Reculer pour mieux sauter :  le dicton appliqué par le FC La Sarraz-Eclépens!

Reculer pour mieux sauter :  le dicton appliqué par le FC La Sarraz-Eclépens!

Cet été, le FC La Sarraz-Eclépens voyait son aventure en 1ligue se terminer lors de la dernière journée de championnat. Une désillusion pour un club qui venait de monter. Après un été mouvementé, avec notamment l’arrivée d’un nouvel entraîneur en la personne de Patrick Isabella, le club retrouve des couleurs en 2ligue interrégionale, puisqu’il caracole en tête du championnat après neuf journées.

Pour repasser l’actualité du club vaudois, qui de mieux que David Geijo, l’actuel responsable technique et assistant du coach Isabella ? Actif depuis huit ans dans le club, c’est un véritable homme à tout faire ! Footvaud s’est entretenu avec lui cette semaine.

David, merci d’avoir pris le temps pour répondre à nos questions. Parles-nous un peu de toi, quelle est ta fonction au sein du FC La Sarraz-Eclépens ?

C’est toujours un plaisir de pouvoir discuter de football ! Je suis au club depuis huit ans, et j’ai un peu tout fait ! (rires) J’ai d’abord été joueur au poste de défenseur central, pendant six ans. J’ai toujours dit que je voulais raccrocher sur une bonne note, et lorsque nous sommes montés en 1e ligue, j’ai décidé d’arrêter. J’ai pris le poste de responsable technique pendant un moment puis j’ai été assistant. Lorsque Jean-Philippe Karlen est parti, j’ai assuré l’intérim jusqu’à la fin de saison. Aujourd’hui, je suis à nouveau assistant.

Quelle est l’ambiance aujourd’hui à La Sarraz ?

Comme dans toutes les équipes qui sont bien placées au championnat, l’ambiance est excellente (rires). Mais ce n’est pas que notre actuelle première place qui nous réjouit. Malgré notre relégation la saison dernière, l’ambiance était déjà bonne avant, avec un groupe soudé et un contingent régulier depuis quelques années.

Quels ont été les changements cet été ?

Il n’y pas beaucoup de va-et-vient à La Sarraz, cela nous permet de mettre en place des synergies intéressantes. Alors bien sûr, nous sommes descendus d’une catégorie, et certains joueurs sont partis car ils souhaitaient continuer en 1e ligue. Heureusement beaucoup sont restés, car ils aiment le club et cela montre aussi que, malgré notre « petit » village, nous avons une bonne réputation et d’excellents joueurs veulent jouer chez nous. Nous avons aussi eu la chance de voir arriver des joueurs de la région comme Eros Pitronaci par exemple, qui a notamment joué à Yverdon et Bavois. Puis, il y a eu le changement d’entraîneur, en la personne de Patrick Isabella, qui a également fait du bien à l’équipe.

Avec l’arrivé du nouvel entraîneur, la philosophie a-t-elle changé ?

Je ne pense pas que la philosophie ait réellement changé. Je pense que chaque entraîneur apporte sa vision du jeu et sa « patte » pour apporter un renouveau à l’équipe. Ce que nous avons remarqué la saison passée, c’est que l’équipe avait peut-être envie d’un changement pour s’exprimer autrement sur le terrain. Aujourd’hui, le résultat est là, il faut continuer dans cette lancée.

Votre avis sur Mohammed Rabhi, en tête du classement des buteurs avec 13 réalisations depuis le début du championnat ?

« Momo » comme je l’appelle, est vraiment un garçon extraordinaire. Vous savez, il est venu au FC La Sarraz-Eclépens pour jouer en première ligue. Lorsque nous sommes descendus, il avait la possibilité de partir jouer dans d’autres clubs de 1e ligue, mais il est resté. C’est un homme qui a sa fierté, et il souhaite aider le club à retrouver la catégorie supérieure rapidement. Il fait les trajets 4 fois par semaine depuis Genève pour s’entraîner et aider l’équipe, et son début de saison est à l’image de sa personne : excellent ! Il travaille dur pour continuer à marquer, c’est tout ce que je lui souhaite.

Quels sont vos objectifs pour cette saison ?

J’attendais cette question ! (rires) Il est encore trop tôt pour parler de montée en 1e ligue. Notre objectif est de continuer à engranger des points en jouant un football de qualité. Bien entendu, les joueurs vous diront clairement que l’objectif c’est la montée ! Moi, je préfère être prudent et commencer à me prononcer au mois d’avril. Le club a tout pour bien faire. Des joueurs de qualité, un entraîneur compétent, un comité bien en place et des gens qui aident toute l’année à ce que tout se passe bien. Promis, on en rediscute en avril (rires).

Pour conclure, parle-nous un peu du club en général.

Oui, je pense qu’il est aussi important de souligner que La Sarraz, ce n’est pas uniquement une équipe d’actifs en 2e ligue interrégionale. Notre deuxième équipe, composée principalement de joueurs du village et des environs, est en 3ligue. Nous avons encore une 4e ligue et un mouvement juniors incroyable, encadré par Paulo Aguiar qui fait un travail extraordinaire. Il y a aussi des seniors en catégorie champions. C’est aussi grâce à tous les gens qui travaillent un peu dans l’ombre que notre club est sain et performant ! Je profite de ton interview pour le faire savoir (rires) !

Demain après-midi, le FC La Sarraz-Eclépens se déplacera du côté de Neuchâtel pour y affronter le FC Colombier. En cas de victoire, les hommes de Patrick Isabella obtiendraient une septième victoire consécutive, une série qui a commencé le 2 septembre dernier.

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*