Sacha Luwawa montre la voie à suivre à LUC-Dorigny

Sacha Luwawa montre la voie à suivre à LUC-Dorigny

On avait quitté LUC-Dorigny sur une impression un peu mitigée après le match nul concédé à Epalinges (3-3, lire ici). Dans l’état d’esprit, le sacrifice et l’esprit collectif, on ne sentait pas cette équipe prête à tout pour aller chercher les finales. Certes, les circonstances du match avaient joué en la défaveur des hommes de Vagner Gomes, qui menaient 0-3 à la 80e avant de se faire rejoindre. Mais quand même, ce LUC-Dorigny nous semblait à des années-lumières de l’investissement collectif du FC Genolier-Begnins, sans même parler du modèle Echichens.

La grande phrase de Vagner Gomes

Apparemment, Vagner Gomes était d’accord avec nous. La preuve? L’entraîneur du LUC avait placardé une feuille dans les vestiaires avant le match de vendredi face à Grandson, avec une phrase destinée à faire réfléchir ses joueurs. La sentence en question? « Le talent permet de gagner des matches, mais le travail d’équipe et l’intelligence permettent de gagner des championnats ». Suffisamment clair pour que tout le monde comprenne et ne se cherche pas d’excuses à l’heure d’affronter des Grandsonnois diminués par de nombreuses absences, mais volontaires.

La même équipe qu’à Pully, ou presque

Le LUC, d’ailleurs, a commencé avec un onze de base très jeune, le même ayant battu Pully la semaine dernière à une exception près. Alison Mafuala suspendu, Vagner Gomes avait décidé de titulariser Novica Milenovic comme latéral gauche. Sinon? Strictement la même équipe, avec, donc, un banc XXL et des absents de taille. Ainsi, le LUC a commencé sans Jonathan Aloïse et Ivan Corrado (légèrement blessés), mais aussi Moussa Diarrassouba, Ottman Zirek, Daniel Nida-Nida, Daniel Escobar, Bleton Basha, Marius Habiyambere et David Félix! Avec dix titulaires potentiels absents, le LUC a montré de magnifiques ressources.

Un AF LUC-Dorigny parfait dans l’état d’esprit et le jeu

Car oui, LUC-Dorigny a été très bon vendredi face à Grandson, y compris dans l’état d’esprit et la force collective. Dès la première minute de jeu, on a vu des Universitaires déterminés à remporter les trois points, forts ensemble et soudés. Et, comme par miracle, les buts sont tombés d’entrée. Igor Kuntuala a commencé par obtenir un penalty indiscutable, transformé sans trembler par Marvin Aïssi (7e). Trois minutes plus tard, Novica Milenovic débordait côté gauche et centrait parfaitement pour Sacha Luwawa, seul à huit mètres. 2-0, score à la pause. Grandson? Rien. Ou disons, pas grand-chose.

Le suspense tué à la 48e

Mais on savait le LUC tellement fébrile qu’on se méfiait un peu de la deuxième période, surtout que Grandson a besoin de points et ne lâche jamais rien. Un joueur comme Julien Fantoli est tellement fort qu’il peut à tout moment déclencher un plomb de 30 mètres sous la latte et le LUC n’aime pas trop être bousculé. Sincèrement, à la pause, rien n’était joué. Par contre, dès la 48e et le 3-0 de Sacha Luwawa, c’en était fini.

« C’est Messi! »

Le LUC, qui avait la partie gagnée, allait même se faire plaisir grâce à ce même Luwawa, arrivé cet hiver de Pully. Le jeune homme de 21 ans a réalisé un numéro remarquable sur la ligne de fond pour inscrire le 4-0 (60e). Dans le détail? Deux Grandsonnois dribblés, puis Nicolas Jaccard, le tout agrémenté d’une roulette et d’une finition dans le but vide. « C’est Messi! », s’enflammait même un peu trop un supporter, mais l’idée était là.

Jérôme Barrier ouvre son compteur

Ensuite? Le 5-0 de Jérôme Barrier. Bien servi plein axe en profondeur par Simao Forester, le Français a réussi son passement de jambes et trompé Nicolas Jaccard d’un petit ballon à ras de terre. Premier but sous ses nouvelles couleurs pour Barrier, décidément bien plus à l’aise dans l’axe que sur un côté.

Grandson a eu quatre occasions nettes en fin de match

Cinq buts d’écart, score final, même si Grandson a eu, enfin, de belles occasions en fin de match. Un coup-franc magnifique de Julien Fantoli aurait mérité mieux que de frapper le poteau (68e, déviation décisive de Tiago Correia), et Samuel Carrasco (78e), Marco Freitas (87e) et Loïc Gudit (88e) auraient eux aussi tous trois pu inscrire le but de l’honneur. Trop tard. Le LUC a tout simplement tout fait juste vendredi.

