Saint-Prex est en confiance, Forward pas du tout

Saint-Prex est en confiance, Forward pas du tout

L’exercice 2015/2016 de Forward Morges n’a absolument rien eu d’ordinaire: principal contradicteur de Genolier-Begnins, qui trône actuellement en tête de son groupe au niveau supérieur, et du LUC-Dorigny, dont une bonne partie de l’effectif compose aujourd’hui celui de Dardania Lausanne, autre cador de 2e ligue inter; meilleures défense et attaque d’un groupe qui contenait également, entre autre, l’impressionnant Montreux-Sports, avec un différentiel de +63; une participation aux finales de promotion après une incroyable série de 18 matches sans défaite, avec, à la clef, un court échec face à Vallorbe-Ballaigues, à l’heure actuelle 4e en 2e ligue inter, après avoir remporté le match aller de haute lutte. Une saison extraordinaire, et le terme n’est pas de trop, où tout semblait réussir aux Morgiens et où les éléments se sont, également, bien enchaînés lorsqu’il le fallait. Alors forcément, repartir de zéro quand on a vécu pareilles émotions n’a rien d’évident, et le moindre petit grain de sable, aussi insignifiant soit-il, peut venir enrayer la machine au plus profond d’elle-même. Et cela, ça donne Forward Morges version automne 2016/2017.

Paulo Diogo: «Le mal est profond»

L’équipe a un peu changé durant l’été, c’est vrai, mais les piliers que sont Cesar Ferrari, Cyril Oulevay, Saimon Loche et Piero Arena, pour ne citer qu’eux, sont toujours là, et les nouvelles recrues ont, elles aussi, du talent. Largement de quoi faire du club phare du district un favori de ce groupe 1, dans lequel, en plus, personne n’est parvenu à se détacher. «Le mal est profond, explique Paulo Diogo. On ne veut pas renier nos principes, on essaie continuellement de produire du jeu, sauf qu’on manque terriblement de confiance. À chaque match qui passe, on pense que le souci va se régler, qu’on va trouver la solution mais, jusqu’à présent, chaque week-end, la seule chose qui arrive c’est qu’on perd un petit peu plus confiance en nous. Sans cette confiance, on ne peut durablement espérer que nos résultats s’améliorent».

 

Fc Forward Morges vs Fc Amical Saint Prex 1-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

 

Une victoire pour tout oublier

La venue du voisin, Amical Saint-Prex, au Parc des Sports, était pourtant l’occasion rêvée de se relancer dimanche. «Malheureusement, c’est un peu ce qu’on se dit chaque week-end…», nuance l’entraîneur et ancien grand joueur du LS. Une victoire et Forward revenait à trois points de son rival et à quatre des places de finaliste, le tout avec un match en moins au compteur. C’est aussi l’avantage d’évoluer dans un groupe où le leader ne possède que dix points d’avance sur le premier non-relégable: malgré les faux-pas et un déclic qui commence sérieusement à se faire attendre, tout reste possible pour les Rouges et Blancs. Sauf que ceux-ci n’ont pas vraiment rassuré les sceptiques dimanche après-midi.

Piero Arena et Dani Cosme Cerqueira auraient pu décider d’un autre match

Ou alors uniquement par moment. Les dix premières minutes, par exemple, ont vu des Morgiens offensifs, joueurs et déterminés, totalement à l’image de ce qu’ils étaient capables de proposer il y a moins de six mois encore. Ils auraient, d’ailleurs, pu ouvrir le score, si les tirs de Piero Arena et de Dani Cosme Cerqueira, à la réception d’un même centre à ras terre de Nelson Freire Ribeiro, n’avaient pas trouvé, respectivement, les gants de Micael Vieira Barroqueiro et la jambe d’un défenseur saint-préyard. Cela n’a, de loin, pas été le seul symbole du manque de confiance actuel des hommes de Paulo Diogo, mais si, après à peine deux minutes de jeu, ceux-ci avaient ouvert la marque, on aurait, sans doute, assisté à une rencontre bien différente. Durant laquelle, enfin, Cesar Ferrari et ses coéquipiers auraient pu se libérer.

