Prilly dynamite un Chêne Aubonne absent

Prilly dynamite un Chêne Aubonne absent

« Vous voulez une phrase de ma part? Vous avez vu le match comme moi, alors dites toutes les méchancetés que vous voulez. Vous pouvez utiliser tous les mots négatifs qui vous passent par la tête », nous a glissé Giovanni Vavassori en passant devant nous, quelques secondes après avoir dit tout ce qu’il pensait du match à ses joueurs, dimanche matin. Alors, disons-le d’entrée: oui, Chêne Aubonne a été vilain à Prilly. Mauvais dans le jeu, mauvais dans l’état d’esprit, les Aubonnois n’ont jamais donné l’illusion de jouer un match pour leur survie, eux qui comptent aujourd’hui six points de retard sur le FC Renens, qu’ils affronteront mardi.

Trois absents de marque à Aubonne

Bien sûr, Chêne était privé de ses deux gâchettes que sont Sonny Kok et Lamine Soumahoro. Avec eux, tout aurait été différent, c’est sûr. Mais ils n’étaient pas là et il fallait bien jouer ce match, quand même, et ce qu’ont montré les Aubonnois n’est pas du tout rassurant. Kok manquera encore la rencontre de mardi, mais sa suspension prendra fin immédiatement après. Il sera donc là le week-end prochain, tandis que Lamine Soumahoro se remet d’une blessure à la clavicule. Sans eux, et aussi sans Hyacinthe Crespin (suspendu), Aubonne a manqué de venin, d’envie et de qualité, voilà tout. Cela n’explique pas le fait d’en prendre cinq, c’est vrai, mais quand même une partie.

Prilly saignant en attaque

Cette gifle, ce 5-0 très saignant, est aussi survenu parce que Prilly a été bon, déjà. La ligne d’attaque composée de Yoan Nicolas, Mileno Ribeiro Sanches et Nelson Borges a été extrêmement percutante dès les premières minutes de jeu. Une preuve? Le 1-0 du jeune Mileno Ribeiro, ancien espoir de Team Vaud passé par La Sallaz au premier tour pour se relancer. Claude Vergère a flairé la bonne affaire cet hiver et l’a convaincu de venir tenter sa chance à Prilly. Après quelques apparitions convaincantes, le voilà titulaire et autant le dire tout de suite: le choix a été gagnant. Il ne lui a en effet fallu que huit minutes pour placer un joli coup de tête sur un centre parfait de Mathieu Gendron. Du bon travail et 1-0.

Buteur, mais aussi passeur sur le 3-0

Le 2-o? Mileno Ribeiro, encore lui, d’une frappe croisée parfaite. Et comme il a eu l’intelligence de se montrer collectif sur le 3-0, offert d’une passe aussi subtile que spontanée à Yoan Nicolas, on ne se trompe pas trop en disant que le jeune Mileno Ribeiro a offert une première mi-temps de haut niveau au public du FC Prilly.

Mileno Ribeiro Sanches, le triplé

Aubonne, complètement sonné, a bien tenté de réagir en deuxième période, se créant quelques situations dangereuses de la 46e à la 50e, sans vraiment inquièter Rodolphe Joux, le jeune gardien arrivé de l’US Divonne cet hiver. Benjamin Bühler étant absent, le portier français assure l’intérim et, ce dimanche matin, il a bien fait le peu qu’il a eu à gérer. Car ensuite, Prilly a repris sa domination, inscrivant le 4-0 par Mileno Ribeiro, encore lui, puis le cinquième par Lambert Njo Lea, entré en jeu peu auparavant. 5-0, score final.

Prilly a 10% de chances de faire les finales

Prilly, qui a encore une petite chance d’accéder aux finales, a cinq matches pour rattraper les sept points de retard qu’il a sur Genolier-Begnins, qui a une rencontre en moins. Il va falloir aller vite et, disons-le clairement, tout gagner. Sinon, aucune chance, car « GB », en six matches, va bien trouver le moyen de marquer sept points. On donne 10% de chances à Prilly de disputer les finales. A eux de tenter leur chance à fond pour ne pas avoir de regrets.

