Savigny ne voulait pas perdre à Oron

Savigny ne voulait pas perdre à Oron

« Ici c’est Oron », proclamait la banderole accrochée aux grillages. Oui, mais Savigny n’est pas si loin… Bienvenue à Oron-la-Ville, pour le derby entre l’AS Haute-Broye et le FC Savigny-Forel! Après la promotion de Savigny de 4e en 3e ligue il y a quelques semaines, ce sont deux clubs qui se réjouissaient de s’affronter, et la fête a été belle, dimanche après-midi, pour ce choc entre deux équipes rivales, mais amies. Actifs dans le même Groupement juniors, les deux clubs s’apprêtent à vivre une saison passionnante, puisque le FC Jorat-Mézières, relégué de 2e ligue, se trouve également dans ce groupe 4 de 3e ligue. Si l’AS Haute-Broye se sentait un peu seule l’an dernier, elle a reçu de la belle compagnie cette année!

Le match? D’un très bon niveau technique, engagé mais correct, et surtout, très vivant. Les deux équipes ont constamment cherché à aller de l’avant, à proposer du jeu, et se sont séparées sur un score de 4-4, qui ne satisfaisait personne, mais n’a pas empêché les joueurs des deux équipes de partager quelques bières bien méritées après la rencontre. Et même si Dalip Limani, le nouvel entraîneur de Savigny-Forel, se montrait déçu après la rencontre, il devait quand même, quelque part, être un peu soulagé. Savigny était en effet mené 4-1 à la 80e, avant d’aller chercher ce match nul! Un exploit quand même pas banal, qui prouve bien que Savigny avait envie d’aller chercher ce point ou, en tout cas, d’éviter la défaite dans le derby.

Le craquage « inexplicable » de l’AS Haute-Broye en fin de match

« Oui, bien sûr… Mais je ne suis pas satisfait avec ce point. C’est ce que j’ai dit à l’équipe: il ne nous sert à rien. Quand on revient comme ça dans un match, c’est pour gagner. Je suis convaincu qu’il y avait la place. En première période, on leur offre les buts… Et en deuxième, on était bien meilleurs qu’eux », commentait Dalip Limani à l’heure de l’analyse. Il est vrai que Savigny est revenu fort dans ce match, avec dix minutes de folie furieuse pour revenir de 4-1 à 4-4, mais l’AS Haute-Broye était clairement la meilleure équipe sur le terrain pendant la majeure partie du match. Les joueurs de Pascal Renevey se sont sabordés eux-mêmes. « Ce n’est pas un problème physique. C’est dans les têtes que ça n’a pas joué », grinçait Kevin Falk, milieu de terrain de l’ASHB, très déçu. « On leur a tourné autour pendant une heure et après, on craque. C’est inexplicable. » La magie d’un derby.

Un début de match à mille à l’heure pour l’ASHB

L’AS Haute-Broye (fusion entre Palézieux et Oron) a commencé la partie à mille à l’heure. Après quinze secondes de jeu, déjà, Marc-André Gindroz se créait la première occasion, mais la parade de Nicolas Jacquat était impeccable. Dans l’enchaînement, le corner de Corentin Besnier trouvait directement le poteau! Savigny était pris à la gorge, et ne comprenait absolument rien à ce début de match. A la 6e minute, Cyril Dufey s’infiltrait côté gauche. Son centre-tir était repoussé par Jacquat directement sur Maxime Grandchamp, seul à huit mètres… et qui frappait au dessus. Un début de match idéal pour l’ASHB, qui mettait une grosse pression sur son adversaire, pour bien lui expliquer qu’à Oron, c’est Haute-Broye le patron et personne d’autre.

Savigny ouvre le score sur sa première offensive…

Et pourtant… A peine après le quart d’heure de jeu, sur quasiment leur première offensive, les visiteurs allaient trouver l’ouverture grâce à Loïc Gilliéron, très opportuniste. Le choc. Mais l’ASHB n’allait pas se décourager, loin de là. Quelques instants plus tard, Kevin Falk pouvait égaliser, grâce à un très joli enchaînement, conclu en demi-volée. Propre. 1-1, et bientôt 2-1, grâce à un penalty obtenu par Cyril Dufey et transformé impeccablement par le capitaine Grégory Dufey. Haute-Broye avait renversé le score en deux minutes et allait même faire mieux, en inscrivant le 3-1. Une passe en retrait atroce était interceptée par Cyril Dufey, qui s’en allait tranquillement dribbler Jaquat et terminer dans le but vide. Facile? Pas forcément. Vu comme le numéro 12 était excentré, on connaît pas mal de joueurs, y compris à niveau supérieur, qui auraient raté le cadre. Lui pas. Un petit coup d’oeil, et le plat du pied parfait. 3-1 pour Haute-Broye, un avantage amplement mérité à la pause, pour le plus grand plaisir du nombreux public présent.

