La Sarraz craque à la dernière minute face à Lyss

La Sarraz craque à la dernière minute face à Lyss

Dire que le vestiaire du FC La Sarraz-Eclépens était déçu à la fin de la rencontre est encore en dessous de la réalité. Les joueurs de Jean-Philippe Karlen auraient dû s’imposer face à un SV Lyss très prenable, dimanche après-midi, sur leur terrain d’En Gravey. La rencontre a été bizarre, sans beaucoup de rythme, alors même que le FC La Sarraz restait sur une série très convaincante lors de ses deux derniers matches, tous deux face à des clubs bernois. Après avoir battu Lerchenfeld (6-0) et Dürrenast (0-2), la venue de Lyss devait n’être qu’une formalité. Privés de Nicolas Vermot (suspendu), les Sarrazins enregistraient le retour de Cédric de La Loma, après son carton rouge à Thierrens. Jean-Philippe Karlen avait, de plus, décidé d’offrir sa première titularisation à Valon Hysenaj, lui qui était entré et avait marqué lors de son premier match, la semaine dernière à Dürrenast. L’ancien joueur des Azzurri a été bien malheureux, dimanche, manquant un penalty qui aurait pu changer beaucoup de choses en première période, alors que le score était de 0-0. Dommage pour la confiance, et surtout pour le classement. La Sarraz est désormais rejoint à la 3e place par l’étonnant FC Gumefens/Sorens, mais voit surtout s’échapper La Chaux-de-Fonds et Team Vaud. Le point positif pour les Sarrazins? Les deux premiers s’affronteront la semaine prochaine, à La Charrière.

Le penalty complètement raté de Valon Hysenaj à 0-0

Mais qu’il est rageant et frustrant de ne pas avoir pu s’imposer dimanche! Lyss n’a rien volé, mais n’a rien fait de bien spectaculaire pour aller gagner, non plus. Encouragés par de bruyant supporters, les Bernois ont subi lors des quarante-cinq premières minutes, mais auraient pu ouvrir la marque dès la 3e minute. Une frappe de Cédric Roth était sortie par Ludovic Zwahlen, pour une première alerte sérieuse. Ensuite? Plusieurs actions sérieuses pour Hervé Rickli et ses coéquipiers. L’ancien buteur du FC Echallens était le premier à tenter de tromper Dominique Mülchi (7e), avant une énorme occasion pour Jason Brunet (11e). Peu après le quart d’heure, Mikael Duperret obtenait un penalty pour une faute indiscutable, mais qu’il a su bien provoquer. Valon Hysenaj, pour sa première titularisation, décidait que c’était à lui de le tirer… mais sa frappe était beaucoup trop croisée, et finissait largement à côté!

La Sarraz aurait dû faire la différence en première période

Un premier tournant dans cette partie, car Lyss, trop limité, aurait peut-être explosé si La Sarraz avait pu prendre l’avantage. David Geijo, sur un corner de De La Loma, aurait pu inscrire ce si important 1-0, mais son coup de tête était sauvé miraculeusement par l’arrière-garde seelandaise. 0-0 à la mi-temps, après quarante-cinq minutes lors desquelles, clairement, La Sarraz aurait dû faire la différence. Croisé à la pause, Jean-Jacques Borgeaud, le vice-président, craignait le piège. « Quand on domine autant et qu’on ne marque pas, ça ne sent pas forcément bon. » Bien vu, malheureusement.

Un but venu de nulle part pour le 0-1

Car La Sarraz-Eclépens ne revenait pas forcément bien de la pause, peinant à imposer son rythme. Lyss endormait un peu tout le monde, se contentant de défendre et de placer une ou deux attaques. Et c’est sur l’une d’elles que Michel Menétrey pouvait s’infiltrer plein axe pour aller tromper Ludovic Zwahlen en un contre un (59e)! Un but venu de nulle part, qui venait rappeler à tout le monde qu’il y avait bien trois points en jeu dans cette partie. Le FC La Sarraz-Eclépens commençait alors à s’exciter un peu, et la déferlante arrivait enfin sur les buts des Bernois, réduits à dix suite à l’expulsion logique de Cordeiro à vingt minutes de la fin.