Le match de mardi face à Renens. un tournant

Et Aubonne, alors? La bonne nouvelle est qu’il n’y a pas le temps de trop réfléchir. Mardi, c’est Renens qui vient au terrain du Chêne. Il ne faut plus penser à Prilly, mais se concentrer uniquement sur ce match. Avec six points de retard et un moins bon fair-play, les choses sont claires: il faut gagner, c’est tout, en sachant que le FCR sera là, tout près, et que Grandson, Chavornay et Epalinges ne seront pas si loin. Toutes ces équipes-là, mardi, soutiendront le FC Renens. La fin de saison de tout le monde dépend de ce match. Parce que si les hommes de Giovanni Vavassori le gagnent, ils mettront une sacrée pression sur tout le monde vu qu’ils doivent encore jouer face à Epalinges et Chavornay…

Il a dit à Footvaud.ch

Claude Vergères, entraîneur du FC Prilly

Si le match d’aujourd’hui me donne des regrets par rapport au classement? Oui. Bien sûr que oui, même. On avait une carte à jouer dans ce championnat et j’estime que l’on a été plombés par l’arbitrage du match contre Gland. C’était un match-charnière de la saison, on menait 1-0 et on pouvait revenir à trois points de Genolier-Begnins en cas de victoire. On perd 1-2 sur deux aberrations de la part de l’arbitre-assistant et on s’est retrouvé loin au classement, trop loin pour espérer quelque chose en tout cas. Comment voulez-vous remotiver votre équipe le lundi? On perdu face à Lutry et enchaîné les nuls après cela. Aujourd’hui, c’était bien. On a vu du jeu et un bon FC Prilly, même si je relativise un peu le constat, vu la prestation de notre adversaire. L’objectif de la fin de la saison? Tant que mathématiquement ce n’est pas fini, c’est de participer aux finales. Mais les trois points de Gland me restent là…

Les hommes du match

Mileno Ribeiro Sanches mérite amplement de figurer dans cette rubrique. Coup du chapeau pour le jeune attaquant, qui a percuté et montré un bel esprit offensif. Très bon match également de Mathieu Gendron en défense, mais on doit dire que ça nous embête un peu de le nominer. On a tellement l’habitude de dire du bien de son paternel que l’on s’en voudrait de parler de la famille Gendron toutes les semaines. Blague à part, il a été très bon sur son couloir. Son centre sur le 1-0 est un modèle.

Du côté d’Aubonne, on parlera en vitesse de Jérémy Delatour, qui en a sorti quelques-unes. Un deuxième? Allez, peut-être Labinot Halimi, très actif à mi-terrain.

Les prochains rendez-vous

Journée de championnat complète mardi, le 12! Aubonne aura un rendez-vous décisif face à Renens, à 18h30 au Terrain du Chêne. Ambiance brûlante garantie! A 20h15, Epalinges accueillera Prilly. Ce devrait être un peu plus détendu.

FC Prilly-Sports – FC Chêne Aubonne 5-0 (2-0)

Buts: 8e et 38e Mileno Ribeiro 2-0; 41e Y. Nicolas 3-0; 54e Mileno Ribeiro 4-0; 77e Njo Lea 5-0.

Arbitres: M. Bruno Teixeira, assisté de M. Arnaud Bloesch et de M. Dusan Brkic.

Prilly: Joux; Joao Simoes, Cristian Lopez, Jaunin, Gendron; Tavares, Danizan, Hugo Lima (56e Njo Lea); Y. Nicolas, Mileno Ribeiro Sanches (78e Rothwell), Nelson Borges (83e Carucci).

Entraîneur: Claude Vergères

Aubonne: Delatour; Monnier, Fragoso, Samuel Correia, Durrer; Halimi, Seiler, Lüthi, Hofer;  Rafael Teixeira, Nguedam (43e Perez).

Entraîneur: Giovanni Vavassori

Centre sportif de la Fleur-de-Lys.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*