Porto est passé à deux doigts de l’élimination à Cheseaux

Porto est passé à deux doigts de l’élimination à Cheseaux

« Je suis fier des gars, ils ont montré ce qui fait notre force depuis trois ans: l’état d’esprit. » Paulo Vieira et Porto ont bien failli repartir battus de Cheseaux, mardi. Le FCC, 7e du groupe 4 de 3e ligue, a en effet livré une magnifique prestation, seulement plombée par des erreurs individuelles. « On avait le match en main », pestait Pippo Arena quelques secondes après un match perdu de manière incroyable. Cheseaux menait en effet 2-1 à la 82e avant de se retrouver mené 2-3… à la 87e! Rageant, surtout que l’équipe de Giuseppe Guzzardi, entraîneur arrivé de Stade-Lausanne II cet été, a développé un football de qualité malgré la sortie sur blessure de Marjan Jankuloski en cours de première période.

Rogers Miller, quel joueur!

Porto n’a évidemment pas volé cette victoire, certes obtenue à l’arraché. Toujours fidèles à leur style de jeu ultra-offensif, avec des ailiers qui ressemblent plus à des avions de chasse qu’à des joueurs de 3e ligue, les Lausannois ont posé bien des problèmes au FCC au cours d’un match de très bon niveau. Ce choc de 3e ligue avait un favori, Porto, qui a fini par s’imposer… en souffrant. Paulo Vieira avait pourtant décidé de faire tourner, laissant son gardien Alessandro Macchiarelli sur le banc, mais aussi Renato Santos, Ricardo Aparicio ou sa dernière recrue, Mario Fuso (Prilly).

La Coupe n’est pas forcément une priorité? Franchement, cela ne s’est pas vu, ou alors Paulo Vieira avait oublié d’avertir Rogers Miller. Quel joueur que l’ailier lausannois! Tous les défenseurs de 3e ligue connaissent son numéro 17, qu’ils voient souvent partir et qu’ils ne peuvent jamais rattraper. Mais, même en sachant qu’il va très vite et qu’il est plutôt adroit avec le ballon, il arrive encore à surprendre. Alors, quand on lui offre sur un plateau le but du 1-1, il ne se fait en général pas prier…

Le FCC est très bien armé offensivement

Cheseaux est bien entré dans cette partie, ouvrant la marque par Eric Fonjallaz après 50 secondes de jeu. Ce joueur-là aurait largement sa place dans n’importe quelle équipe de 2e ligue, mais a choisi de suivre Giuseppe Guzzardi depuis Vidy. Ancien attaquant de Renens et d’Ecublens, il mène l’attaque du FCC, qui a fière allure. Avec lui? Marjan Jankuloski. Derrière? Pippo Arena, Cédric Allard, Adriano Fagone et Maxime Ubaldi, sans oublier Daniele Manco, entré en cours de jeu. En 3e ligue, c’est bien. Même mieux que bien. Le FCC a des arguments à faire valoir, après une année 2013-2014 assez compliquée. De quoi jouer les finales? Le groupe 4 semble ouvert, derrière le favori Jorat-Mézières… Reste que, pour espérer avoir une chance, il faudra gommer ces erreurs défensives atroces, dont celle qui a amené le 1-1 de Miller. Le résumé du but? Une passe décisive d’un défenseur de Cheseaux dans les pieds du rapide attaquant, lancé vers le but. Impardonnable à ce niveau. Porto, dominateur, avait amplement mérité cette égalisation, mais on aurait largement préféré qu’elle arrive au terme d’une belle action plutôt que sur ce cadeau.

D’un but à l’autre en quinze secondes

La deuxième mi-temps a été relativement équilibrée, ne baissant pas vraiment en intensité. On se répète, mais on a assisté à un bon match de football entre deux équipes offensives. La partie aurait pu tourner sur un rien, et c’est exactement ce qu’il s’est passé, à la 58e. David Da Fonseca armait une grosse frappe, pour Porto, que Rafael Abando détournait avec difficulté, mais efficacement. Quinze secondes plus tard, Daniele Manco s’en allait dribbler Vilares pour inscrire le 2-1 dans le but vide de l’autre côté… Cheseaux, dès lors, semblait se diriger vers la victoire.

Gingins-Porto au deuxième tour

Mais Porto, on l’a dit, n’a pas abdiqué, revenant à 2-2 grâce à Miguel Macedo, entré en jeu auparavant, et à l’incontournable capitaine Bruno Carapucinha, auteur du 2-3 victorieux d’un coup de tête parfait. Cheseaux, assommé, n’avait plus qu’à pleurer et à féliciter son adversaire, qui a eu le mérite d’y croire jusqu’au bout. C’est donc Porto qui ira à Gingins, y défier une redoutable équipe de 3e ligue, une de plus!

Paulo Vieira: « Luis Rodrigues est un malin, qui cache très bien son jeu »

Paulo Vieira a, lui, tenu à souligner l’état d’esprit de ses troupes, on l’a dit: « Après l’échec en finales cet été, tout le monde s’est remobilisé et a montré beaucoup d’envie et de motivation. Ca m’a donné la foi et l’énergie pour continuer à mener ce projet et on espère bien retourner disputer ces finales l’été prochain. Mais le groupe 3 est relevé, attention! » Qui voit-il en favori? « Vallorbe-Ballaigues sera devant, je pense, mais nous serons trois à nous battre pour la deuxième place. » Trois? Bosna, Porto et… qui, au juste? « Venoge. Je connais bien Luis Rodrigues, leur entraîneur. C’est un malin, et il cache très bien son jeu. J’ai lu l’article que vous avez fait sur Venoge (lire ici). Il parle de Porto, de Vallorbe et de Bosna et se voit comme un outsider, mais je vous dis que je n’en crois pas un mot. Venoge est en course pour la deuxième place, tout comme Bosna et nous, croyez-moi », sourit-il, pas mécontent de pouvoir mettre un peu de pression sur son ami Luis Rodrigues.

Gaspar Zeca comme adjoint? « J’ai de la chance de l’avoir »

Le mot de la fin? « Vous parlez tout le temps de moi sur votre site, et je trouve que vous devriez mettre en avant Gaspar Zeca, qui est à côté de moi cette année. Il est admirable, toujours présent et toujours de bon conseil. J’ai de la chance de l’avoir et je trouve qu’il n’est pas assez mis en valeur. » Le joueur de Prilly a pris un peu de recul avec son rôle sur le terrain pour se consacrer à celui de coach. Va-t-il poser son passeport à Porto? « Si vous me demandez, je vous réponds que j’aimerais, bien sûr, mais pour l’instant, il est encore à Prilly. Et par respect pour tout ce qu’il a fait là-bas, et pour Prilly, je ne vais rien demander ou exiger. C’est à lui de faire le choix, s’il veut jouer à Porto, mais il est libre de sa décision. » Paulo Vieira, seigneur.

 

FC Cheseaux – FC Porto Lausanne 2-3 (1-1)

Buts: 1e Fonjallaz 1-0; 36e Miller 1-1; 58e Manco 2-1; 82e Macedo 2-2; Bruno Carapucinha 2-3.

Auteur