Romaric, le premier renfort de Bavois

Romaric, le premier renfort de Bavois

Il s’appelle Romaric Nya Ngatcha, il aura 24 ans dans quelques semaines et il est le premier renfort du FC Bavois, néo-promu en Promotion League. Le Franco-Camerounais sort d’une saison à 5 buts avec Terre Sainte, ce qui n’était pas exactement ce qu’il avait espéré en signant aux Rojalets à l’été 2015, mais il a obtenu ce qu’il était venu chercher: un tremplin pour aller plus haut. Evidemment, il y a douze mois, personne ne pouvait se douter que Terre Sainte serait relégué et Bavois promu, mais quand même: il a bien été repéré par un club appelé à jouer plus haut.

Bekim Uka se trompe rarement sur les attaquants

La saison a donc été décevante pour Romaric, tant d’un point de vue collectif que personnel, mais ses qualités ne sont pas remises en cause un seul instant. Attaquant puissant, rapide, il avait cartonné en 2013-2014 avec Naters, finissant avec 16 buts et 11 assists. Sa saison suivante avait été plus compliquée, mais il n’a jamais cessé de se battre et, surtout, il est doté d’une excellente mentalité. Bekim Uka, d’ailleurs, ne se trompe jamais quand il recrute un attaquant et s’il a signalé le profil de Romaric à son président, c’est bien qu’il lui trouve quelque chose. Bavois, de toute façon, recrute peu mais bien, en règle générale.

Vainqueur de la Coupe Gambardella 2010 avec Metz

Voilà donc Romaric aux Peupliers, lui qui s’est officiellement engagé en ce début de semaine. Il y a six ans exactement, il remportait la Coupe Gambardella avec le FC Metz, marquant le tir au but décisif en finale face à Sochaux. La Gambardella? Le trophée le plus important de l’élite de la formation française, tout simplement. Ses coéquipiers de l’époque? Kalidou Koulibaly, l’actuel défenseur de Naples du Sénégal, Bouna Sarr, aujourd’hui à l’OM, ou encore Yeni Ngbakoto, encore à Metz. Les chemins se sont séparés et celui de Romaric Nya Ngatcha l’a donc conduit en Suisse. Il a tenté sa chance à Sion, sans passer, et s’est retrouvé en 1re ligue, à UGS, Naters et Terre Sainte. Sa carrière peine un petit peu à décoller, malgré d’évidentes qualités et une mentalité, on le répète, irréprochable. Il obtient désormais la chance de briller en Promotion League, lui qui va bouffer le gazon à chaque minute. A Bavois, il va découvrir un club familial, où il aura le temps de prouver, mais où il va devra donner sans compter. A priori, le FCB et lui sont faits pour s’entendre. Mais comme toujours, c’est le terrain qui parlera.

Omar Bellagra a été libéré

Au rayon des départs, celui d’Omar Bellagra est acté. Après trois ans passés aux Peupliers, le Franco-Algérien est à la recherche d’un nouveau défi. Il ne devrait pas manquer de propositions.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*