Saint-Légier aligne les performances en dents de scie

Saint-Légier aligne les performances en dents de scie

Néo-promu en 2e ligue, le FC Saint-Légier alterne le bon le moins bon. Actuellement septième, il compte trois succès, deux nuls et quatre défaites. La formation de Daniel Puce reste sur trois revers consécutifs. Une victoire est attendue samedi lors du duel contre Montreux à la maison. Rencontre avec un entraîneur optimiste.

Daniel, pour un nouveau venu en 2e ligue, Saint-Légier, ne s’en sort pas trop mal, non?

Oui, ça va (réflexion). Nous avons vraiment bien débuté. Malgré une défaite initiale contre Benfica, nous nous sommes très bien repris avec trois succès de suite. Cependant, depuis Concordia, nous avons subi un sérieux coup d’arrêt. C’est dommage, car nous menions 2-0 à la mi-temps, mais la rencontre s’est terminée sur le score de 2-2. Depuis, c’est trois revers consécutifs…

Oui contre Ecublens, Renens et Pully, des formations qui visent ou sont dans le haut le tableau, il n’y a pas de quoi rougir…

C’est vrai, mais quand on joue une partie, c’est pour la gagner. Premièrement, contre Ecublens, il n’y a rien à faire, il s’agit de notre bête noire. Que cela soit en finales de promotion, en amical ou en championnat, nous n’y arrivons pas… Deuxièmement, face à Renens, l’équipe fait un bon match, mais cette formation reste très forte. Troisièmement, contre Pully, le résultat ne reflète pas la physionomie de la rencontre. Nous faisons une bonne mi-temps initiale, mais un but est annulé de manière injustifiée sur un hors-jeu inexistant, selon moi. Lors du retour sur le terrain, on encaisse et on écope d’un rouge en deux minutes. Malgré ces coups du sort, nous revenons dans la partie… Nous avons les occasions, cependant, Pully parvient à se détacher à nouveau (NDLR : score final 4-2 en faveur des Pulliérans). C’est dommage… Nos performances en championnat se sont reflétées durant cette partie. En dents de scie.

Vous parlez d’opportunités ratées. Y a-t-il une crise de confiance qui couve?

Non, pas vraiment, les gars travaillent bien durant la semaine. Nous essayons, avec Massimiliano Micello (NDLR : son assistant), de faire revenir cet instinct de buteur qui manque ces derniers temps.

Êtes-vous inquiets pour la suite de la saison?

Pas du tout ! Je connais très bien mon effectif et je sais de quoi il est capable. Je garde en tête le match contre Renens, où aucun de mes joueurs n’a lâché prise. Ils se sont battus jusqu’au bout malgré le score déficitaire. Par contre, il faut que l’on retrouve rapidement notre football.

Assez vite, car samedi, il y a la rencontre contre Montreux à domicile…

J’attends un déclic! Dimanche déjà, à La Rochettaz, j’ai mis du sang neuf sur la pelouse pour le provoquer, mais cela n’a pas fonctionné comme je voulais. Mais, je garde en tête nos 45 minutes initiales contre Pully. Elles doivent servir d’exemple pour la suite du championnat et permettre de nous relancer pour atteindre nos objectifs.

Quels sont ces objectifs?

Quand tu arrives comme néo-promu dans une division, tu dois te montrer prudent. Le premier but est le maintien. Nous n’avons plus envie de faire l’ascenseur. La lutte contre la relégation se joue avec une mauvaise pression, alors que si tu es dans le ventre mou, tu n’as pas la même envie. Il manque la niaque. Selon l’évolution de la saison, nous essaierons d’accrocher le wagon de tête le plus longtemps possible.

Merci, et bon match samedi contre Montreux

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*