Pierre-Alain Girard va faire l’aller-retour exprès!

Pierre-Alain Girard va faire l’aller-retour exprès!

José Reis sourit quand on lui demande où est passé Pierre-Alain Girard, l’entraîneur-adjoint du FC Pied du Jura. Omniprésent, toujours dans le sillage de Bruno Chappuis, « PA » ne peut décemment pas manquer à l’appel la semaine précédant un match de Coupe de Suisse du FC Pied du Jura. Et pourtant si. Il faut bien se rendre à l’évidence. En ce mardi soir d’entraînement à Ballens, pas de Pierre-Alain Girard. Alors, où est passé « PA »?

Le président va le chercher et le ramener à l’aéroport

« Il est à Bruxelles. Ses amis lui ont fait un voyage surprise de dix jours, qui est tombé pile pendant ces dates-là! Il a fait la gueule, je vous assure. Il n’était vraiment pas content! », relève le président de Pied du Jura. Pierre-André Girard, qui est là à tous les matches et à tous les entraînements, qui apprécie être sur les photos et déteste être oublié dans les articles, il raterait donc le match le plus prestigieux de l’histoire récente du club, ce premier tour de la Coupe face à Münsingen? « Non, non, rassurez-vous! Je vais le chercher à l’aéroport samedi et je le ramène dimanche », rigole carrément le président. On est rassurés: la terre peut continuer de tourner, Pierre-André Girard ne ratera pas ce match. Ce n’est pas aussi fort qu’Yves Martin à l’époque, lequel était revenu de La Réunion pour un match du LS (lire cet article formidable ici), mais c’est quand même assez fort. C’est du « PA », quoi.

Adrien Fuchs: « Si on peut passer? Oui! »

Adrien Fuchs sourit en évoquant l’anecdote. Celui qui portera le brassard de capitaine samedi a une pensée pour son copain Adrian Baumann, qui est lui… en Australie ! « Il n’était pas content non plus, mais il ne va pas faire l’aller-retour ! Enfin, je ne crois pas », sourit le milieu de terrain, qui sera l’un des principaux motifs d’espoir face aux Bernois, solides pensionnaires de 1re ligue. «Si on peut passer ? Oui, si on fait le match de notre vie. Je ne crois pas que le fait que ce soit notre premier match de la saison va changer grand-chose. Si on les avait pris plus tard, on aurait dit que l’enchaînement des matches allait nous fatiguer… On va être un peu plus sérieux lors de la préparation et on va tout donner pour passer », explique « Adri ». Le Giron des jeunesses sera donc visité le samedi et pas le vendredi. Pourtant, pas question de se retrouver trop tôt pour un repas en commun ou une promenade. Rien de tout ça. Le match est à 17h et tout le monde a rendez-vous à 15h30, tout simplement.

300 à 400 personnes attendues

Le président José Reis espère une affluence de 300 à 400 personnes. « C’est sûr qu’on était un peu déçus au moment du tirage, parce qu’on espérait un grand nom. Mais on a quand même déjà vendu 70 billets sur Ticketcorner », explique-t-il. Adrien Fuchs est d’accord, mais tempère: « Ce n’est quand même pas tous les jours qu’on joue contre une 1re ligue », explique celui qui a notamment porté les couleurs de Bavois avec son camarade Samy Laubscher.

« On va faire péter la buvette si on passe! »

Bruno Chappuis, lui, est convaincu de la qualification. « On aurait pu jouer à Colombier pour leur compliquer la vie, mais on a décidé de jouer à Apples, sur notre beau terrain. On va tout faire pour que la fête soit belle et on va se qualifier, mais à Apples. Et comme j’ai dit aux gars, on va faire péter la buvette. Mais vraiment! Elle va exploser! », s’enflamme l’entraîneur de cette jeune équipe de Pied du Jura. L’optimisme est de mise, malgré des matches de préparation pas forcément probants sur le plan du résultat. « Mais ça ne veut rien dire. De toute façon, j’ai fait exprès de ne pas programmer de matches contre une 1re ligue. On aurait pu demander à Terre Sainte, à Echallens ou à Stade-Lausanne, mais je veux que les gars gardent de l’influx. L’exploit, on doit le faire une fois et c’est samedi! »

Münsingen était quart de finaliste l’an dernier, quand même

Car oui, éliminer Münsingen serait un exploit. Les Bernois sont arrivés en quarts de finale l’année passée, juste sortis par le FC Bâle (1-6). Mais avant cela, ils avaient sorti Stade-Lausanne, Locarno et Wil. On se doute donc bien que le FC Pied du Jura ne leur fait pas peur. Les deux équipes ne se sont d’ailleurs pas observées avant ce choc. « A quoi ça sert? Si je vais les voir en 1re ligue, ça ne me dit rien de la manière dont ils vont jouer en Coupe contre une équipe plus petite qu’eux. Non, franchement, on verra bien ce qu’ils auront sur le terrain samedi, explique Bruno Chappuis.

« C’est pas le Real, hein! »

La conclusion? Elle est pour José Reis, qui est allé visionner Münsingen en préparation. Alors, inquiet, président? « Non! Ils sont physiques et solides. C’est sûr que c’est une belle équipe, qui a de l’expérience. Ils me font un peu penser à Naters et à Rarogne, contre qui on jouait à l’époque en 1re ligue. Ce sont des crocheurs, avec un entraîneur qui gueule, les motive et met la pression. Mais bon, c’est pas le Real, hein! »

Categories: Coupe suisse

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.