Robert Porchet fête son retour avec un succès

Robert Porchet fête son retour avec un succès

De retour, après un an d’absence à la suite d’une blessure au ménisque, Robert Porchet a participé à la victoire de son équipe, La Sarraz-Eclépens III, face à Azzurri Yverdon IB (4-3).

Pour célébrer ce retour, l’entourage footballistique avait réservé une surprise à son ange gardien. « Oui, les copains avaient organisé un petit événement bien sympa avec un mini-kop présent. Ça fait vraiment chaud au cœur d’être soutenu ainsi. Le groupe de supporters « rotule » a débarqué de nulle part à la troisième minute pour encourager l’équipe durant la rencontre. C’est magnifique. » Blessé au ménisque en octobre dernier en jouant au badminton, Robert Porchet n’a pas compris pourquoi ses amis ont utilisé le mot rotule.  « C’était peut-être plus facile à écrire », rigole le jeune homme de 28 ans.

Oliveira marque après 19 secondes

Un joli ballon (gonflable) lui a été offert en forme de numéro un, mais sa plus belle récompense a sûrement été la victoire de sa formation. « C’est toujours bien de reprendre avec un succès, surtout que Telmo (NDLR : Oliveira) marque après 19 secondes de jeu! ». A la 16e, Edon Hamza doublait même la mise. « Dans le premier quart d’heure, Azzurri a eu au moins cinq occasions, alors que nous en avions que deux. Et et nous menions 2-0! » Pour un retour il y a pire comme scénario.

Robert Porchet a reçu un joli ballon en forme de un pour son retour à la compétition

Trois minutes plus tard, cela s’est gâté. « J’ai provoqué un penalty », soupire Robert Porchet. Heureusement pour lui, Edon Hamza était en forme et marquait le 3-1 avant la pause. A la 76e, Cleber Vieira inscrivait la quatrième réussite et pensait valider un succès « facile » des pensionnaires d’En Gravey.

Las, les Yverdonnois profitaient d’un relâchement pour planter deux buts par Enver Gashi. « Nous avons fait plusieurs changements qui ont peut-être déstabilisé l’équipe. Nous avons eu chaud, mais finalement, nous avons obtenu la victoire et c’est le plus important. » Dignement fêté, ce succès a obligé le gardien à payer sa tournée. « C’est une histoire à 50 balles, se marre le portier. Mais, c’était une très jolie troisième mi-temps ».

Septième rang

La « trois » de La Sarraz-Eclépens occupe actuellement la septième place avec huit points. Cependant, l’équipe de Robert Porchet est la « deux ». « J’ai joué avec la quatrième ligue pour me remettre gentiment dans le bain. » Dans le groupe 4 de 3e ligue, « sa » formation n’est que neuvième. « Notre classement ne représente pas vraiment notre valeur, explique-t-il. Nous avons pas mal de blessés et nous avons manqué de réussite. J’espère que la chance va tourner et que nous allons quitter le ventre mou. Mais je ne m’inquiète pas, car nous avons un bon mélange entre jeunes et anciens. La relève pousse derrière, même à mon poste. C’est une bonne chose, ça motive tout le monde de se donner à 100%. »

Sans objectif de promotion, la formation entraînée par Mikael Duperret vise le milieu du classement. L’important est de pratiquer le football avec des joueurs du cru, du village et des alentours. « J’ai beaucoup de plaisir à évoluer avec ces gars. » Et ses coéquipiers doivent partager cette joie au vu de la surprise qu’ils ont faite à leur gardien.

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*