Qualification historique pour les quarts de la Coupe

Qualification historique pour les quarts de la Coupe

Le FC Gingins a passé l’écueil des huitièmes de finale de la Coupe vaudoise et accède aux quarts pour la première fois de son histoire.

Gingins avait rendez-vous avec l’histoire, son histoire, mercredi 21 mars. En effet, la troupe de Laurent Jacquot affrontait le FC Granges-Marnand dans le cadre des huitièmes de finales de la Coupe vaudoise, stade jamais dépassé par les Ginginois. Cette rencontre, initialement prévue l’année passée, a eu lieu dans des conditions compliquées, le terrain ayant souffert des frimas de l’hiver.

Gingins a pourtant fait fi de ses obstacles pour facilement s’imposer sur le score de 0-7. « Dès le début de la rencontre, nous avons pris le bon bout, confirme Laurent Jacquot. Au vu de l’état de la pelouse, j’avais demandé de systématiquement verticaliser le jeu. Ils se sont très bien débrouillés. » Le match était déjà plié à la pause avec un score de 0-3 en faveur des visiteurs. « Les gars n’ont rien lâché et continué de bien travailler sur le terrain, poursuit l’entraîneur. Je suis très content d’eux ».

Yverdon prochain adversaire

Le mercredi 4 avril, date des quarts de finale, Gingins affrontera la deuxième garniture d’Yverdon-Sport, entraînée par Vagner Gomes. Leader de son groupe de 3e ligue. Le collectif du nord-vaudois est un gros morceau. « C’est l’équivalent d’une équipe aguerrie de 2e ligue. Cependant, nous allons jouer à la maison devant nos supporters, c’est un très beau cadeau pour eux, surtout que c’est la première fois que le club va aussi loin dans la compétition. »

Dans cette la partie du tableau où se trouve Gingins, c’est la dernière équipe de 2e ligue. Il reste donc Yverdon, et l’autre duel qui opposera Ecublens à Rapid Montreux, deux collectifs de troisième ligue. Il y a un coup à jouer, non ? « Dès le mois d’août, l’objectif était de faire mieux que les huitièmes afin d’écrire une nouvelle page de l’histoire du club. Maintenant que c’est fait, nous allons tout mettre en œuvre pour atteindre les demi-finales. Nous avons à notre disposition un très bon noyau de joueurs. Ils s’investissent pleinement à chaque séances et donnent tout pour le maillot », détaille, l’entraîneur admiratif.

Les matchs vont s’accumuler

Dorénavant, l’équipe doit faire face à un problème inhabituel : les semaines anglaises. Gingins a en effet vu ses deux premières rencontres de championnat renvoyées. De ce fait, et jusqu’au match de Coupe, les parties vont s’accumuler. « Je ne m’inquiète pas plus que ça, défend Laurent Jacquot. Nous avons réalisé une très bonne préparation avec 14 jours axés sur le physique. Les gars sont prêts à batailler. »

Les Ginginois, fraîchement promus, pointent au cinquième rang du groupe 2 de 2e ligue. « Le maintien est presque assuré », assène celui qui va prochainement passer le diplôme B+. Avec 15 points d’avance sur Porto Lausanne, premier relégable,et avec deux matchs en moins, le presque est obsolète. Laurent Jacquot et ses joueurs peuvent dorénavant regarder vers le haut du classement. Ils peuvent également rêver d’une finale à Rances, car Gingins a commencé à écrire la plus belle page de son histoire et ne veut certainement pas s’arrêter au premier chapitre.

Categories: 2e ligue, Accueil, FC Gingins

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*