Saint-Légier fait un pas de plus vers les finales

Saint-Légier fait un pas de plus vers les finales

« Oui, on a fait un bon match! Je suis d’autant plus content qu’on avait huit joueurs absents, et pas des moindres. Et même ainsi, en lançant des jeunes, on a réussi une belle performance. » Philippe Chaperon a apprécié la victoire 4-2 de son FC Saint-Légier face à La Tour-de-Peilz vendredi soir sur le synthétique de Praz-Dagoud et on partage l’enthousiasme du coach des Verts. En première mi-temps, surtout, « Saint-Lé » a montré du très beau football, cherchant la plupart du temps à ressortir les ballons depuis derrière et montrant beaucoup de mouvement. Pourtant les obstacles ont été nombreux, avec notamment le forfait de Dario Santangelo quelques minutes avant le coup d’envoi. Avec les suspensions de Matteo Micello et de Roberto Liberatoscioli, ainsi que les absences de Benjamin Malnati et de Fabian Raimondo, cela faisait beaucoup.

Et pendant ce temps-là, Josué Das Dores met un quadruplé

Saint-Légier a pourtant été très convaincant, gardant son avance de sept points sur Napoli Vevey (3e). Il fallait gagner, d’ailleurs, puisque Napoli, dans le même temps, a atomisé Ollon (8-1) grâce notamment à un quadruplé du toujours très bon Josué Das Dores. Les Verts devaient donc absolument battre La Tour-de-Peilz (8e) afin d’effectuer un pas supplémentaire vers les finales. Cela a été chose faite, avec la manière.

Valentin Bron, jeune talent en devenir?

Valon Ramosaj et ses coéquipiers ont ainsi commencé par ouvrir la marque, avec un peu de réussite. Valentin Bron, en position favorable, a tiré sur le très bon Antonin Guillaume, mais le portier de La Tour a renvoyé le ballon… directement sur le petit numéro 10, lequel a marqué sans trop faire exprès. 1-0 après cinq minutes, donc, grâce au jeune Valentin Bron, pas encore 20 ans et déjà un sacré talent. Ce joueur-là nous a bien plu, vendredi. Il ne donne pas l’impression d’être toujours concerné, mais il a une sacrée patte et une vision du jeu qui nous font croire qu’il aura un rôle à jouer dans le football vaudois ces prochaines années.

Team Vaud d’abord, les juniors de Saint-Légier ensuite

Après avoir été formé à Team Vaud Riviera jusqu’en M16, il n’a pas pu rejoindre Lausanne, intégrant les B de Saint-Légier, puis les A. Telle est aussi la mission de Team Vaud: pas forcément former douze Olivier Custodio ou Numa Lavanchy par année, mais également permettre à de jeunes talents de se développer et d’intégrer ensuite les clubs amateurs de la région en ayant un très bon niveau technique à la fin de leur cursus. En l’occurrence, Team Vaud et Saint-Légier ont chacun une part de mérite dans la formation de ce jeune homme et Philippe Chaperon est tout heureux de pouvoir compter sur un joueur comme lui, pas encore forcément prêt pour être un titulaire indiscutable dans une équipe ambitieuse, mais très prometteur.

Arsène Samuelian égalise 41 secondes après le 1-0

Après cette ouverture du score précoce, La Tour a très bien réagi, égalisant 41 secondes plus tard par Arsène Samuelian, auteur du 1-1 d’une frappe croisée après s’être échappé côté droit à la grande colère de Philippe Chaperon. Le coupable? Valentin Bron, un peu naïf sur ce coup-là, mais aussi les attaquants de Saint-Légier, qui ne sont pas allés au pressing sur l’engagement comme leur entraîneur le voulait. Philippe Chaperon, furieux, a pesté pendant deux bonnes minutes sur son banc à la suite de cette égalisation. 1-1 après six minutes!

