Rien ne sera facile pour Luc Lenoir et Thierrens

Rien ne sera facile pour Luc Lenoir et Thierrens

« C’est encore Gendron qui va toucher la prime aujourd’hui… » Luc Lenoir est un homme qui a beaucoup d’humour et on a envie de dire qu’il lui en fallait un peu après la défaite de son équipe à Echichens dimanche (3-1). Tout comme Alain Gendron, Luc Lenoir est en effet agent d’assurances à La Vaudoise et les deux hommes se connaissent donc bien, d’où cette petite pique bien sympathique. L’entraîneur d’Echichens l’a d’ailleurs bien pris et il aurait eu tort de se vexer, lui qui venait de prendre les trois points au terme d’une performance aboutie de son équipe.

Un technicien très apprécié à Bavois

Luc Lenoir n’avait d’ailleurs pas prévu de se trouver sur le banc ce dimanche, lui qui était très confortablement installé dans le rôle d’entraîneur de gardiens du FCT. Homme très occupé, aux mille vies, amoureux de la montagne et de l’effort physique, il ne se voyait pas du tout en première ligne cet automne, même s’il a déjà fait ses preuves au FC Bavois, où il a entraîné la II et été un assistant très apprécié de Bekim Uka à la I. L’homme connaît le football, mais n’a pas besoin d’avoir son nom sur une affiche ou un article pour être heureux. C’est même tout le contraire, en fait. En une phrase: Luc Lenoir est aussi discret que compétent.

Patrick Muller a été sondé

Alors, quand Guy Favre a claqué la porte du FC Thierrens en plein entraînement, excédé par plusieurs choses et pour des raisons très valables, c’est assez naturellement vers lui, Luc Lenoir, que les regards se sont tournés, pour un intérim qui s’est vite transformé en contrat à durée indéterminée. Il y a eu des contacts avec Patrick Muller, tout frais démissionnaire d’Azzurri, mais ils ne sont pas allés très loin. Luc Lenoir, lui, a pesé le pour et le contre: d’un côté, aider le FC Thierrens et redevenir entraîneur principal. De l’autre, s’investir beaucoup plus et venir quatre fois par semaine dans le Jorat, ce qui n’est pas rien. En plus, il ne voulait pas trahir son ami Guy Favre, avec lequel il entretient de très bons contacts. Cela peut sembler trop poli, mais cela fait partie de ses valeurs: il devait lui poser la question. Et finalement, après avoir tout évalué et obtenu la bénédiction de Guy Favre, il a décidé de dire oui, pour le plus grand bonheur d’un FCT qui ne peut que le remercier de son choix.

Deux victoires pour commencer son mandat

Cédric Martin est toujours là, c’est sûr, et les deux hommes travaillent ensemble, mais Thierrens avait besoin d’un leader, d’un homme efficace. Luc Lenoir est donc celui-là et tout a d’ailleurs bien débuté, avec deux victoires d’entrée, à Richemond et à la maison contre Le Locle. Deux très bons résultats qui ont ramené de la confiance au FCT, qui en manquait énormément après un début de championnat mitigé. En fait, Thierrens avait commencé par battre Ticino, avant de subir quatre défaites consécutives! Il fallait donc un capitaine pour redresser la barre et Thierrens l’a trouvé. La défaite de dimanche à Echichens n’y change pas grand-chose, car les deux matches les plus importants de ce début de saison arrivent dans les prochaines semaines et, bonne nouvelle, ils auront tous les deux lieu à Thierrens.

Les guerriers vont devoir sortir les armes

En clair? Le FCT (11e, 9 points) va recevoir Farvagny/Ogoz (12e, 4 points) et Colombier (13e, 4 points). Les deux fois, ce sera lors d’un samedi d’octobre, dans le Jorat, à 19h. Ces matches-là, historiquement, Thierrens les gagne tout le temps grâce à ses valeurs d’engagement et de combat. Avant même le coup d’envoi, le FCT compte un but d’avance grâce à sa rage et à la ferveur que le club joratois est capable de mettre. A Guillaume Pasche, Jérôme Ruch, Renaud Freymond et Nelson Longo, les quatre grognards du FCT, de transmettre cela aux nouveaux. La survie de leur club en 2e ligue inter en dépend. Plus que jamais, Thierrens a besoin de ses guerriers, désormais dirigés par le chef de clan Luc Lenoir. Rien ne sera facile pour lui cette saison, mais c’est justement dans ce contexte qu’il pourra montrer ses capacités. Parce que même s’il n’aime pas se mettre en avant, réussir une belle saison avec Thierrens sera une belle ligne de plus sur son CV d’entraîneur. A lui et à ses joueurs de l’écrire.

Fc Echichens vs Fc Thierrens 3-1

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*