Champvent ramène un bon point de La Rochettaz

Champvent ramène un bon point de La Rochettaz

La reprise du championnat à mi-août ravive, comme chaque année, les polémiques sur la date de début jugée trop tôt. Les vacances scolaires ne sont pas finies, les joueurs, de ce fait, sont encore absents ou encore « justes » physiquement. Une semaine de préparation supplémentaire ne ferait pas de mal à certaines équipes. Néanmoins, les clubs, donc les footballeurs, sont informés des jours de match depuis plus d’un mois. Pully et Champvent le savaient et ils ont, évidemment, joué le jeu hier après-midi, avec de la volonté, certes, mais sans la méchanceté nécessaire du côté pulliéran et une condition physique à la limite du côté Chanvannais. Résultat: 1-1.

Entraîneur du FC Champvent, Florian Simonin s’était préparé à l’éventualité d’une baisse physique de ses hommes. « J’avais demandé aux gars de faire une première mi-temps sérieuse avec de l’intensité. Nous avons essayé de faire la différence durant les 45 minutes initiales. Ça aurait pu marcher avec un peu plus de réussite. » Le club du Jura-Nord vaudois est en effet mieux rentré dans la partie que des locaux trop timorés. C’est pourtant Pully qui ouvrait la marque sur penalty par l’indéboulonnable capitaine Yannick Favre.

Bon pour le moral

Champvent ne s’est pas laissé démonter et est revenu au score par Adrian Falcon. Score qui restera figé jusqu’à la fin du match pour le bonheur mesuré du coach chavannais. « Oui, je peux dire que je suis satisfait. Nous débutons le championnat contre une bonne équipe. Pully est une bonne équipe qui était encore en finale de la coupe la saison dernière. C’est bon pour le moral de débuter en récoltant un point ici. »

Un moral qui va falloir garder, car la saison ne fait que débuter et l’objectif du FC Champvent est la première moitié du classement. Des renforts tels que Valentin Ciafalone (ex-Yverdon) ou Robin Chabod (ex-Donneloye) ont intégré l’équipe durant le mercato estival. Egalement arrivé récemment, Christian Makinou (ex-Colombier) est celui qui a fait la plus forte impression hier. L’ailier gauche a fait parler sa puissance pour mettre en difficulté à plusieurs reprises la défense pulliérane. Sans succès. Mais ce n’est que partie remise.

Pully : réaction attendue samedi du côté de Censuy

Les locaux, quant à eux, peuvent avoir des regrets. Pas sur la première mi-temps, un peu légère, mais lors de la seconde. En effet, Pully a dominé, surtout dans les 25 dernières minutes. Mario D’Alessandro se montrait déçu lors de l’analyse. « Il manquait de la bonne méchanceté. Les gars doivent s’arracher plus, surtout dans les 20 derniers mètres. Nous n’avons pas fait les bons choix au bon moment », terminait le coach, qui par ses paroles, semblait vouloir haranguer ses hommes.

Une réaction est désormais attendue par le club de la « banlieue » lausannoise. Car, samedi, il y a déplacement au Censuy, terre d’un Renens ambitieux et vainqueur hier de Bavois 2 sur le score de 2-1. Pully est prévenu et doit montrer plus de hargne sur le terrain, si le club désire jouer, à nouveau, les premiers rôles en 2e ligue.

Article rédigé par Jeremy Damon

Categories: 2e ligue, FC Champvent

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*