Saint-Légier joue toujours sur le synthétique désormais

Saint-Légier a alors haussé son niveau de jeu, proposant quelques actions magnifiques. Le club de Praz-Dagoud joue toujours sur le synthétique, désormais, une surface que ses joueurs apprécient et maîtrisent. « Notre terrain principal est impraticable, il faudrait le refaire, ce qui ne sera pas le cas pour tout de suite. On s’entraîne dessus quand on joue sur herbe le week-end d’après, mais sinon, on est toujours sur le synthétique », explique Philippe Chaperon. Son équipe s’en régale, elle qui a proposé vraiment de très beaux mouvements ce vendredi. C’est sur l’un d’eux, d’ailleurs, que tombera le très mérité 2-1 juste avant la pause, Kushtrim Derguti terminant parfaitement une action collective de grande classe.

Le 4-2, une action digne du Shakhtar Donetsk

Après cette première mi-temps intégralement dominée par Saint-Légier, les débats se sont un peu équilibrés après la pause. Karl Sinapayen, le très athlétique défenseur central, a inscrit le 3-1 à la suite d’un coup de pied arrêté et, comme en première période, les Verts ont encaissé un but juste après! Maxime Gallaz a en effet parfaitement croisé sa frappe dans le petit filet de Sinisa Simic. Un but splendide, qui redonnait espoir aux visiteurs, surtout que leur niveau de jeu avait considérablement augmenté. Hélas pour les hommes de Stéphane Hunziker, Saint-Légier allait faire définitivement la différence  à la 80e grâce à une action collective phénoménale à une touche de balle, conclue dans le but vide par Cristiano Lopes. Il y a tout eu dans ce but: de la vitesse, de l’altruisme, de l’intelligence et de la percussion. Le Shakhtar Donetsk en vert! 4-2, score final, et ce but a été une bien belle manière de mettre un terme à ce match très plaisant.

2016, l’année de Saint-Légier?

Saint-Légier fait donc un pas de plus, mérité, vers les finales, en conservant ses sept points d’avance sur Napoli Vevey, son principal poursuivant. Ce n’est pas encore fait, bien sûr, surtout que les deux équipes doivent encore se rencontrer, mais les Verts sont en bonne position pour retrouver les finales, eux qui ont été extrêmement poissards l’été dernier. Cinq équipes ont en effet été promues en 2e ligue à l’été 2016 et Saint-Légier a fini… sixième des finales, sur huit. Si Montreux s’était sauvé en 2e ligue inter, ce qui n’a pas été le cas pour un but, les hommes de Philppe Chaperon auraient été promus. Premier coup de malchance. Le deuxième? Chavornay a retiré son équipe de 2e ligue quelques jours après la date limite. S’ils l’avaient fait un poil plus tôt, Saint-Légier aurait été repêché… Bref, 2015 n’a pas été l’année de Saint-Légier. Et 2016? On met une pièce, bien sûr, sur le club de Praz-Dagoud, qui a tout pour y arriver cette fois: un bon coach, des bons joueurs, de la stabilité, un très bon fonds de jeu et des installations à la hauteur. La 2e ligue tend les bras aux Verts, c’est une certitude.

Delio De Stefanis manquera le choc au sommet à Aigle

Le seul point noir de la soirée pour Saint-Légier aura été l’expulsion de Delio De Stefanis en toute fin de match, pour un deuxième carton jaune très évitable. Philippe Chaperon n’a pas aimé, surtout que son très bon milieu de terrain sera ainsi privé du choc au sommet sur le terrain d’Aigle II samedi prochain. « C’est bête… J’avais dit à tout le monde de se gérer, en plus, sachant qu’on jouait à Aigle après. Le deuxième jaune est mérité, mais je regrette un peu le premier. Il y a trois fois fautes sur lui avant et il fait faute à son tour, prenant un jaune. C’est sévère », a estimé l’entraîneur de Saint-Légier. Il l’a dit d’ailleurs à M. Nexhat Namoni, qui l’a écouté gentiment sans répondre. Sur ce coup-là, on peut être d’accord avec Philippe Chaperon, mais on a aussi envie de souligner le très bon match de l’arbitre de cette rencontre. M. Namoni a bien tenu ce match, se montrant toujours bien placé et concerné. Si tous les arbitres de 3e ligue étaient à son niveau, le monde serait parfait.

