Pierre-Alain Brülhart a ramené Jorat-Mézières en 2e ligue

Pierre-Alain Brülhart a ramené Jorat-Mézières en 2e ligue

Ils l’avaient encore quelque part là, en travers de la gorge, leur relégation de 2013. Il y a vingt-quatre mois, Jorat-Mézières avait coulé en 3e ligue et Echallens avait retiré sa II un peu plus tard, ce qui avait eu pour effet de promouvoir une équipe supplémentaire. Le FCJM, lui, avait été relégué et avait eu du mal à encaisser. Mais les Joratois ont reconstruit patiemment et intelligemment et, deux ans après, les voilà de retour en 2e ligue!

Rajeunir l’équipe tout en la gardant compétitive

Ce succès doit beaucoup à un homme. Son nom? Pierre-Alain Brülhart. Le Neuchâtelois, qui restait sur une expérience peu couronnée de succès à Epalinges, est venu à Mézières avec une vision claire: rajeunir l’équipe, tout en la gardant compétitive. Pari largement réussi puisqu’après la 5e place de l’an dernier, le FCJM a remporté le groupe 4 de 3e ligue, puis obtenu sa promotion en 2e ligue ce dimanche. La nette victoire 5-2 face à Napoli Vevey a été fêtée avec grand enthousiasme du côté de Mézières où le tableau, désormais, a fière allure. Car oui, cette promotion est le fruit d’un travail réfléchi.

Un mélange réussi

Reconstruire, trop souvent, veut dire « virer les vieux » ou, plus poliment, leur « proposer d’aller avec la deuxième équipe ». A Mézières, rien de tout ça, et le grand mérite de Pierre-Alain Brülhart, de son staff et du comité, est d’avoir intégré des forces vives, essentielles, tout en continuant à faire des frères Fabien et Francis Joye, de Pascal Bettens et de Paul Bavaud des éléments importants. Tout le monde en a profité et le groupe a été tiré vers le haut. Et, bien sûr, il ne faut pas oublier le buteur Bajram Shabani, la seule « star » de cet effectif (avec Mike Brülhart, le très bon défenseur central et fils de son entraîneur de père), que Pierre-Alain Brülhart a su faire adhérer au projet collectif.

Bajram Shabani, fâché il y a une semaine, décisif aujourd’hui

Un exemple? Lors du premier match des finales face à Bosna (1-1, lire ici). Mécontent de sortir à l’heure de jeu alors qu’il avait l’impression d’être le seul à se battre, l’avant-centre a refusé de taper dans la main de son remplaçant, a tapé les panneaux publicitaires et a mis un bon quart d’heure à faire descendre ses pulsations. Pierre-Alain Brülhart, calmement, lui a expliqué les raisons de sa sortie, lesquelles tenaient autant de la nécessité de le préserver physiquement que de lui éviter un deuxième carton jaune. Le résultat? Un hat-trick ce dimanche, lors d’un match que Bajram Shabani a marqué de sa classe et qu’il a disputé, cette fois, jusqu’au bout.

Un rapport détaillé et individuel après chaque match

Pierre-Alain Brülhart et sa grande expérience ont donc réussi leur pari et celui-ci allait plus loin qu’une « simple » promotion. Celui qui vouvoie la plupart de ses joueurs et leur fait parvenir après chaque match un rapport détaillé de leur performance individuelle est un fin psychologue, doublé d’un dingue de football. On peut le dire ici: il a été l’entraîneur parmi les huit finalistes que l’on a le plus vu autour des terrains des autres groupes dans les semaines avant les play-off. Ce n’est pas anecdotique. Stade-Lausanne II, Crissier, Bosna, Saint-Légier? Il les avait observés.

Bosna et Crissier étaient déjà sûrs de monter à 99%

Dimanche, Jorat a donc largement battu Napoli et ce n’est pas un hasard. Ce succès, pourtant, n’a pas suffi pour terminer dans les deux premières places du groupe. Bosna et Crissier les avaient validées à 99% et les deux équipes ont eu la bonne idée de ne pas prendre plus de quinze cartons lors de leur confrontation (victoire de Crissier 1-2 à Yverdon) dimanche.

Le vainqueur était sûr de finir meilleur troisième

Mais le FCJM et Napoli avaient reçu une très bonne nouvelle la veille puisque la défaite d’Ecublens leur permettait d’avoir chacun la place de meilleur troisième dans le viseur. Le vainqueur du match de dimanche à Mézières était ainsi sûr à 100% de monter en 2e ligue, ce que Jorat-Mézières a déjà fait plusieurs fois dans son histoire et Napoli jamais. L’expérience a donc parlé, Jorat est de retour dans l’élite du football vaudois!

FC Jorat-Mézières – Napoli Vevey 5-2 (3-0)

Buts: 10e Duvoisin 1-0; 22e Gilliéron 2-0; 45e Bajram Shabani 3-0; 47e Atangana 3-1; 65e Shabani 4-1; 70e Janjic 4-2; 82e Shabani 5-2..

FCJM: Ba. Jordan; Chaillet, Bavaud, Bettens (58e Fr. Joye), Mottaz; Fa. Joye; Duvoisin (65e Ga. Jordan), M. Schumacher (73e Chaillet), Gilliéron, L. Schumacher; Shabani.

Entraîneur: Pierre-Alain Brülhart.

Napoli: Adriano Fernandes; Cochard, Toberini, R. Janjic, Mustafa; Gigic; Josué Das Dores, R. Basque (53e Daniel Correia), Challet (73e Silvio Vicente), Hoch (74e D. Janjic); Atangana.

Entraîneur: David Schwendi.

En Pré L’Etang.

 

Les résultats

Dimanche

FC Jorat-Mézières – Bosna Yverdon 1-1 (1-0)

Buts: Gilliéron (42e); Berkay Ozcan (72e)

Napoli Vevey – FC Crissier 1-1 (1-1)

Buts: Mustafa Arizdon (16e); Pajtim Basha (11e).

Mercredi

Napoli Vevey – Bosna Yverdon 1-3 (1-1)

Buts: Bahtir Zeneli (35e); Elmedin Hasanovic (37e), Vladimir Vladimirov (87e) et Admir  (90e).

FC Crissier – FC Jorat-Mézières 2-0 (0-0)

Buts: Pajtim Basha (50e) et Joao Loureiro (87e)

Dimanche

Bosna Yverdon – FC Crissier 1-2 (0-0)

Buts: Samir Mehmedovic (70e); Alexandre Ratti (54e) et Ismaël Rodriguez (65e)

FC Jorat-Mézières – Napoli Vevey 5-2 (3-0)

Buts: Joss Duvosin (10e), Nicolas Gilliéron (22e), Bajram Shabani (45e, 65e et 82e); Franck Atangana (47e) et Radislav Janjic (70e).

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*