Lutry mardi, « GB » dimanche: chaud!

Reste maintenant à confirmer et deux rencontres décisives s’avancent, à Lutry mardi et à Genolier-Begnins dimanche prochain. Deux adversaires directs pour les finales, deux matches à gagner bien qu’ils soient disputés à l’extérieur. « Alors ça, c’est loin d’être un souci. On est largement meilleurs à l’extérieur », tranche Vagner Gomes. Meilleur que ce que l’on a vu en ce vendredi soir? Cela s’appelle être finaliste, tout simplement.

Grandson a des circonstances atténuantes, mais doit être prudent

Et Grandson, alors? On ne va pas être trop sévère, car le FCGT a énormément de circonstances atténuantes à faire valoir pour expliquer cette lourde défaite. Déjà, le LUC était très bon. Ensuite, Carlos Rangel avait énormément d’absents et ce n’est de toute façon pas là qu’il faut faire des points. Il faudra quand même en faire encore quelques-uns, car Aubonne, en gagnant à Prilly dimanche matin, reviendrait à quatre points. Prudence, surtout que le prochain adversaire, mardi, s’appelle Genolier-Begnins.

Ils ont dit à Footvaud.ch

Sacha Luwawa, attaquant de LUC-Dorigny

Trois buts, ce n’est pas tous les jours (rires)! C’est vrai que le 4-0 est joli, avec la petite roulette au milieu, j’avoue! C’était vraiment un bon match de notre part, avec un état d’esprit super. Je suis sûr qu’on va arriver à se qualifier pour les finales. Avec la prestation de ce soir, il y a de quoi avoir confiance.

Carlos Rangel, entraîneur du FCGT

Quand on joue face à une équipe aussi bonne, on ne peut pas se permettre de ne pas arriver à 100%. On a trop de joueurs blessés, absents ou en phase de reprise et contre eux, cela ne pardonne pas. Le synthétique? On le savait, on s’y était préparés en essayant de jouer à une ou deux touches de balle, mais ils le font tellement mieux que nous… Ils sont forts, rien à dire. On sait que mentalement, ils peuvent craquer, mais ils n’ont pas eu le temps de douter et de s’énerver puisqu’ils ont rapidement mené 2-0. En en plus, on a été naïfs et on leur a fait des cadeaux. Ils n’en avaient pas besoin, je vous assure! On aurait pu arriver ici en fermant le jeu, mais ce n’est pas notre philosophie. On aurait réussi quoi en jouant bas? A perdre 2-0, c’est tout. Maintenant, on va essayer de récupérer du monde pour mardi et faire les quelques points qui nous manquent pour le maintien.

Les hommes du match

Simao « Makélélé » Forester a peut-être été le meilleur homme sur le terrain en ce vendredi soir. Le milieu défensif a récupéré mille ballons et a donné quelques passes magnifiques, à l’image de son assist pour Jérôme Barrier sur le 5-0. Vraiment très fort. Mention bien à Sacha Luwawa, on l’a dit, mais aussi à Novica Milenovic sur le côté gauche. Le Serbe, que l’on a aperçu à Echallens la saison dernière, a toujours le geste juste et a notamment offert le 2-0 à Luwawa. Techniquement très sûr.

A Grandson, on sauvera du naufrage le milieu de terrain Hervé Jolidon et on signalera la bonne entrée en jeu de Loïc Gudit. Mais on n’a pas vraiment envie de faire d’immenses phrases sur les hommes du match après une défaite 5-0.

Les prochains rendez-vous

Journée de championnat complète en semaine! Grandson reçoit Genolier-Begnins mardi à 20h15. Mercredi, toujours à 20h15, le LUC se déplace à Lutry.

AF LUC-Dorigny – FC Grandson-Tuileries 5-0 (2-0)

Buts: 7e Aïssi, pen 1-0; 10e, 48e et 60e Luwawa 4-0; 70e Barrier 5-0.

Arbitres: M. Gajo Gajic, assisté de M. Emiliano Gomes et de M. José Brandao.

LUC: Correia; Kaze, Telmo Amaral, V. Basha, Milenovic; Forester, Kadima, Barrier; Luwawa, Aïssi (62e B. Basha), Kuntuala (72e Félix).

Entraîneur: Vagner Gomes

FCGT: Jaccard; Francillon, Marendaz, Huguenin (68e Gudit), Joao Vila; Jolidon, Mastino (55e Jeanmonod), Pipic (55e Carrasco);  V. Pointet, Joao Monteiro, Fantoli.

Entraîneur: Carlos Rangel.

Centre sportif de l’UNIL, Dorigny.

Categories: 2e ligue

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.