Pully va chercher la constance

Pully va chercher la constance

Malgré une sèche défaite à Morges, face à Forward (6-3), c’est un Mario D’Alessandro tout sourire que nous avons retrouvé à l’issue de match, le même qu’il a arboré pendant une bonne partie des 90 minutes, pourtant pas d’un niveau exceptionnel, que lui ont proposé ses joueurs vendredi soir. La certitude que ses hommes ne jouaient rien de plus que leur premier match de la saison et qu’il s’agira, très probablement, de celui duquel il y aura le moins d’enseignements à tirer? L’intime intuition que son équipe s’apprête à entamer une grande saison? Pas impossible, même si les objectifs du club restent tout à fait modérés en terme de classement final: jouer le haut du tableau, en cherchant surtout à consolider cette première équipe via, notamment, la pyramide créée avec l’ascension de Pully IIA. Viser dans la continuité, en somme, avec un effectif quasi inchangé et des joueurs qu’il commence à très bien connaître. Voilà qui a de quoi dresser un large sourire sur le visage de Mario D’Alessandro, à deux semaines du début du championnat.

La continuité autant que possible

Si on entend parler de continuité à tout bout de champ, il faut bien reconnaître qu’il s’agit, sans doute, du terme la plus approprié pour décrire le Pully Football à l’heure actuelle. Un projet construit sur trois ans (la deuxième vient de débuter) ayant pour but d’installer Pully à une place confortable dans le paysage du football vaudois, un effectif similaire à celui de la saison dernière à 90%, l’objectif de jouer le haut du tableau en 2e ligue sans pression supplémentaire ainsi qu’une pyramide parfaitement formée avec la deuxième équipe régatant en 3e ligue et des juniors A prometteurs. « Continuité » est donc le terme parfait.

«On ne pourra pas se permettre de battre Prilly et de perdre contre Assens dans la même semaine»

«Le processus de ce projet sur trois saisons a déjà très bien débuté l’année dernière, explique le  coach de la «I». Même si on peut estimer qu’on n’aurait rien volé en terminant 3e ou 4e, cette 5e place était tout à fait bonne à prendre, au sein d’un groupe très accroché. Bien sûr, tout n’a pas été parfait, et c’est ce qu’on cherchera à corriger durant cet exercice. Par exemple, on ne pourra pas se permettre de battre Prilly le mardi, puis d’aller perdre sans mordant à Assens, avec tout le respect que j’ai pour ce club, le week-end d’après, c’est impossible. Vous pouvez compter sur nous pour, à nouveau, jouer le haut du classement, mais ce n’est pas ce que nous allons chercher à mettre le plus en avant cette saison».

La redistribution des groupes? «Une succession de matches «conséquents»

Mario D’Alessandro sait bien que l’état d’esprit de sa troupe, face aux meilleures et, surtout, face aux moins bonnes équipes, devra être plus que jamais irréprochable pour entendre prétendre à la moitié supérieure du classement. D’ailleurs, que pense le coach du groupe qui l’attend cette saison? «J’ai encore un peu de peine à me prononcer, mais j’estime que cela devrait être un changement positif pour nous. On ne va jouer quasiment que des matches conséquents! Ce que j’entends par là? La saison dernière, on a pu avoir des coups de mieux et des coups de moins bien, des jours avec et des jours sans. Cette année, soit on joue une équipe du coin, proche de chez nous, soit on joue une très bonne équipe. C’est vite vu, il n’y aura que des gros matches. Où cela devient positif pour nous? On évite les coups de mou et ça nous permet de nous motiver week-end après week-end, tout simplement».

Des entraînements en commun avec la II et les juniors A

Avant de pouvoir goûter aux joies de ce groupe 2 version 2016/2017 avec un déplacement à Bex, il reste au Pully Football deux semaines de préparation, qui viendront conclure un mois d’entraînement intensif. Des entraînements mis, cette année, sous la signe de la mixité et du mélange des effectifs du côté de la Rochettaz.

«On tenait vraiment à avoir une formation en 3e ligue, pour laquelle on aura des grands projets tout prochainement, mais on sait que cela va prendre un peu de temps pour que la première équipe en profite pleinement. C’est déjà une bonne chose de pouvoir combler ce trou, qui signifiait quand même un saut important d’une équipe à l’autre. Malgré tout, on sait que cela ne portera ses fruits qu’à moyen terme. En attendant, on a décidé, avec la première équipe, de s’entraîner autant que possible en même temps que la «II», dont je connais bien les joueurs pour les avoir entraîné une saison, et que nos juniors A, qui sont nos ex-B inter qui ont réalisé un superbe parcours à ce niveau-là. Cela permettra de mixer un peu les groupes et à certains jeunes prometteurs de voir à quoi ressemble l’équipe fanion à travers des entraînements, plutôt que de se retrouver directement dans une partie de 2e ligue. C’est un bon pas en avant dans notre volonté de travailler avec nos jeunes joueurs dans l’optique de pouvoir les ajouter, petit à petit, au contingent de la première», continue le coach.

Trois nouvelles têtes à la I

Si l’écart est véritablement énorme entre la 2e et la 4e ligue, la preuve en est que seul Flavio Saldini, ancien latéral de la «IIA», a rejoint l’équipe première à l’intersaison: «Bien sûr, il ne sera pas titulaire directement, il a encore beaucoup à apprendre. Mais j’ai bon espoir que, d’ici un ou deux ans, il prenne une certaine envergure et devienne un joueur important. On a envie de travailler avec les jeunes du club et beaucoup auront leur chance par la suite, mais, pour le moment, l’effectif est complet tel qu’il est aujourd’hui. C’est-à-dire qu’on va repartir avec les mêmes que l’an dernier, auxquels vont s’ajouter Lionel Schumacher (Jorat-Mézières), Louis Vuilleumier ainsi que Flavio, donc. Ce sera aux joueurs déjà présents de s’affirmer plus, j’en attends davantage de certains».

Pully Football devra être patient, mais s’en va au-devant d’une saison qui s’annonce palpitante et qui donnera, surtout, une bonne indication sur la qualité du travail effectué par le club. La fameuse deuxième année d’un projet de trois ans.

Un article rédigé par Florian Vaney

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.