Rapid Montreux brille d’entrée face à Roche

Rapid Montreux brille d’entrée face à Roche

Vendredi soir, le Rapid Montreux recevait le FC Roche, promu avec mention lors des finales du mois de juin, pour le compte de la première journée du championnat du groupe 2 de troisième ligue.

Ce match de reprise n’a pas eu droit à un round d’observation, car dès l’une de ses premières offensives, Rapid ouvrait le score par Said Moatameni. Il glissait le cuir au fond des filets à la suite d’un très joli mouvement sur le côté droit et d’un centre à ras le sol.

Roche, malgré une spirale positive à la suite de l’ascension en 3e ligue, peinait et encaissait le 2-0 à la 21e minute de jeu. Le pauvre portier Melvin Merlo glissait sur son pied d’appui au moment de plonger pour essayer d’arrêter la jolie frappe des 20m de Diego Rivero. Cinq minutes plus tard, Rapid inscrivait le 3-0 par Julien Delugin. Le score était sévère, même si Montreux avait le match  en mains.

Un réveil éphémère

Roche tentait néanmoins de repartir à l’assaut des buts adverses, mais restait brouillon. Cependant, alors que l’horloge indiquait la 40e minute, un centre venu de la droite mal boxé par le gardien Rodriguez revenait dans les pieds d’Adrien Lauckner. Ce dernier frappait une demi-volée imparable qui terminait dans les filets montreusiens.

Alors que l’on pensait voir le scénario du match chamboulé, le numéro 25, Ali Termos, signait un joli but d’une frappe croisée du gauche. Le cuir finissait dans le petit filet du pauvre Merlo, qui ne pensait pas débuter sa saison en 3e ligue en encaissant quatre buts en 45 minutes.

Baisse de rythme

Dès la reprise, les jambes devenaient lourdes pour les deux équipes: les lignes devenaient de moins en moins serrées et les occasions beaucoup plus rares. Pourtant, le néo-promu prenait le jeu à son compte, mais l’équipe de Ludovic Clément a failli dans les 25 derniers mètres, comme lors de ce 4 contre 3 ou le porteur du ballon préférait orienter le jeu sur la droite, alors qu’à gauche, le surnombre était déjà fait. A seulement 25m des buts.

Rapid, de son côté, a choisi l’option contre lors de la seconde période, sans réussite. L’ultime but de la partie, anecdotique, sera l’œuvre de Ali Termos sur une jolie tête durant les arrêts de jeu de la rencontre.


On a aimé :

Rapid Montreux: Très belle prestation de l’équipe dirigée par Emmanuel Zaccaria. Pas annoncée dans les grands favoris, elle pourrait en surprendre plus d’un.

Le milieu de terrain et l’attaque de Rapid Montreux: Et pourtant Bashkim Sukaj, blessé, était absent. On se réjouit de voir l’association Termos-Sukaj, qui devrait faire des dégâts dans les défenses du canton.

Le numéro 10 de Roche Thomas Bollat: Quand il prend le ballon, il en fait souvent bon usage et il est doté d’une grosse frappe.

Le numéro 18, Aker Semsettin: Même si parfois, il en fait un peu trop avec la balle, c’est un très bon joueur qui a une très bonne marge de progression.

On a moins aimé :

L’axe défensif central de Rapid Montreux: Peut-être que l’arrière-garde s’est montrée trop suffisante sur ce match, malgré des qualités évidentes. Le 3-5-2 proposé par Zaccaria et Santangelo a plutôt bien fonctionné, mais vendredi ce système exigeant a, semble-t-il, déstabilisé l’équipe.

Le numéro 4 Nelson Oliveira Trindade: En écrivant ces lignes, nous espérons qu’il marque 20 buts durant la saison. Cependant, vendredi, il n’a pas souvent touché le ballon, pourtant le garçon a l’air doté d’une technique au-dessus de la moyenne. Mais, durant cette rencontre, il a manqué de combativité. Quel dommage! Il devrait être très utile à Roche et nous espérons le voir inscrire un but dès le prochain match.

MP

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*