Cyril Dufey inscrit un lob somptueux pour le 4-1

Savigny réagissait en début de deuxième période, se montrant plus menaçant et un peu plus agressif, mais c’est bien Cyril Dufey qui allait inscrire le 4-1, qui devait être plus que le but de la sécurité, celui d’un triomphe total. Son deuxième but personnel de la journée était une merveille de lob, une inspiration géniale, et, pensait-on, le point d’orgue d’une large victoire. Mais Dalip Limani et ses joueurs n’ont rien lâché. L’entraîneur de Savigny a décidé de passer à trois devant, puis à quatre, proposant un 3-3-4 de fort belle facture pour terminer la rencontre (« Vous avez déjà vu ça ailleurs? », souriait-il après la rencontre). Et comme ses attaquants se sont montrés percutants dès ce moment, le feu d’artifice a été total. Un qui l’a senti venir, et ça ne lui a pas fait plaisir, c’est Raffaele Alfieri, le gardien de l’ASHB. Depuis ses buts, il demandait plusieurs fois à ses coéquipiers de se concentrer la moindre, que le match n’était pas gagné à 4-1… Il aurait fallu l’écouter, même à la 80e minute, même à 4-1, même face à un néo-promu. Parce qu’un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne. Ou en tout cas, ça ne se perd pas.

Dix dernières minutes de feu pour Savigny-Forel

Et ça, Savigny l’avait compris et l’a mis en pratique. L’opération « remontée folle » pouvait commencer. A la 80e, Senadin Begzadic inscrivait une réussite un peu bizarre, sortie de nulle part. Un ballon par dessus la défense, et le numéro 9 de Savigny devance la sortie d’Alfieri pour marquer dans le but vide, mais on a l’impression qu’il a été aussi surpris que le gardien sur ce coup-là… Bref, une vraie réussite de buteur. 4-2, et bientôt 4-3 grâce à une merveille de frappe soudaine de Benjamin Rappaz, dans le petit filet. Haute-Broye ne rigolait plus du tout et commençait à se dire que les (excellentes) grillades d’après-match allaient être un peu moins sympas. Une impression confirmée à deux minutes de la fin, lorsque Patrick Huber faisait absolument tout juste: contrôle orienté, crochet et frappe enchaînée dans le petit filet. Splendide, et le mot est faible. 4-4, et explosion de joie chez les visiteurs.

Bottens semble favori. Mais derrière, il y a des places à prendre

Les enseignements à tirer de ce match? L’ASHB le fera d’elle-même, et elle n’a pas besoin qu’on lui répète qu’elle a sabordé sa fin de match pour le savoir. Parce que jusqu’à l’heure de jeu, les hommes de Pascal Renevey ont prouvé qu’ils avaient largement les qualités pour aller chercher une place de finaliste. Bottens, dans ce groupe 4, semble favori pour la première place. Mais la deuxième pourrait être disputée, et le Haute-Broye de la première période a une vraie chance. Et Savigny? Difficile à dire, mais il y a du talent dans cette équipe. A revoir. Mais pour un néo-promu, on peut déjà dire que ce que l’on a vu sur la pelouse d’Oron-la-Ville était très encourageant pour une équipe qui a sérieusement accroché Assens en Coupe vaudoise en semaine, à en croire Dalip Limani. Aujourd’hui, les deux équipes ont quatre points après deux matches. On se réjouit déjà de voir la suite et leur évolution respective.

Les hommes du match

Cyril Dufey a été énorme pour l’AS Haute-Broye. Un penalty provoqué, deux buts (un opportuniste, l’autre génial) et des vraies différences balle au pied. Un très bon joueur, qui devrait marquer une trentaine de buts cette saison, on en prend le pari. Très bon match également du latéral droit Scott Vaudroz, le « Chakhsi d’Oron-la-Ville ». On l’a trouvé serein, bien discipliné et il a eu le mérite de… sortir avant l’avalanche de buts du FC Savigny. On ne dit bien sûr pas que le score aurait été différent s’il était resté sur le terrain, mais il a livré un match très solide.

A Savigny, on va bien sûr se concentrer sur les dix dernières minutes. A ce titre, Patrick Huber mérite une mention spéciale. Lorsqu’on inscrit un but comme le sien, qui est celui de l’égalisation à la 88e dans un derby, on mérite de figurer dans cette rubrique. Et on placera aussi ici Nicolas Jacquat, qui a pris quatre buts, mais a permis aux siens d’éviter d’en prendre encore plus, notamment en première période.

Les prochains rendez-vous

L’AS Haute-Broye retrouve les terrains dès ce vendredi (6 septembre) sur le terrain d’UPM-Cazard, à Mex. Coup d’envoi à 20h30. Le FC Savigny-Forel accueillera Iliria Payerne, le dimanche 8 septembre à 16h, sur son terrain Saint-Amour.

AS Haute-Broye – FC Savigny-Forel 4-4 (3-1)

Buts: 16e Gilliéron 0-1; 24e Falk 1-1; 26e G. Dufey, pen. 2-1; 36e et 60e C. Dufey 4-1; 80e Begzadic 4-2; 83e Rappaz 4-3; 88e P.Huber 4-4.

Arbitre: M. Jaksic.

ASHB: Alfieri; Vaudroz (73e Chenal), Grosvernier, Migiola, Chenevard; Falk (77e Panchaud), G. Dufey, Grandchamp, Besnier; C. Dufey, Gindroz (47e Rouillon).

Entraîneur: Pascal Renevey.

Savigny: Jacquat; Cassella, Blasco (61e Begzadic), Walker, Beck; M. Schumacher, Gilliéron (64e Rappaz), L. Schumacher, V. Huber; P. Huber, Wahli (51e Malvaso).

Entraîneur: Dalip Limani.

Notes: Place des Sports, Oron-la-Ville.

Categories: 3e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*