Prilly revient dans la course aux finales

Prilly revient dans la course aux finales

« C’est une habitude pour nous de perdre notre premier match du tour… C’est arrivé lors des trois dernières fois! » Marc Studer a une bonne mémoire et, malheureusement pour lui, son FC Genolier-Begnins n’a rien fait pour inverser la tendance dimanche matin. Menés 1-0 après deux minutes, puis 3-0 à la demi-heure, les Canaris ne sont revenus dans le match qu’en deuxième période, montrant un bien meilleur visage. « Et un meilleur état d’esprit aussi. En première période, on a été défaillants sur ce point-là », regrettait le technicien de GB à l’heure de l’analyse. Au réveil lundi matin, en consultant le classement, ses joueurs et lui se sont donc aperçus qu’ils comptaient sept points de retard sur Echichens, qui ne pourra bientôt plus se cacher, et trois sur LUC-Dorigny, qui ne s’est jamais caché. Catastrophe?

Trois buts encaissés en une mi-temps: GB n’avait pas l’habitude

« Non. Bien sûr que non! Au premier tour, on a débuté avec trois points en quatre matches et on a quand même fini deuxième à la pause. On ne va pas s’affoler du tout, bien au contraire. Il y a des enseignements à tirer de ce match et des choses positives, notamment en deuxième période. Ce que je sais, c’est qu’on était solides défensivement au premier tour. On a encaissé 11 buts en 13 matches. Et là, on en prend trois en une mi-temps… On va dire qu’on a eu de la peine à se réveiller! ». Comme toujours, Prilly reçoit ses adversaires le dimanche matin et cela peut être un avantage. Jonathan Gomes, lui, était bien réveillé à 10h01 et 39 secondes, lorsqu’il a inscrit le premier but du match d’un face à face bien maîtrisé. 1-0 pour Prilly, d’entrée!

Claude Vergères: « Un surcroît de motivation pour toute l’équipe »

Durant toute la préparation, Claude Vergères avait répété à ses hommes qu’en cas de victoire lors de ce match de reprise, ils conserveraient une chance de disputer les finales. La bonne nouvelle? C’est exactement ce qu’il s’est passé. « Nous sommes à trois points d’eux, qui font partie des grands favoris de ce groupe. C’est parfait et je suis convaincu que cela va donner encore un surcroît de motivation à l’équipe. Durant les prochaines semaines, on s’entraînera avec un but clair dans la tête, celui de disputer les finales. C’est motivant pour tout le monde », se réjouissait Claude Vergères. Prilly a toujours le même problème, il est connu et identifié: cette équipe est instable. Capable du meilleur, comme au cours d’une première période de feu, et du pire, à l’image d’autres matches de la saison. Frustrant pour un entraîneur, forcément.

Un doublé de toute beauté pour Jonathan Gomes

Car oui, ce FC Prilly peut être génial et jouer magnifiquement au football. On a vu cette équipe dominer d’autres formations avec la manière et, dimanche matin, on voyait mal comment Genolier allait pouvoir revenir suite aux 45 minutes initiales. Le ballon circulait vite et bien et Jonathan Gomes, encore lui, s’offrait un doublé de toute beauté. « Son deuxième but est magnifique », l’applaudissait, en connaisseur, son entraîneur. Joakim Elmer, le pauvre, n’avait pas encore touché le ballon qu’il devait aller le chercher deux fois au fond. 2-0, et bientôt 3-0 grâce au Portugais Hugo Lima, de près. Genolier-Begnins avait touché le fond et, même sans Nelson Borges (au travail), Prilly a prouvé avoir de sacrés arguments offensifs.

« GB » a réagi, mais bien trop tard

Mais les Canaris ont du caractère et Marc Studer a décidé de changer un peu son système de jeu après la pause. Un choix gagnant dès le retour des vestiaires puisque Julien Jemmely, bien discret dimanche matin, pouvait glisser le ballon à Cyril Favre pour le 3-1 de tous les espoirs (47e). « GB », bien meilleur qu’en première période, inscrivait cependant le 3-2 bien trop tard, par Nathan Gervaix (90e) même si un ultime cafouillage aurait pu lui offrir un point miraculeux. 3-2, score final, et bien des regrets pour les visiteurs, coupables d’avoir laissé filer la première période.

Julien Jemmely ne reste jamais deux matches sans marquer

Alors, coup d’arrêt pour Genolier-Begnins, sans plus? A priori, oui. La deuxième mi-temps a été bonne et le match contre Renens, avec tout le respect que l’on a pour le FCR, sera l’occasion de relancer la machine. A l’aller, au Censuy (une semaine après avoir perdu contre Prilly, d’ailleurs), « GB » s’était imposé 0-7 avec notamment un triplé de Julien Jemmely. Et comme celui-ci ne reste jamais deux matches sans marquer, on pourrait bien apercevoir une ou deux fois les cornes de wapiti samedi soir…

Les hommes du match

Du côté de Prilly, gros match de Jonathan Gomes à la pointe de l’attaque. Deux buts pour lui et une grosse activité. De plus, il est resté constant tout au long du match. Ce jeune homme à fort potentiel progresse et il s’agit d’une bonne nouvelle, tant pour Prilly que pour lui. Très bonne partie également d’Hugo Lima. Le milieu de terrain portugais, à la technique très sûre, a été solide. Mention très bien également à Dimitri Jaunin, très solide en défense centrale. Le capitaine du FC Prilly est incontestablement l’un des meilleurs défenseurs de 2e ligue et, en plus, il a eu droit à un carton jaune pour… politesse excessive! Une des assistantes de M. Rusch était Mme Anex, femme de son état. Alors qu’elle avait pris une décision contraire au FC Prilly, le capitaine des Oursins l’a interpellée en ces termes exacts: « Mais non! C’est incroyable que vous ne voyiez pas ça, madame! Incroyable! » La sanction? Un jaune un brin sévère à notre avis, mais qui aura eu le mérite de faire rigoler tous les spectateurs présents le long de la touche.

A Genolier, mention bien à Cyril Favre, auteur du 3-1 et globalement très bon et très travailleur. On accordera également un bon point à David Vez, mais la première période a été tellement décevante qu’on ne va pas en faire trop du côté de GB en ce qui concerne les compliments.

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes rejouent le dimanche 28 mars. Les Canaris recevront Renens à 14h à Genolier. Pully sera en déplacement à Colovray pour y affronter la II du Stade Nyonnais.

FC Prilly-Sports – FC Genolier-Begnins 3-2 (3-0)

Buts: 2e et 14e Jonathan Gomes 2-0; 35e Hugo Lima 3-0; 47e Favre 3-1; 90e Gervaix 3-2.

Arbitres: M. Rusch, assisté de M. Abadzic et de Mme Anex.

Prilly: Bühler; Chappuis, Jaunin, Vaucher, Lopez; Hugo Lima, Tavares, Danizan, Njo Lea (60e Ribeiro Sanches), Y. Nicolas (76e Carucci); Jonathan Gomes.

Entraîneur: Claude Vergères.

GB: Elmer; Roch, Mennet (46e Selimi), Ribeiro, Bianchi; G. Jemmely; Vez, Cloux (46e Girardet), Favre, Monnier (84e Gervaix); J. Jemmely.

Entraîneur: Marc Studer.

Complexe sportif de la Fleur-de-Lys.

Categories: 2e ligue, FC Prilly-Sports

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*