Arbesjan Lekiqi profite d’une belle remise d’Hervé Rickli pour égaliser

Le 1-1 tombait grâce à l’intelligence de jeu d’Hervé Rickli, dont la subtile remise en retrait pour Arbesjan Lekiqi était parfaite. Le latéral droit finissait bien l’action, dans le petit filet, avec un toucher de balle très propre. Avec douze minutes à jouer, La Sarraz croyait alors à la victoire. La double entrée d’Ali Khrimou et, surtout, de Dylan Martini (auteur de vingt-cinq minutes de très bon niveau) a donné une impulsion nouvelle, et d’autres solutions. C’était plus facile à onze contre 10? C’est vrai, mais il fallait prendre le risque de faire sortir Mikael Duperret et David Geijo. Jean-Philippe Karlen est un entraîneur qui aime prendre des décisions fortes. Qui d’autre que lui peut se permettre d’avoir réalisé ses trois changements à la 65e minute? Le message était clair: tout donner pour aller chercher les trois points. Mais le petit but du 2-1 n’allait jamais tomber, malgré plusieurs coups de pied arrêtés très dangereux. Le pied droit de Cédric de La Loma a amené le danger à de nombreuses reprises, mais Lyss n’a jamais craqué. Une fois, le ballon est entré, mais M. Oliveira annulait le but pour un jeu dangereux que l’on qualifiera de contestable.

La catastrophe de la 89e

Et alors que l’on souriait en entendant les supporters bernois chanter: « Nous sommes les Seelandais, et nous allons gagner », en pensant que Lyss n’arrivait déjà pas à sortir de ses 30 mètres, un long dégagement de Mülchi allait glacer tout le monde. Jason Brunet était lobé par la balle, et Guillaume Salvi effectuait une faute de dernier recours indiscutable… Penalty, et carton rouge, le tout à la 89e minute. Un dénouement incroyable, et Marco Fischer, le capitaine bernois, ne tremblait pas. Son tir finissait dans la lucarne de Zwahlen. 1-2, juste avant les arrêts de jeu. La Sarraz a tout tenté jusqu’au bout, et Ludovic Zwahlen n’est pas passé loin d’inscrire le 2-2, sur un dernier corner de De La Loma, mais sans succès… 1-2, score final, et trois points inespérés pour Lyss, qui se serait largement contenté d’en gagner un. Un miracle. Et un cauchemar pour La Sarraz.

Renoncer à la première place? Non.

Après la défaite à Thierrens (3-2), Jean-Philippe Karlen voulait quatre victoires pour terminer le premier tour. Il ne les aura donc pas. Mais cela ne veut pas dire que le FC La Sarraz-Eclépens doit renoncer à la lutte pour la première place. Disons que ses joueurs et lui ont raté une belle occasion de se placer. Mais ils en auront d’autres, car ni Team Vaud, ni La Chaux-de-Fonds ne vont gagner tous leurs matches jusqu’en juin.

Les hommes du match

Cédric de La Loma a été le meilleur homme sur le terrain, et de très loin. Lorsqu’il est à ce niveau, l’ancien joueur du Stade Nyonnais est un vrai joueur de Challenge League. Il est venu chercher les ballons très bas, et a distribué le jeu avec la vista qu’on lui connaît. Technique, coup d’oeil, jeu court et jeu long: il a tout fait, notamment au cours d’une première période de très haut niveau. Il a un peu disparu en début de deuxième mi-temps, et cela a coïncidé avec le moins bon passage de son équipe. Il ne lui a manqué qu’un but ou un assist, mais difficile de le lui reprocher. Sincèrement, il a été énorme dans le jeu. Bon match également, mais à un degré moindre, d’Arbesjan Lekiqi. Il a marqué le 1-1, mais ce n’est pas le plus important. Il a été très entreprenant sur son côté droit, et a toujours cherché à apporter le surnombre en phase offensive.

Les prochains rendez-vous

Le FC La Sarraz-Eclépens se déplacera à Portalban pour le dernier match du premier tour, le samedi 2 novembre, à 17h. Victoire impérative pour rester au contact de la première place. Le SV Lyss, de son côté, est la première équipe à être en vacances, puisque les Bernois devaient rencontrer Léchelles le week-end prochain.

FC La Sarraz-Eclépens – SV Lyss 1-2 (0-0)

Buts: 59e Menétrey 0-1; 77e Lekiqi 1-1; 90e Fischer, pen. 1-2.
Arbitres: M. Oliveira, assisté de M. Romero et de M. Uysal.
La Sarraz: Zwahlen; Lekiqi, Geijo (65e Martini), Salvi, Morina; Brunet, De La Loma, Hasanovic, Duperret (65e Ali Khrimou); Rickli, Hysenaj (55e Cessy).
Entraîneur: Jean-Philippe Karlen.
Lyss: Mülchi; Fischer, Hüglig, Truffer, Bakari; Cordeiro, Ferreira, Rindlisbacher, Ortelli; Roth; Menétrey.
Entraîneur: Kurt Baumann.
Notes: En Gravey. 17e, Valon Hysenaj tire un penalty à côté. Expulsions de Cordeiro (71e, deuxième avertissement) et de Guillaume Salvi (89e, dernier recours).

Categories: 2e ligue inter