Renato Rocha sauve un point pour Azzurri

Renato Rocha sauve un point pour Azzurri

Il est entré à la pause, avec la rage qui le caractérise. Il a engueulé un peu tout le monde et est allé se placer en pointe, le poste qui lui correspond le mieux. Il aimerait reculer, jouer en dix, mais sa puissance physique et sa hargne en font un avant-centre trop précieux et trop insupportable pour une défense pour que Patrick Isabella le fasse jouer plus bas. Alors, il est allé devant, entre les deux défenseurs centraux de Terre Sainte et il a commencé à batailler, Renato Rocha. Face à Grégoire Bovet et Ken Nikravesh, il a mis ses coudes, sa tête, ses genoux, son corps entier. Il a tout donné. Et il a fini par marquer, à la 94e, offrant un point finalement mérité à Azzurri face à une équipe de l’USTS qui a bien cru en ramener trois de Chavannes-près-Renens ce samedi. Oui, « RR » s’est arraché.

Patrick Duval: « On était cuits »

« On a bien tenu, on a tout fait juste, mais on était cuits. Je ne peux pas dire qu’Azzurri ait volé son point, même si on a tenu jusqu’à la 94e. Franchement, on a trop subi pour que je vous dise qu’on méritait de gagner », expliquait, très lucide, Patrick Duval à la fin du match. Sur la deuxième période, c’est vrai, les Lausannois ont mérité de revenir. Ils ont eu des occasions, la plus immense pour Luca Scalisi à la 72e. Le défenseur central, monté sur un corner, a été parfaitement décalé par Mickael Feghoul, mais sa frappe du gauche est venue mourir à quelques centimètres du poteau de l’excellent Yohann Lacroix. Une chance en or pour Azzurri, qui a bien cru qu’à force de rater des montagnes, il n’allait jamais arriver à marquer en ce samedi. Il a donc fallu attendre la toute fin des arrêts de jeu pour qu’enfin les Lausannois trouvent la faille et égalisent. Car oui, on ne l’a pas encore précisé, mais Terre Sainte avait ouvert la marque. D’entrée, même.

Un coup de tête de 30 mètres pour le 0-1!

« Aujourd’hui, on doit marquer! Lors des deux premières journées, non seulement on a marqué 0 point, mais on a aussi marqué 0 but! Alors, j’attends une grande performance de mes attaquants aujourd’hui », expliquait Patrick Duval avant la partie. Il n’a pas dû attendre longtemps, puisque son équipe a ouvert la marque à la 6e minute. Et le fait que ce soit un défenseur qui ait inscrit le premier goal de la saison de l’USTS ne change rien à sa joie. Alexandre Pakutu a en effet décidé de s’y prendre tout seul, sans l’aide d’absolument personne, pour offrir l’avantage aux visiteurs. Enfin, quand on écrit « décidé », on n’en est pas vraiment sûr puisque le latéral droit de l’USTS a envoyé un ballon de la tête de 30 mètres… sous la latte de Daniel Passera. Au duel sur une balle « 50-50 », Pakutu y est allé franchement, les yeux fermés, et a été le premier surpris de voir son ballon prendre le chemin du but. Daniel Passera, surpris, était lobé, mais on ne peut pas reprocher au gardien d’Azzurri de ne pas s’être attendu à la trajectoire prise par ce coup de tête… puisque son auteur lui-même en a été le premier surpris!

Alessandro Albii aurait pu doubler la mise

Terre Sainte s’est ensuite créé une immense occasion par Alessandro Albii (15e), dont la volée à été sauvée à bout portant par Passera, bien placé et attentif. Azzurri a connu une première demi-heure très compliquée, ne trouvant aucune solution offensivement et laissant un peu trop d’espace derrière, notamment sur le côté droit. Cela a été mieux dès la 30e, avec une occasion pour Dereck Isabella sur corner (belle déviation de Yohann Lacroix, 39e) et une autre, immense, pour ce même Isabella à la 44e. L’ailier gauche d’Azzurri, parti plein axe, a tenté de lober Lacroix de l’extérieur du pied, ce qu’il est parvenu à faire. Le problème? Son ballon est venu mourir sur l’extérieur du poteau. Mi-temps: Azzurri 0, Terre Sainte 1.

