On n’arrête plus Donneloye

On n’arrête plus Donneloye

Les Oies recevaient Bavois II mardi soir au stade Dany Gavillet. Une victoire était obligatoire pour les hommes de Christian Leuenberger sous peine de compromettre très sérieusement leurs chances de maintien, dans un groupe où les points s’arrachent à prix d’or.

Les Jaunes et Noirs appliqués dès les premiers instants

Le poids de la rencontre n’a pourtant pas semblé peser sur les locaux. Agressifs sur le porteur du ballon, ils ont étouffé un Bavois II renforcé par quelques joueurs de la première équipe. Abraham Keita qui, malgré ses 42 ans, continue de régaler par son implication et sa technique, a failli s’offrir un but d’anthologie en dribblant une défense peu attentive. Il a, cependant, dévissé sa frappe du gauche. Au quart d’heure de jeu, c’est le capitaine emblématique Jérôme Thomas qui a ouvert le score de la tête sur un centre de Sonny Escolano.

Christophe Jaquier impérial dans sa cage

Après l’ouverture du score, les Oies ont fait ce qu’elles ont malheureusement trop tendance à faire: reculer et laisser l’adversaire faire le jeu. Avec des joueurs de la qualité de Dren Basha et Ylber Mejdi, les visiteurs ont attaqué sans relâche, butant sur un excellent Christophe Jaquier tout au long de la soirée. C’est lui qui a sauvé son équipe en arrêtant un pénalty quelque peu discutable, alors que le score était de 1-0. C’est encore lui qui s’est imposé sur un coup franc qui filait droit dans la lucarne, réalisant un arrêt photo dont les spectateurs se souviendront longtemps.

Sonny Escolano inscrit un deuxième triplé consécutif en championnat!

Au retour des vestiaires, Donneloye s’est mis à l’abri grâce à un but de Dimitri Durussel sur un coup franc botté par… Sonny Escolano! En plus de ses deux passes décisives, l’ailier d’origine française s’est offert le luxe d’inscrire trois buts en seconde mi-temps, portant à 21 son nombre de réalisations cette saison, confortant ainsi sa place de meilleur buteur du groupe 1. «Je suis surtout heureux pour l’équipe, lançait l’homme du match à la fin de la rencontre. Nous avions besoin de ces trois points. A titre personnel, je suis très content de ce deuxième coup du chapeau consécutif. En jouant de la sorte, on peut battre n’importe qui!»

Christian Leuenberger: «Nos adversaires directs marquent aussi des points»

Très satisfait de la prestation de son équipe, Christian Leuenberger ne s’enflamme pas pour autant. «On est en train de réaliser un super second tour mais, malheureusement, nos adversaires directs marquent aussi des points et la barre est encore loin. Surtout que l’on a perdu des points précieux face à Assens, où nous perdons alors que nous menions encore à la 88ème minute, ou contre Champvent. La suite du championnat? On doit encore affronter des équipes du haut de tableau. En jouant de la sorte, on peut envisager marquer des points importants, mais attention à ne pas réitérer certaines erreurs qui peuvent nous coûter cher.»
Une trêve de dix jours attend les joueurs de Donneloye, qui se déplaceront le 29 avril pour affronter Forward-Morges, pas toujours éblouissant mais extrêmement efficace. L’occasion pour la troupe de Christian Leuenberger de se reposer un peu avant d’attaquer la course au maintien en pleine possession de ses moyens.

Un compte-rendu rédigé par Yves Feijoo

Categories: 2e ligue, FC Donneloye