Que s’est-t-il passé ce week-end sur nos pelouses?

Que s’est-t-il passé ce week-end sur nos pelouses?

Sous un soleil estival, de nombreuses rencontres se sont déroulées ce week-end avec, en prime, des derbys passionnants et des rencontres décisives. Retour sur les actualités du football vaudois.

Lausanne-Sport a perdu très gros

Le club phare du canton avait pourtant mis les petits plats dans les grands, en osant une opération promotion afin de remplir les tribunes du stade de la Pontaise, trop souvent vides cette saison, pour présenter le nouveau logo du club. Si les spectateurs ont fait le déplacement, la rencontre leur a très rapidement rappelé pourquoi les fréquentations sont en baisse constante ces dernières années. Pas de jeu, peu d’occasions pour, au final, une défaite 2-0 face à un FC Sion joueur qui a montré que la victoire lui importait bien plus. Avec ce triste résultat, les Lausannois voient leur adversaire du jour revenir à trois petits points. Inutile de rappeler que la formation, entraînée par Fabio Celestini, est maintenant en grand danger, car si rien n’évolue dans les prochaines semaines, il sera extrêmement compliqué de sauver sa place dans l’élite du football de notre pays.

Stade Nyonnais n’a pas su résister au retour de Kriens

C’était la rencontre de Promotion League. Le FC Stade Nyonnais recevait son dauphin au classement : Kriens. La formation d’Oscar Londono avait l’occasion de reléguer les Lucernois à sept points en cas de victoire, mais malgré l’ouverture du score rapide de Mobulu, les Nyonnais n’ont pas réussi à tenir le score et ont craqué en fin de rencontre, encaissant coup sur coup deux buts, synonyme de défaite. Ce résultat relance complètement le championnat, qui promet un suspense haletant jusqu’au mois de juin. Il faudra rebondir rapidement avec un déplacement à Cham la semaine prochaine, actuel onzième du classement.

Il a manqué quelques minutes à Echallens pour réaliser l’exploit

Echallens est décidément irrésistible ! La troupe d’Alexandre Comisetti se déplaçait chez le leader de 1ère ligue, le FC Lancy. Les Vaudois ont encore montré pourquoi ils étaient invaincus cette année. Auteurs d’une partie remarquable, ils pensaient avoir fait le plus dur, lorsque Steve Samandjeu s’en allait tromper Cyril Dumont à la 85e minute pour ouvrir le score, mais dans l’euphorie, les Genevois trouvaient les ressources nécessaires pour recoller au score en toute fin de rencontre. Dommage, car une victoire aurait permis aux hommes du coach Comisetti de revenir à un petit point des Bernois de Young Boys, deuxième. Néanmoins, les Challensois restent dans la course pour une place en finale de promotion.

La Sarraz-Eclépens gagne, Payerne se donne le droit d’y croire

Après s’être fait surprendre en début de deuxième tour, le FC La Sarraz-Eclépens semble avoir retrouvé un rythme de croisière grâce à sa victoire 5-0 face au FC Thierrens. Les hommes de Patrick Isabella continuent de mettre la pression sur un FC Bulle qui enchaîne les victoires. Sous la barre, le FC Stade Payerne a remporté le match de la peur face au FC Boudry 4-0, ce qui ravive la flamme de l’espoir dans la bataille pour le maintien. Dimanche prochain, les hommes de Pierre-Alain Schenevey se déplaceront chez le premier non-relégable Dardania Lausanne, dans un match capital, puisqu’une défaite condamnerait quasiment les Payernois.

Derrière les leaders Renens et Saint-Prex, la bataille fait rage !

Si les deux leaders de 2ème ligue sont quasiment assurés de participer aux finales de promotion en juin, il est quasiment impossible de prédire quelles seront les deux formations à les accompagner. Dans le groupe 1, dominé par le FC Amical Saint-Prex, deux équipes sont au coude à coude dans la course aux finales. D’un côté, le FC Gland semble avoir retrouvé son jeu après un hiver difficile. Les hommes de Jamel Khaissi ont battu Pied-du-Jura sur le score de 4-2 à domicile, enchaînant ainsi une troisième victoire consécutive toutes compétitions confondues. De l’autre côté, le FC Forward Morges de Damien Berger a fait match nul face à la deuxième garniture de Stade Nyonnais dans le choc de cette 17e journée. Un petit point sépare les deux formations qui se livreront un combat sans répit jusqu’au mois de juin. Dans le deuxième groupe, le FC Renens caracole en tête du championnat, et il n’y a plus de doute que la formation d’Edin Becirovic disputera les finales en juin, mais derrière, trois équipes se bousculent pour une seule place : Pully, Champagne et Lutry. Les deux derniers nommés se rencontraient à Champagne pour un choc qui a tourné en faveur des Nord-Vaudois, vainqueurs 3-1. Lutry avait pourtant égalisé en deuxième période, mais Ghéara Bogdan et Paul Achim libéraient les siens en toute fin de rencontre, permettant ainsi à leur équipe de revenir à égalité de points avec Pully Football, qui a fait match nul face à Bavois.

 

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*