Puidoux-Chexbres s’impose en patron

Puidoux-Chexbres s’impose en patron

Le FC Le Talent cherche à monter en 3e ligue cette saison, mais l’objectif s’est sérieusement compliqué depuis jeudi soir et la défaite à domicile face au leader Puidoux-Chexbres (0-3). Avec un point d’avance sur Cheseaux II (3e), et deux sur Lutry III (4e), le coup est encore jouable, mais Le Talent, actuellement 2e, compte deux matches en plus que ses adversaires directs pour les finales. La bonne nouvelle? Ils les rencontreront lors des deux prochaines parties. L’avis du président Cyril Bezençon? « Il faut que l’équipe garde la tête haute, on peut encore le faire. Mais on n’a plus de joker, désormais. » Il reste 4 matches au FC Le Talent. La mission est simple et impérative: 12 points. Sinon? Pas de finales, tout simplement.

Un manque d’agressivité et d’envie assez étonnant au Talent

Le FC Puidoux-Chexbres, lui, a fait un grand pas en avant en allant s’imposer à Saint-Barthélémy, et sa victoire est logique et parfaitement méritée. Les hommes de Fatos Uka ont fait ce qu’il fallait, et se sont montrés supérieurs à leur adversaire du soir dans tous les domaines, y compris l’engagement. Là est peut-être le plus surprenant: Le Talent pouvait, en cas de succès, se rapprocher du leader, mais on n’a pas senti une équipe prête à tout casser. Les hommes de Sébastien Salvi ont joué un match sympathique, sans rythme, sans agressivité et… sans réelle occasion de but, mis à part une tentative d’Alan Schmid à la 49e. Dommage, parce qu’on a senti que cette équipe avait du talent, mais, jeudi, elle a été trop timide. Dans un match au sommet, il est indispensable de faire preuve d’un peu plus de personnalité. L’absence du capitaine Lionel Romanens explique-t-elle cette impuissance dans le jeu?

Un match avancé au jeudi pour cause de « tour de jeunesse » au village

On l’a dit, Puidoux a parfaitement mérité sa victoire et prend 8 points d’avance sur la barre, avec un match en plus. « On a encore cinq matches, dont trois à la maison. Nous n’y sommes pas encore, mais si on gagne les trois parties à domicile, ce sera fait. Cela fait deux ans qu’on essaie de monter, et qu’on n’y arrive pas. On fait à chaque fois un superbe premier tour et on craque. Cette fois, j’espère bien que ce sera la bonne », explique Fatos Uka, entraîneur obligé de jouer en raison du nombre important d’absents dans son contingent. « On est en semaine, et on est en 4e ligue, je dois accepter que des joueurs ne soient pas là à cause des études… Et nous avons des blessés, mais je trouve normal d’avoir avancé ce match. Quand on peut arranger les autres équipes, on le fait. » Le Talent avait en effet demandé d’avancer ce match à jeudi en raison d’un tour de jeunesse à Saint-Barthélémy ce week-end. Au passage, mention très bien à l’arbitre, M. Jesus Nogareda, qui a parfaitement tenu ces 90 minutes.

Puidoux avait des absents, mais cela ne s’est pas vu, tant cette équipe a impressionné d’un point de vue collectif et individuel. « C’est vrai, c’était un bon match. Mais je tiens à féliciter aussi Le Talent. On a pu jouer au foot face à une belle équipe, avec un super état d’esprit. On aurait pu penser que ce match au sommet serait tendu, mais il n’en a rien été », a continué Fatos Uka, qui s’occupe de cette équipe après avoir eu les juniors A Inter, et qui est assisté par Tihomir Ivanosvki, l’ancien joueur de Baulmes et du LS.

75 points-fair-play pour le FC Puidoux-Chexbres! Mais pourquoi?

Le match, très fair-play, s’est déroulé dans une excellente atmosphère, on l’a dit. Au fait, le FC Puidoux-Chexbres compte 75 points de pénalité au fair-play. Comment est-ce possible au vu de ce que l’on a constaté ce soir? Fatos Uka a la réponse: « Je vous remercie de poser la question! En voyant le classement, tout le monde pense qu’on est des malades mentaux. Mais ce n’est pas vrai! Aujourd’hui, on prend un carton. Et sur les trois derniers matches, on en prend un, c’est tout! » Alors, pourquoi ces 75 points et cette réputation d’équipe agressive? « En fait, au début du championnat, un de nos joueurs a touché un arbitre, ce qu’il ne faut bien sûr pas faire. On est passé de +2 à +34 en une seconde. Et un peu plus tard dans la saison, un de nos joueurs a insulté l’arbitre et on a de nouveau pris +20 points, ce que je ne conteste pas du tout. Mais je tiens juste à expliquer que, si on a 75 points fair-play aujourd’hui, c’est à cause de deux événements isolés et pas du tout à cause d’une atmosphère générale. Vous l’avez bien vu ce soir, il ne s’est rien passé, même pas un mot ou une accroche, rien. » Vrai. Sur ce jeudi, rien à dire, sinon du positif, sur l’attitude des deux équipes.

