit blessures, soit pour des raisons privées. «Je suis, à double titre, soucieux. Notre situation au classement est mauvaise et notre effectif s’amincit de jour en jour», termine Patrick Duval.

US Terre Sainte – FC Echallens Région, samedi à 18h à Coppet

1re ligue, groupe 1, 18e journée

L’info utile

Attention, le match entre la relève vaudoise et Yverdon Sport ne se jouera pas à la Pontaise, mais à Vidy. Team Vaud, qui n’a pas encore gagné en 2016, et YS, qui ne fait que gagner depuis que Philippe Perret est arrivé, n’ont pas le même degré de forme, mais ce match risque bien d’être serré entre deux équipes qui ont énormément besoin de points. Team Vaud doit en marquer dans la lutte pour le maintien et YS, bien sûr, pour croire encore aux finales. Tout va tellement vite dans cette ligue que si, d’aventure, Bavois et le SLO se neutralisaient samedi, Yverdon reviendrait, en cas de victoire, à deux points de ces deux équipes! Comme quoi, vraiment, ce championnat de 1re ligue sera passionnant jusqu’au bout.

Team Vaud M21 – Yverdon Sport, samedi à 16h à Vidy

1re ligue, groupe 1, 18e journée

Le match qui promet une surprise

Le grand Derby de la Broye offre toujours des surprises et des émotions à ses spectateurs! Désolé pour le FC Portalban/Gletterens, pour nous, le match qui mérite cette appellation est celui qui oppose Payerne au FCT, même si, techniquement, Thierrens se trouve dans le Jorat, district du Gros-de-Vaud. A l’aller, un grand Baptiste Bersier avait offert la victoire aux Payernois (3-4) et la confrontation de samedi promet également beaucoup de spectacle. C’est peu dire qu’on s’en réjouit. Payerne (4e, 26 points) peut toujours croire au podium, tandis que le FCT (8e, 19 points) n’est pas du tout à l’abri de la relégation encore. Colombier, premier relégable, n’est en effet qu’à trois points, avec un match en moins…

Stade Payerne – FC Thierrens, samedi 2 avril à 17h30 au Stade Municipal

2e ligue inter, groupe 2, 17e journée

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.