Prilly a tout pour y arriver, cette fois

Prilly a tout pour y arriver, cette fois

Cela fait plus de dix ans que le FC Prilly se trouve en 2e ligue. Douze ans, exactement. Jamais promu, jamais relégué, une fois finaliste, voilà le bilan de ces douze saisons. Le club de la Fleur-de-Lys se plaît donc au plus haut niveau du football vaudois, mais cette année, cela pourrait bien changer. Car oui, Prilly affiche ses ambitions et a, sans doute, les moyens de les assouvir.

La dernière recrue en date? Junior Montano. Le Bolivien de 23 ans a décidé de quitter Yverdon Sport (1re ligue), ce qui n’était pas forcément dans ses plans de départ. Les arrivées de Steve Samandjeu, latéral gauche, et de Blake Smith, ailier gauche, ont cependant bouché son horizon sur son côté de prédilection et il a préféré s’en aller. Sa nouvelle destination est donc la Fleur-de-Lys, où il retrouvera Edin Becirovic et Toni Jankuloski, deux de ses coéquipiers l’an dernier à Yverdon.

Alors, Prilly imbattable dans le groupe 2 et promu en puissance? Pour le savoir, on a appelé son entraîneur, Claude Vergères.

Coach, vous êtes en train de vous construire une jolie équipe, là!

Oui, c’était un des buts que nous poursuivions en faisant revenir Edin Becirovic à Prilly. Comme vous l’avez déjà écrit, il est aussi en charge du recrutement et cela nous permet d’avoir un double réseau.

Comment ça?

Edin peut convaincre des joueurs un peu plus âgés et venant d’un niveau supérieur, comme Toni Jankuloski et Junior Montano. En ce qui me concerne, j’ai logiquement plus de contacts avec les joueurs de 2e ligue et les jeunes. Besar Suljemani, de Renens, a ainsi pu nous rejoindre, comme deux joueurs venus des Inter A. Voilà, on est complémentaires et on a associé nos forces.

Disons-le: cela fait de Prilly l’un des favoris du groupe 2!

N’allez pas écrire cela en trop gros, malheureux. Disons que si l’amalgame prend bien entre les joueurs venus de plus haut et ceux qui sont en place, on aura une jolie équipe. Mais bon, elle était déjà pas mal, notre équipe! Les frères Nicolas sont toujours là, il y a Cristian Lopez, notre gardien Benjamin Bühler, nos bons défenseurs et Léonard Loba qui est revenu. On avait une bonne base.

Mais là, trois joueurs de 1re ligue vous rejoignent, c’est quand même un sacré plus…

Oui, évidemment. Ce qui me plaît bien, en plus, c’est qu’il y en a un dans chaque ligne. On s’est donc renforcés partout et c’est intéressant pour moi. En plus, chacun des trois montre un bel état d’esprit et s’intègre bien à ce que l’on veut faire ici à Prilly.

Que dites-vous à vos joueurs? Que vous visez la promotion?

Pour l’instant, je ne leur dis rien. On travaille encore avec un groupe élargi, je n’ai pas encore tranché sur qui devra aller avec la deuxième équipe. C’est donc trop tôt pour les grandes phrases. Mais bien sûr que notre objectif, c’est de terminer dans les deux premières places. C’est évident.

Paulo Vieira, le nouvel entraîneur de la II, nous a dit qu’il souhaitait intensifier les relations entre les deux équipes, ce qui n’était pas forcément un point fort de Prilly ces derniers temps. Vous confirmez?

Oui, tout à fait. On aura beaucoup de joueurs à la I, il me semble normal et sain qu’ils aillent s’aguerrir à la II, qui doit devenir une bonne formation de 3e ligue.

Qui seront vos principaux concurrents dans ce groupe 2?

Je pense que Concordia sera toujours redoutable, sur la lancée de son très bon dernier championnat. Je me méfie beaucoup de Champvent, qui est semble-t-il actif cet été. Et, bien sûr, Pully et Lutry seront des candidats légitimes aux finales. Voilà, de prime abord, ce que je pense de ce groupe 2.

Si on vous dit qu’il est moins relevé que le 1, vous êtes d’accord?

Oui, je pense qu’on peut le dire. La saison dernière, on était tombé dans le groupe le plus compliqué, mais cette année, non. Attention, il est très compétitif, bien sûr! Mais disons qu’il est sans doute un poil plus relevé de l’autre côté avec Montreux, Forward Morges, Genolier-Begnins… Ce que je regrette surtout, c’est qu’on se retrouve dans un groupe à 13. Ca oui, ça m’ennuie.

Qu’aurait-il fallu faire?

Promouvoir Saint-Légier, comme l’ACVF le voulait. Ca me semblait vraiment être une bonne décision, même si j’ai bien compris qu’on était un peu hors-délai.

Si on vous dit que Prilly a vraiment tout pour y arriver cette fois, après douze ans, vous êtes d’accord, quand même?

Dit comme ça, oui. On a les cartes en mains pour vivre une belle saison, mais absolument rien n’est fait. De nouveau, n’allez pas écrire un article faisant croire qu’on est déjà promus, merci!

Categories: 2e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*