Réduit à 10, Renens a finalement craqué face à Pully

Réduit à 10, Renens a finalement craqué face à Pully

Matteo D’Alessandro a délivré Pully Football samedi soir en inscrivant le 3-2 à la 82e face au FC Renens. Sa réussite, juste après l’égalisation renanaise, a permis aux siens de récolter leurs trois premiers points de la saison.

Pully et Renens ne se lâchent plus et leurs rencontres tendent à être à chaque fois spectaculaire. Pourtant, tout le monde pensait ne plus voir cet affrontement, mais la troupe d’Edin Becirovic a échoué au poteau et doit tout reprendre à zéro. Samedi, au Censuy, la partie aura tenu toutes promesses avec cinq buts, de cinq joueurs différents, un carton rouge, de l’émotion, un orage et une victoire pulliérane 3-2.

L’entrée de Ramdan décisive

Renens menait tranquillement 1-0, lorsque Carlos de Mestral, l’arrière-gauche levait trop haut son pied et écopait d’un deuxième carton jaune. La mi-temps n’avait pas encore été sifflée. Pourtant – les spectateurs le sauront plus tard -, il ne s’agissait pas du tournant du match. Celui-ci est à chercher auprès du nouveau renfort de Mario D’Alessandro : Ali Ramdan. L’ex-joueur d’Echichens est apparu sur le terrain à la 60e pour contribuer à la victoire de son nouveau club.

Son expérience, son jeu de tête ainsi que sa présence physique seront des atouts non négligeables pour Pully : « Il s’agit d’un sacré apport pour l’équipe, reconnaît le capitaine Yannick Favre. Il a le profil d’attaquant que l’on n’avait pas. Il peut apporter beaucoup de solutions offensives et de manières différentes. C’est une très bonne solution pour le club ». Arrivé d’Echichens, le joueur de 34 ans a été engagé pour remplacer Anasse Mehraz parti à Amical Saint-Prex.

« Sur le jeu, nous étions meilleurs »

Les renforts renanais n’ont, eux, pas su faire la différence, malgré 13 arrivées dans le contingent. « Je ne suis pas déçu, ce n’est que le début, tempère Edin Becirovic, entraîneur des pensionnaires du Censuy. Sur le jeu, nous étions meilleurs, mais nous n’avons pas réussi à tenir le score quand il le fallait. Il reste beaucoup de boulot. On doit peser plus sur la défense, ce qui n’a pas été le cas aujourd’hui. »

Cette victoire relance Pully après une défaite 3-0 à la maison contre Concordia Lausanne. Quant à Renens, cela ressemble à un incident de parcours, tant l’effectif paraît taillé pour la 2e inter. De plus, la formation du Censuy attend encore un renfort en la personne d’Harmel Makonda, milieu d’Azzurri. Le FC Renens est clairement prêt pour jouer la première place, mais est-ce que Pully sera à nouveau son dauphin à l’issue de la saison?


On a aimé :

Simon Brasey : Le gardien remplaçant d’Antony Russo, blessé, a parfaitement rempli son rôle de doublure. A même pas 20 ans, le portier jouait son premier match entier en 2e ligue face à l’ogre Renens. Aucun reproche à faire sur les buts et très sûr au pied, malgré la pression adverse.

Kemo Mujcinovic : Talentueux, le numéro 10 de Renens peut faire tourner le match à lui seul. Parfois nonchalant, l’ancien de Cugy peut encore amener plus.

L’entrée d’Ali Ramdan : Arrivé d’Echichens, l’expérimenté attaquant a fait un bien fou à l’assise offensive pulliérane. Il rentre à 1-0 pour Renens et est impliqué dans les trois buts. Gabarit, jeu de tête, physique, conservation de balle : ce renfort de dernière minute pour pallier le départ d’Anasse Mehraz va apporter quelque chose de nouveau dans le collectif de Pully et on s’en réjouit.

On a moins aimé :

L’expulsion de Guillermo de Mestral Vargas : L’arbitre a décidé de le sortir à son deuxième carton jaune. Cela semble logique. Cependant, nous aurions aimé voir Renens et Pully jouer à armes égales, afin de jauger le niveau des deux formations, qui – faut-il le rappeler – ont été finalistes la saison dernière.

Le niveau global de Renens : On s’attendait à un feu d’artifice, il a été éteint à la suite de l’expulsion. On a été déçu, car la formation d’Edin Becirovic n’a pas été capable de renverser la rencontre, malgré le fait de jouer à 10, elle en a les moyens. On en est sûr, elle est capable de bien mieux que ça.

Kilinc Hüseyin : Il a le double de l’âge du cerbère de Pully, mais celui de Renens aura, sur cette partie, deux buts (deux de plus que Brasey) sur sa conscience. Pas grave, ce n’est que le début de la saison, mais l’expérimenté gardien doit amener plus à son équipe et se doit d’être décisif.

FC Renens – Pully Football 2-3 (1-0)

Buteurs : 23e Andrija Dunidijevic 1-0 ; 63e Anthony Schwyn 1-1, 67e Hugo D’Aquino 1-2, 80e José Alejandro Montano 2-2, 82e Matteo D’Alessandro 2-3

Expulsion : Guillermo de Mestral Vargas (2e jaune)

 

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*