Pourtant dominateur, Epalinges est éliminé par Venoge

Pourtant dominateur, Epalinges est éliminé par Venoge

Ce premier tour de la Coupe vaudoise a donné lieu à beaucoup d’émotions. La rencontre entre Epalinges et Venoge fait partie du lot avec ses huit buts. Il a fallu les penaltys pour départager les deux équipes et, à ce petit jeu, c’est le pensionnaire de 3e ligue qui s’en est sorti. Miracle.

0-1, 1-1, 1-2, 1-3, 2-3, 3-3, 4-3 et 4-4, voici l’évolution du score détaillée de la rencontre du premier tour de la Coupe vaudoise entre le FC Epalinges et le FC Venoge. Déséquilibrée sur le papier, cette rencontre voit le premier nommé évoluer en quatrième ligue, alors que le second évolue en troisième. Cependant, et en bon connaisseur du football vaudois, l’équipe du Nord de Lausanne partait favori, sans faire injure à son adversaire.

Après un été agité, Venoge alignait finalement sa « 4e ligue », qui a été promue en 3e ligue en interne : une histoire qui ne sera pas étayée dans cet article. Quant à Epalinges, il y a eu d’excellents transferts à retrouver dans notre gazette. De plus, Rade Milicevic et « Gonza » peuvent compter sur un contingent pléthorique: 29 joueurs.

Domination d’Epalinges, mais pas de réussite

Le cadre est posé, la rencontre un peu moins. Cela part directement dans tous les sens, mais la domination reste pour Epalinges. Pourtant, au retour des vestiaires, l’horloge indique 1-1. La faute au froid réalisme de Venoge et aux problèmes de finition des Palinzards, qui verront deux défenseurs sauver sur la ligne deux buts tout faits.

Rade Milicevic et Gonzalo Dos Santos et leurs hommes à l’issue de la rencontre: mélange entre fierté et regrets.

Retour de la buvette avec un temps de retard : 2-1 pour Venoge. A peine le temps de se frotter les yeux que le tableau d’affichage (imaginé par votre serviteur) indique 3-1. Pris à froid, Epalinges ne désespère pas et revient à 3-3 et prend même l’avantage par Kuzmanovic à la 86e. Ce dernier a inscrit un but venu de nulle part : il déborde un défenseur depuis la gauche et dribble le gardien avant de la mettre au fond. Magnifique.

Venoge égalise à la 94e

Cependant et comme souvent, le « grand » revient juste à temps pour mystifier le valeureux « petit » à la 94e sur un tir un peu anodin qui résulte d’un corner. « Jamais, on doit prendre ce but, jamais », maugréera Rade Milicevic à l’issue de la défaite aux tirs au but d’Epalinges.

Le sang-froid de Venoge au moment des tirs au but a fait pencher la balance. Encore tout tremblant d’émotion, l’entraîneur des vainqueurs savoure cette victoire : « C’était vraiment une superbe équipe en face. Je la considère comme une bonne équipe de troisième ligue. Nous avons eu le mérite d’y croire. Je suis tellement content pour l’équipe après cet interminable et compliqué été. C’est une très bonne façon d’enfin lancer notre saison. » Celle-ci passera par un derby contre La Sarraz ce 25 août sur le terrain de son adversaire.

« Je suis fier »

Pour Epalinges la saison continue, mais sans la Coupe vaudoise. « J’avais tellement envie de gagner cette rencontre, se lamente Rade Milicevic. Je suis déçu, mais j’ai vu que les gars avaient un très bon mental. Ils n’ont rien lâché et sont revenus par deux fois dans la partie. Je suis très fier d’eux. » La vie continue et passe par une victoire samedi à la maison (19h) contre la « trois » de Thierrens. Et gageons que cette-fois-ci, cette belle équipe d’Epalinges engrangera la victoire.

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*