Le centre en retrait de Micael Martins, la reprise parfaite de « RR »

Azzurri a clairement accéléré en deuxième période, se créant de nouvelles occasions par Dereck Isabella, encore, mais aussi Luca Scalisi, on l’a dit, Mickael Feghoul et Renato Rocha. Terre Sainte aurait pu tuer le match, en contre, mais a manqué de fraîcheur et de condition physique pour tenir la longueur. Toutes les minutes, les visiteurs défendaient un mètre plus bas et ils ont fini par craquer, au bout des arrêts de jeu. Un débordement de Micael Martins, auteur d’une belle entrée, et ce dernier centre en retrait pour Renato Rocha, qui ne rate jamais dans ce genre de situation. « RR » a croisé sa frappe et trompé Yohann Lacroix, permettant à Azzurri d’être toujours invaincu cette saison, que ce soit en championnat ou en Coupe de Suisse.

Premier point de la saison pour l’USTS

Terre Sainte, de son côté, a débloqué son compteur, de points et de buts, et peut être fier de son match. Yann Fontoillet, son très bon défenseur central, va être opéré des ligaments croisés et manquera énormément à son équipe, c’est une certitude. Mais les valeurs de discipline et de coeur qu’ont montré les Coppétans, à l’image d’une charnière centrale impressionnante, leur permettront de marquer des points cette saison.

Les hommes du match

On a bien aimé Nicolas Marazzi au milieu de terrain. Il a évidemment la classe balle au pied et il a souvent joué vers l’avant. Vraiment une belle performance de sa part et il a été l’un des seuls à trouver des espaces au coeur du jeu avec ses passes précises et bien dosées. Renato Rocha mérite une mention pour son entrée pleine d’envie. Il est allé chercher l’égalisation au bout des arrêts de jeu et a aboyé quand il sentait son équipe un peu moins concernée. Un leader. Sébastien Meoli a été très bon en défense centrale, son vrai poste. Samedi, il a tout fait juste.

Du côté de Terre Sainte, Grégoire Bovet a été énorme en défense centrale. Il a absolument tout pris de la tête et a livré un duel tout en agressivité et en anticipation face à Mickaël Feghoul. Il va bien dormir ce soir et pourra compter ses bleus demain matin, mais il peut être très fier de sa prestation. Alessandro Albii a mis le feu sur le côté gauche, plus que dans l’axe. Quand il s’est décalé, il a trouvé de l’espace et s’est créé une immense occasion à la 15e. Un vrai poison et, surtout, un vrai bon joueur. Sinon? On adore Paul-Henri Pilloud, ça ne date pas d’aujourd’hui. Il a couru pour cinq au milieu de terrain, comme d’habitude, et ratissé un nombre incalculable de ballons.

Les prochains rendez-vous

Azzurri reçoit Echallens samedi prochain à Chavannes, le 29 à 17h. Depuis leur montée en 1re ligue, les hommes de Patrick Isabella ont affronté les Challensois quatre fois. Le bilan? Une victoire, deux nuls (les deux à Chavannes) et une défaite. Les parieurs peuvent donc tenter le match nul. Le même soir, à 18h aux Rojalets, l’USTS affrontera Stade-Lausanne-Ouchy. Joli aussi.

Azzurri 90 LS – US Terre Sainte 1-1 (0-1)

Buts: 6e Pakutu 0-1; 90e Rocha 1-1.

Arbitres: M. Luca Cibelli, assisté de M. Guillaume Maire et de M. Christian Loureiro.

Azzurri: Passera; Boma, Scalisi, Meoli, Preite; Marazzi, Ughetto (46e Rocha), Gasic (73e Waidi); Parapar (58e Martins), Feghoul, D. Isabella.

Entraîneur: Patrick Isabella

USTS: Lacroix; Pakutu, G. Bovet, Nikravesh, Bleve; Granjon (85e Rabhi), Pilloud; F. Albii, Romaric (62e Ammar), Maanane, A. Albii (73e Dos Santos).

Entraîneur: Patrick Duval

Centre sportif de Chavannes-près-Renens.

Toutes les photos du match sur http://www.oneclick-photo.ch/category/63584.html

Toutes les photos du match sur http://www.oneclick-photo.ch/category/63584.html

Categories: 1re ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*