Pied du Jura persiste et signe

Pied du Jura persiste et signe

A l’heure du dîner dominical, le leader Pied du Jura, pas dans son assiette et souvent malmené, est sorti victorieux du piège tendu par un Gland II diablement coriace (3-1).

Ce nouveau et 7e succès de rang n’a tenu qu’à un fil et quelques petits détails. PDJ, dans un mauvais jour, poursuit donc, avec chance et une insolente persévérance, son incroyable parcours d’invincibilité. Gland II, équipe du ventre mou du classement, a longtemps cru à l’exploit de faire tomber un chef de file moins performant que d’ordinaire. Au final, dans ce match ouvert et équilibré, c’est la prestation des gardiens qui a fait pencher la balance. Olivier d’Andrea, avec explosivité et talent, a particulièrement flambé en se montrant décisif et diabolique.

Ballon insaisissable pour PDJ

Dans la cage des visiteurs, le jeune et inexpérimenté Crdan Markovic a souffert de la comparaison. Il a commis deux naïves et capitales erreurs qui ont fait toute la différence. Peu à l’aise et guère inspiré, PDJ était assisté par la baraka des premiers de classe. A la 5e déjà, le leader recevait un premier coup de main du portier Markovic, Ce dernier tergiversait fautivement dans son jeu au pied. Son dégagement tardif était chanceusement et involontairement contré par le pied et le pressing de D’Attoli. Ce cadeau bienvenu et accueilli avec bénédiction n’allait pas avoir l’effet escompté. PDJ, comme toujours emprunté sur son terrain des Planches, a alors connu un long et compliqué passage. Brouillons et avec un déchet technique indigne de leur rang, les «  jaune et bleu » ont surtout couru après un ballon insaisissable. Gland, largement dominateur, manquait de justesse et de qualité dans les derniers gestes, pour concrétiser sa supériorité. Le leader trouvait les moyens pour préserver sans dommage son avantage au score, dans une première mi-temps décevante et ennuyeuse.

Héroïque Olivier d’Andrea

Au retour du thé, le match s’animait et s’emballait allègrement, Privés rapidement, sur blessure, de l’indispensable Laubscher, les hommes de Patrick Muller, avec des espaces monstrueux entre les lignes, ont frisé la correctionnelle. Bousculée, l’arrière-garde locale a été pendant vingt minutes malmenée, par des Glandois audacieux et conquérants. D’Andrea, en état de grâce, répondait présent en multipliant les prouesses, pour sauver les siens (52e, 55e, 57e et 60e). L’héroïque Olivier était par contre impuissant sur le petit bijou de coup franc, de Nuredini (62e). Au vu de la physionomie d’une seconde mi-temps à sens unique, personne n’aurait parié une seule pièce sur un PDJ en plein doute. C’était mal connaître les vertus légendaires de vaillance et d’abnégation d’une équipe qui n’abandonne jamais.

Egalisation ratée

Après le déluge, le soleil a fait de suite son apparition. Sur un coup franc de Teuscher, Matthey, reconverti en défenseur central, montait à l’abordage pour placer une tête imparable (67e). Gland ne s’est jamais remis de ce coup du sort. Les locaux, sans être transcendants, n’allaient jamais lâcher leur os, même si l’ancien Cardello ratait la balle de l’égalisation (77e). Dumauthioz, très bien entré, faisait parler sa vitesse, mais galvaudait les opportunités pour clore les débats. La messe sera dite sur une nouvelle bourde de Markovic, qui se faisait surprendre et lober sur un coup franc de Delay des 45 mètres (86e). Patrick Müller, sans fanfaronner, se montrait ravi du résultat et aussi critique envers ses protégés: « Mon équipe, dans un mauvais jour, a livré son plus mauvais match. Gland II, étonnant, nous a mis en sérieuses difficultés. La solidarité et l’état d’esprit nous ont permis de gommer nos lacunes techniques et tactiques. On est partis sans ambition dans ce championnat. L’équipe, totalement remaniée avec des jeunes de la région, progresse, même si elle se montre encore perfectible. Notre première place, non programmée, est une immense surprise. Samedi prochain, à Chavannes-Epenex, on va tout faire pour mettre la cerise sur le gâteau. »


Pied du Jura – Gland II 3-1 (1-0)

Buteurs: 5e D’Attoli 1-0 62e Nuredini 1-1 67e Matthey 2-1 86e Delay 3-1

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*