Pied du Jura prend la tête, mais veut rester humble

Pied du Jura prend la tête, mais veut rester humble

Pierre-Alain Girard est assistant à Pied du Jura depuis trois ans, et a consacré sa vie entière au football. A 68 ans, il est partout au club, a un oeil sur la première équipe, mais aussi les juniors. Bruno Chappuis est le chef, bien sûr, mais le brave « PAG » est plus que précieux dans la vie du groupe et du club. Alors, s’il est un homme qui va s’endormir encore un peu plus heureux que tous les autres mercredi soir, c’est bien lui. Pourquoi? Parce que « son » FC Pied du Jura est tout simplement… leader du groupe 2 de 2e ligue, après 11 journées, et alors que toutes les équipes de tête ont disputé le même nombre de matches et qu’il a déjà joué contre ses poursuivants! Un leader à la régulière, donc. Même Pierre-Alain Girard, le plus grand supporter de son club, ne l’aurait pas forcément proclamé au mois de juillet dernier…

Cinquième défaite consécutive pour le FCC

Car oui, le FC Pied du Jura a gagné son match en retard à Champvent mercredi soir au Battoir. Le buteur du jour? Michaël Martinez, peu avant la mi-temps. Champvent, en grande difficultés ces derniers temps (cinq défaites consécutives) n’y arrive toujours pas et Bruno Chappuis a tenu à dire tout le bien qu’il pensait de son adversaire du soir. « Ils vont s’en sortir, c’est sûr. Il leur reste trois matches avant la trêve, je les vois même bien remonter assez vite. Ce soir, je peux vous assurer qu’on n’a pas joué contre une équipe en crise, loin de là! Champvent va terminer 7e ou 8e, vous verrez. Ce championnat est tellement serré qu’une série vous replace vite. »

Un FC Champvent rajeuni

Christian Mischler avait essayé de secouer un peu ses troupes, en alignant d’entrée deux joueurs en forme de la deuxième équipe (Manu Virgolin et Alex Tille). Nathan Karlen, autre espoir du club, est même entré à la 53e. Mais le FCC, s’il a pris bien moins de buts que lors de ses dernières sorties, n’a donc pas réussi à remporter trois points, ni même un, ce qui lui aurait fait du bien au moral et au compteur. Il reste trois matches à Olivier Glauser et à ses coéquipiers pour réagir. Le programme? A Bursins-Rolle-Perroy, et à domicile face à Bottens (match en retard) et face à Assens. Engranger entre cinq et neuf points serait une très bonne idée.

Pied du Jura a le titre de champion d’automne en mains, reste à le garder

Et le FC Pied du Jura, alors? Il lui reste deux matches au pour être champion d’automne et écrire cette phrase est déjà une surprise en soi. Le calendrier? Dimanche face à Benfica (7e) et celui d’après à Orbe (5e). Pas facile, mais vu que Forward et Aigle, ses deux poursuivants, s’affronteront lors de la dernière journée, un faux-pas lors de l’une des deux parties est même envisageable. Les armes du FC Pied du Jura cette saison? Solidarité, envie, détermination et une bonne dose de réussite. La recette du succès, lorsqu’on ne possède pas de joueur-vedette dans ses rangs, mis à part peut-être Adrien Fuchs et Michaël Martinez, des joueurs qui peuvent être qualifiés de cadors en 2e ligue. Mais sinon? L’histoire de Pied du Jura est une belle histoire, celle d’un club qui se construit petit à petit, et d’une équipe qui adhère au message de son entraîneur. Oui, ça existe encore.

Il a dit à Footvaud.ch

Bruno Chappuis, entraîneur du FC Pied du Jura

Leader? Evidemment que c’est magnifique, mais j’ai surtout envie que nous restions humbles. Ce qui me fait plaisir, c’est qu’on sort de deux belles performances, à Morges dimanche et ici aujourd’hui. Ce soir, ça n’a pas été facile, mais je pense que nous méritons de gagner aux points. Albino Bencivenga a eu une immense occasion à la 5e minute, en plaçant un petit lob sur le poteau de notre gardien Julien Bauer. Une vraie occasion « à la Albi », qu’il se crée tout seul. C’est clair que s’il la met au fond, c’est un autre match, mais je pense que nous serions revenus. Nous avons eu beaucoup de chances de marquer et nous avons inscrit le 0-1 grâce à Michaël Martinez, peu avant la mi-temps. Il était parti en vacances et j’avais dit que c’était l’opportunité pour d’autres joueurs de se montrer, ce qui a été le cas. Et quand il revient, il est décisif, c’est parfait pour tout le monde. On a vraiment un bon groupe ici à Pied du Jura, avec 20 à 22 joueurs sur lesquels je peux compter et c’est un constat évidemment positif pour un entraîneur. Au final, ce match peut finir sur un 3-6 en notre faveur, mais les deux gardiens ont été bons et les attaquants un peu moins (rires). Si on peut rester là, dans les deux premières places? Vous savez, en début de saison, vous aviez un écrit dans un de vos articles: « Pied du Jura peut être tout en haut ». Aujourd’hui, on y est. On est solides, on prend peu de buts, on gagne… Pourquoi pas? Dimanche, on a fait un très bon match à Morges (1-1), on aurait même pu gagner. Alors, quand on peut battre Forward Morges, on peut battre tout le monde! Aujourd’hui, on prend la tête du classement, mais aussi au classement fair-play, ce qui fait deux raisons de se réjouir. Que ça continue comme ça! J’espère du monde à Apples, dimanche à 14h face à Benfica! C’est un match compliqué qui nous attend, mais très excitant.

Categories: 2e ligue, FC Pied du Jura

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*