Puidoux-Chexbres, une belle équipe au jeu collectif intéressant

En ce qui concerne le jeu et les résultats, les points positifs étaient plutôt du côté de Puidoux, on l’a dit. Cette équipe essaie de faire circuler le ballon, et y arrive plutôt bien. Elle a ouvert la marque logiquement grâce à un coup-franc lointain e Nebojsa Djukic, qui trompait David Favre (40e). Le Talent était pourtant plutôt bien entré dans la partie, jusqu’à la 20e minute environ. Bien en place, les joueurs du Gros-de-Vaud contraient bien, mais manquaient de réalisme et de justesse dans la dernière et l’avant-dernière passe. 0-1 à la mi-temps, donc, un avantage mérité, mais Le Talent n’était de loin pas largué et avait encore toutes les chances de revenir.

Puidoux fait la différence dans le dernier quart d’heure

Le tournant du match intervenait à la 75e. David Favre sortait hors de ses buts pour dégager un ballon brûlant. Après l’avoir fait, il se faisait heurter par un attaquant de Puidoux, mais M. Nogareda estimait que le contact n’était pas fautif. Blessé sur cette action, le valeureux gardien essayait quand même de garder sa place. Et, vingt secondes plus tard, sur un coup-franc pour les visiteurs, il ne pouvait s’interposer face à la tête victorieuse de Filipe Lopes pour le 0-2. Au sol suite à ce but, il demandait le changement et Adrien Saugy, joueur de champ, entrait pour le dernier quart d’heure. A 0-2, le match était plié.

Nebojsa Veselinovski allait même se faire plaisir en inscrivant un très joli lob pour le 0-3, quelques minutes plus tard. Adrien Saugy n’y pouvait rien et le buteur préférait en sourire: « Des fois, c’est même plus dur face à un gardien qui n’en est pas un! Tu te dis que ça va être facile, et tu rates ton geste. Là, j’aurais pu enrouler, mais j’ai choisi le lob. » Du bon travail.

Le Talent peut mieux faire

0-3 au final, donc. Un score même pas sévère, tant le FC Talent a peiné à se montrer dangereux. On a trouvé ça dommage, parce qu’on a bien senti que cette équipe avait un gros potentiel et beaucoup d’envie de bien faire. Jeudi soir, il a manqué un peu de feu. Il va falloir en retrouver avant les deux chocs à venir. On le souhaite, tant cette équipe est sympathique, fair-play et montre un beau visage. Le football comme on l’aime. Mais jeudi, Puidoux était trop fort, tout simplement.

Les hommes du match

Du côté du Talent, bon match de Jérémy Devaud. Il avait le brassard en l’absence de Romanens, et il a été très bon. Clairement un joueur de niveau supérieur, excellent dans l’état d’esprit et dans le jeu. Thierry Leresche s’est montré solide derrière. Rien d’exceptionnel, mais une belle présence et beaucoup de duels gagnés.

A Puidoux, énorme match d’Antoine Glardon. Le défenseur central avait fort à faire face à Marc Pierrhehumbert, mais il a plus qu’assuré. Infranchissable. Il peut, peut-être, encore progresser un peu à la relance, mais sinon, quelle présence! Physiquement, il est impressionnant et ne doit pas perdre beaucoup de duels en 4e ligue. Fort dans l’impact. On a bien aimé également la performance de Nebojsa Veselinovski. Un meneur de jeu comme on les aime, très technique, très créatif et capable de tout, y compris de, parfois, moins défendre. Mais quand on est aussi fort offensivement, on peut se le permettre. Vision du jeu? 10 sur 10.

Les prochains rendez-vous

Puidoux-Chexbres recevra Jorat-Mézières II samedi 10 mai, à 19h. L’occasion de faire un pas de plus vers les finales? Le Talent sera à Cheseaux II (3e), dimanche 11 mai, à 10h. Victoire obligatoire, on l’a dit.

Le plan-fixe

FC Le Talent IA – FC Puidoux-Chexbres 0-3 (0-1)
Buts: 40e Djukic 0-1; 75e Filipe Lopes 0-2; 78e Veselinovski 0-3.
Arbitre: M. Nogareda.

Le Talent: D. Favre; Cretegny, Heim, Leresche, Devaud; Jaquier, M. Favre, Lai; Bornick, Pierrehumbert, C. Favre.
Sont entrés en jeu: Grossenbacher, Saugy, Schmid, Babin, Charles, Favez et Germano.
Entraîneur: Sébastien Salvi.

Puidoux-Chexbres: Favre; Tripet, Janev, Glardon, Leandro Rodrigues; Babic, Alonso, Orani, Ricardo Almeida; Veselinovski, Djukic.
Sont entrés en jeu: Filipe Lopes, F. Uka, Berger et Alili.
Entraîneur-joueur: Fatos Uka.

Notes: Terrain Les Condémines, Saint-Barthélémy. 76e, Adrien Saugy entre aux buts.

Auteur