Premier but en Serie A pour Alex Geijo

Premier but en Serie A pour Alex Geijo
(photo: www.udinese.it)

(photo: www.udinese.it)

Les défenseurs de la Sampdoria s’attendait à voir arriver Antonio Di Natale, comme chaque année. L’inusable attaquant de l’Udinese est encore aujourd’hui, à 37 ans, l’un des cadors du calcio. Mais, dimanche, Andrea Stramaccioni, l’entraîneur des Frioulans, leur avait réservé une surprise. Udine n’avait gagné qu’une seule de ses huit dernières parties et il fallait réagir, impérativement. Non pas que l’Udinese soit en difficulté au classement, non. Les « Noir et Blanc » occupent confortablement la neuvième place. Mais le jeune entraîneur italien n’était pas satisfait des dernières parties, lors desquelles son équipe encaissait trop de buts.

Première titularisation de la saison en Serie A et premier but!

Il a conservé la défense à trois pour le difficile déplacement de Gênes, le Suisse Silvan Widmer évoluant en tant que joueur de couloir. Mais Stramaccioni a titularisé pour la première fois de la saison Molla Wague, jeune Malien de 23 ans. Désireux d’amener de la taille et de l’impact physique à une équipe jugée trop tendre, il en a également profité pour offrir son premier match d’entrée à Alexandre Geijo. Né à Genève il y a 32 ans et frère de David Geijo, joueur du FC La Sarraz-Eclépens, Alex Geijo a passé l’essentiel de sa carrière en Espagne, entre la première et la deuxième division, dont il a été Roi des buteurs en 2011 avec Grenade. Appartenant à l’Udinese, il a été « rapatrié » cette année, mais n’avait pas encore commencé la moindre partie.

Il a même frappé le poteau à la 80e!

Il entendait donc bien profiter de ce match pour marquer les esprits et prouver qu’il avait encore la hargne nécessaire pour s’imposer dans le championnat italien. Sa chance? Il l’a saisie, en marquant le 1-1 d’une subtile déviation au premier poteau (31e). Dix minutes plus tard, il passait tout près de transformer un bon centre de Silvan Widmer. Mais sa plus belle occasion, celle qui aurait pu faire de lui le héros, est survenue à la 80e. Hélas, le Genevois n’a pu trouver que le poteau de Sergio Romero, le gardien argentin de la Sampdoria. Il est ensuite sorti à la 81e, sous les applaudissements mérités de ses tifosi. A-t-il gagné du temps de jeu pour les prochains matches, lui qui est passé de 16 à 96 minutes disputées d’un seul coup? Espérons-le!

 

Il a dit à Tuttosport après le match

Nous avons joué contre l’équipe la plus en forme du championnat et il s’en est fallu de peu pour que nous remportions les trois points. Nous devons cependant être satisfaits avec ce point, parce que venir jouer ici, c’est compliqué. Dommage que j’aie touché le poteau à la fin, cela aurait été une joie énorme, pas seulement pour moi, mais pour toute l’équipe. Mon rôle, c’est de me tenir toujours prêt et de répondre présent quand on fait appel à moi, que l’entraîneur m’accorde une minute ou nonante. Je me préoccupe seulement de bien travailler, je fais partie d’un très bon effectif. Bon Noël à tous les supporters bianconeri!

 

Son but du 1-1 en vidéo (Sampdoria-Udinese 2-2, le 21 décembre 2014)

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*