Raoul Savoy sélectionneur de la Gambie

Raoul Savoy sélectionneur de la Gambie

Les Scorpions ont un nouvel entraîneur, et il est Vaudois! Né à Sainte-Croix, Raoul Savoy (41 ans) a décidé de quitter l’équipe nationale de Centrafrique pour s’engager avec la Gambie. On le voyait peut-être plus proche du Bénin, et lui aussi sans doute, mais c’est bel et bien avec les Gambiens qu’il s’est engagé. Il y retrouvera ainsi Pa Modou Jagne, le latéral du FC Sion, qu’il a côtoyé lors de son séjour en Valais (2013/2014). L’information, étonnante, a été révélée par La Région Nord vaudois par le biais de la plume de son journaliste-phare Lionel Pittet, lequel suit les « aventures » de Raoul Savoy depuis le début, ou quasiment.

Les Scorpions, jamais qualifiés pour une phase finale

Ancien entraîneur du Tonnerre Yaoundé et du MC Oran, entre autres, Raoul Savoy aura la délicate mission d’emmener la Gambie pour la première fois de son histoire à une phase finale. Sera-ce à la Coupe d’Afrique des Nations 2017? Ou à la Coupe du Monde 2018? Les deux objectifs s’annoncent compliqués et le Vaudois le reconnaît volontiers. «Délicat, mais réalisable. L’équipe est intéressante, composée de joueurs professionnels qui évoluent aux Etats-Unis et en Europe», a-t-il expliqué à La Région.

Momodou Ceesay, l’artilleur d’Almaty

Les Scorpions ont en effet quelques joueurs de qualité dans leurs rangs, dont Momodou Ceesay, le canonnier du FC Kairat Almaty, sans aucun doute l’un des meilleurs attaquants du championnat kazakh. Il compte d’ailleurs 5 buts en 11 sélections, un joli ration. Une demi-douzaine de sélectionnés habituels joue en première division finlandaise (Demba Savage, Ebrima Sohna, Lamin Samateh, Yankuba Ceesay) et Mustapha Carayol joue à Middlesbrough. D’autres sont titulaires en MLS, comme Sanna Nyassi (Chicago Fire). Il y a de quoi faire, c’est sûr.

Pour 2017, ça s’annonce compliqué

Le problème, c’est que le groupe de qualifications pour la CAN 2017 s’annonce particulièrement compliqué. Dans le détail? Afrique du Sud, Cameroun et Île Maurice. Seul le premier se qualifiera, ainsi que les deux meilleurs deuxièmes (sur 13 groupes)… Ouch. Reste à voir le tirage au sort pour le Coupe du Monde 2018, mais il paraît étonnant que les Scorpions arrivent à s’inviter parmi les cinq meilleures nations africaines.

Categories: Football d'élite

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.