 

Fc Forward Morges vs Fc Amical Saint Prex 1-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

 

Le fond est là, les détails pêchent

Au lieu de ça, les locaux ont dû se contenter d’une première période crispante, durant laquelle leur domination n’a pas abouti sur grand-chose et où, au contraire, Lamine Soumahoro aurait très bien pu signer le 0-1 pour Saint-Prex sans que cela soit vraiment un scandale. 0-0 à la pause et l’impression très nette que tout n’allait pas au mieux dans les rangs de Forward. La détermination, l’esprit de rébellion, le fond de jeu… tout ça est là, bien en place, et nous oblige à penser que l’actuel dixième du championnat peut encore largement prétendre à une des deux premières places au mois de juin prochain. Mais le proverbe veut que le diable se cache dans les détails, et c’est justement dans les choses simples, qui paraissaient même évidentes au sein de cette équipe il y a de cela quelques mois, que cela semble pêcher. Les passes sont un peu trop souvent données à contre-temps, les appels presque constamment effectués un poil trop tôt (cela a, d’ailleurs, donné pas mal de travail aux deux arbitres-assistants, qui ont dû signaler pas loin de deux bonnes douzaines de hors-jeu au total) et les situations dangereuses presque systématiquement gâchées par manque de confiance en soi et envie de trop bien faire dans le dernier geste.

Nelson Freire Ribeiro, symbole de tous les maux de Forward

Lorsqu’on évoque le registre du dernier geste, Nelson Freire Ribeiro est, forcément, le premier nom qui nous vient à l’esprit. Quel talent! Il l’a prouvé en inscrivant l’unique réussite morgienne quasiment à lui seul. Un contrôle magnifique, un coup de rein pour éliminer son vis-à-vis et une petite frappe croisée (70e, 1-2). Splendide. Mais à côté de ça, aujourd’hui, quel gâchis! L’habile milieu de terrain s’est procuré près d’une dizaine de chances de but, plus ou moins évidentes. Cela démontre tout le potentiel du joueur, capable par sa seule présence sur le terrain de faire basculer une rencontre de son côté. Face à Saint-Prex, pourtant, il ne s’est pas vraiment retrouvé dans un bon jour, à l’instar du reste de l’effectif depuis le début de la saison, ne transformant qu’une seule de ses nombreuses possibilités. Cela traduit bien le mal qui est en train de ronger Forward Morges. «En confiance et avec de la réussite, il en met cinq aujourd’hui…», regrettait Paulo Diogo à l’issue du match, sans exagérer une demi-seconde. Sauf que, et le technicien le sait bien, depuis trois mois, ni la confiance, ni la réussite n’abondent dans ses rangs et, sur une si longue période, cela ne peut être uniquement le fruit du hasard. Les Morgiens devront trouver un remède lors de leurs deux dernières confrontations (contre Grandson et Gland) ou pendant la trêve hivernale s’ils entendent ne pas connaître pareille désillusion au printemps.

 

Fc Forward Morges vs Fc Amical Saint Prex 1-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

 

Amical sait surfer sur la vague du succès

Les désillusions, depuis juin dernier et son échec temporaire en finales de promotion, Amical Saint-Prex ne connaît plus. Deux défaites (face à Gland et Champvent) pour sept victoires et quatre nuls: à une rencontre du terme de ce premier tour (ce sera face à Pied du Jura, dimanche prochain), le bilan du néo-promu est hallucinant. Face à Morges, les Saint-Préyards ont souffert, manquant le 0-3 du K.O pour quelques centimètres, et subissant les assauts de Nelson Freire Ribeiro, Piero Arena et du puissant Hanse Kelly Naounou, entré en court de jeu, jusqu’au bout. Mais, cet automne, c’est devenu une constante, Amical repart gagnant de chacun de ses duels. Même lorsque le club de Marcy est contraint au match nul, la bonne affaire est pour lui. Saint-Prex possède une magnifique équipe, emmenée par un excellent Mario Pessoa au milieu, hauteur du 0-2, et un Lamine Soumahoro toujours aussi dangereux en phase offensive. Les ingrédients pour faire tourner un match en sa faveur, et cela a été le cas à plus d’une reprise, il les a et il sait s’en servir. Et, surtout, Amical sait surfer sur la vague du succès. Dimanche après-midi, pas sûr qu’une formation était vraiment meilleure que l’autre. Mais l’une était en pleine bourre et l’autre au creux de la vague: cela a fait toute la différence.

Un compte-rendu de Florian Vaney

Fc Forward Morges vs Fc Amical Saint Prex 1-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.