La Tour va s’en sortir, c’est sûr

Un mot sur La Tour-de-Peilz pour finir? On ne voit pas cette équipe couler. Pas du tout, même. Sa deuxième mi-temps a été de très bon niveau, sur la pelouse d’un prétendant à la montée qui plus est. On ne dira pas qu’ils auraient mérité un point, non. Saint-Légier était trop fort. Mais avec cinq points d’avance sur la barre, le CS La Tour a tout pour s’en sortir cette saison.

Les hommes du match

On a déjà parlé de Valentin Bron, pas besoin d’en rajouter. On a aimé aussi comme à chaque fois Valon Ramosaj, le très technique capitaine de Saint-Légier. Il a du caractère, il donne de très bons ballons et il fait la différence balle au pied. L’un des tout meilleurs joueurs de 3e ligue, tout simplement. Karl Sinapayen mérite également une mention. Comme à Pully, en 2e ligue, d’où il est arrivé cet hiver, il rate parfois des relances. Ce n’est pas le plus technique des défenseurs du canton, mais alors, pardon, quelle présence dans les duels! Les adversaires de Saint-Légier sont prévenus: balancer un long ballon dans l’axe ne sert pas à grand-chose, vu que l’envoi risque de revenir aussi vite qu’il est parti suite à un coup de boule du numéro 14 adverse. Le Roi des airs, c’est Karl Sinapayen et personne d’autre.

Du côté de La Tour-de-Peilz, le gardien Antonin Guillaume a été excellent. En première mi-temps, il a effectué plusieurs parades de très haut niveau et s’est vraiment mis en valeur dans ce match, que ce soit sur sa ligne ou dans les sorties aériennes. Les coups de pied arrêtés des artilleurs de Saint-Légier l’ont mis en difficulté, mais il s’en est très bien sorti. Il a été très malchanceux sur le 1-0 et le 3-1, et abandonné par sa défense sur le 2-1 et le 4-2. Match solide de sa part. Sinon? On a bien aimé Maxime Gallaz, buteur en plus, ainsi qu’André Ducrest dans l’axe de la défense.

Les prochains rendez-vous

Coupe vaudoise pour Saint-Légier! Il y aura un coup à jouer ce mardi à 20h sur le terrain du FC Bavois II (2e ligue) en quarts de finale. Les hommes de Philippe Chaperon ne seront pas favoris, mais ils peuvent créer l’exploit. Pour ce qui est du championnat, un autre gros match attend « Saint-Lé », samedi prochain à La Mêlée face au leader Aigle II. Grosse semaine en vue, donc. La Tour-de-Peilz recevra le FC Lutry II dimanche prochain, à 13h, à Bel-Air.

FC Saint-Légier – CS La Tour-de-Peilz 4-2 (2-1)

Buts: 5e Bron 1-0; 6e Samuelian 1-1; 30e Derguti 2-1; 57e Sinapayen 3-1; 58e Gallaz 3-2; 80e Cristiano Lopes 4-2.

Arbitre: M. Nexhat Namoni.

Saint-Légier: Simic; Laliberte, Sinapayen, Thibaut, Martin; De Stefanis; Lugrin (58e Cristiano Lopes), Paganessi (58e Carlos Alberto Lopes), Bron (70e Beausire), V. Ramosaj; Derguti.

Entraîneur: Philippe Chaperon.

La Tour: Guillaume; Petrovic, Huguenin, Ducrest, A. Sasso (70e Martinez); Kessler, Bindith (64e Sauthier), Gallaz; Grangier, N. Sasso (84e Amaral), Samuelian.

Entraîneur: Stéphane Hunziker.

Stade Praz-Dagoud, terrain synthétique. 88e, expulsion de Delio De Stefanis (deuxième avertissement).

Categories: 3e ligue, FC Saint-Légier

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*