Pied du Jura accroche Forward dans un derby engagé

Pied du Jura accroche Forward dans un derby engagé

Jean-Marc Dupuis, lorsqu’il était entraîneur de Pied du Jura, n’a jamais eu de peine à motiver ses joueurs avant d’affronter Forward, le grand voisin de la ville. Les joueurs du « haut » ont toujours un petit supplément de rage au fond du ventre avant d’affronter ceux du « bas », ce qui est tout à fait normal et même très sain dans un derby.

Encore un derby en semaine

Car oui, ce mardi soir a donné lieu à un derby, de ceux qu’on attend toute la saison avec impatience et qu’on aurait préféré voir un dimanche, par exemple. On ne va pas blâmer l’ACVF, qui n’a pas une tâche facile à l’heure de mettre le calendrier en place, car il faut bien remplir ces journées en semaine et il est très délicat de demander au FC Bex, par exemple, d’aller jouer à Terre Sainte un mardi soir, où à Vallorbe d’aller défier Lutry. Mais force est de constater que trois derbys historiques de 2e ligue ont eu lieu en semaine ces dernières journées (Prilly-Pully, Lutry-Pully et Pied du Jura-Forward) et que cela n’est bon ni pour le spectacle, ni pour les buvettes, ni pour les équipes. On n’a pas envie de faire de polémique inutile, mais disons simplement que c’est dommage que ce soit tombé ainsi, voilà.

Pas de cadeau, bien sûr

Ce mardi, le terrain de Colombier, sa centaine de spectateurs et sa très jolie (mais petite) buvette accueillaient Forward (3e) et ce match a toujours une saveur particulière pour Pied du Jura (6e), même si les hommes de Bruno Chappuis n’ont plus rien à jouer dans ce championnat, ni en haut, ni en bas. Pas question de solder pour autant, surtout dans ce match-là. Jean-Marc Dupuis et les Morgiens ne s’attendaient à aucun cadeau et ils ont bien fait: ils n’en ont pas reçu.

Le LUC ne rigole pas: 5-1 face à Aubonne

Ce derby a été (très) engagé, de la première à la dernière minute, et Forward, globalement, a dominé la première période, se créant plusieurs occasions frances. Cristovao Da Luz (deux fois) et Mickael Peixoto auraient pu donner l’avantage aux visiteurs, mais Pied du Jura, solidaire et déterminé, a tenu bon. Les Morgiens, pourtant, n’avaient pas le choix: vu le rythme de fou imprimé par Genolier-Begnins (1er) et LUC-Dorigny (2e), ils devaient s’imposer mardi à Colombier pour rester devant le LUC, avec un match en plus. Car les Lausannois, eux, n’ont pas fait de détail dans le même temps, dynamitant Chêne Aubonne (5-1, triplé de Valon Hysenaj notamment). Forward, donc, devait gagner.

Cameron Puertas expulsé à l’heure de jeu

Ce rythme de fou en tête du groupe 1 a déjà fait une victime de marque, Montreux, qui s’est montré incapable de résister en ce début de deuxième tour. Alors, Forward, qui a battu GB il y a deux semaines et est allé chercher un point à Dorigny, a tout tenté, faisant le forcing en deuxième période. Les débats se sont pourtant équilibrés, et l’expulsion sévère à l’heure de jeu du jeune Cameron Puertas, un des espoirs qui montent dans le canton, a quelque peu plombé Forward, qui a cependant essayé de continuer à pousser. A 10, les Morgiens, privés de Cyril Oulevay (blessé), sont passés à trois derrière et ont bien failli se faire punir en fin de match, mais Pied du Jura a manqué de réalisme pour aller chercher les trois points.

Le LUC va-t-il trébucher une ou deux fois… ou pas du tout?

Les hommes de Bruno Chappuis ont donc parfaitement joué leur rôle d’arbitre et n’ont rien laissé à Forward, qui compte désormais un point de retard sur le LUC, avec un match en plus. Il reste quatre parties aux Morgiens pour passer devant et espérer un faux-pas des Universitaires. Utopique? Pas du tout, non. Le LUC est solide, c’est vrai, mais le calendrier démentiel des Lausannois devrait les pousser à la faute une fois ou l’autre, surtout qu’ils doivent encore affronter deux fois Genolier-Begnins, en finale de la Coupe et en championnat. Si LUC-Dorigny arrivait à faire le carton plein jusqu’à la fin du championnat, Forward ne pourrait pas avoir de regrets et devrait s’incliner avec fair-play. Par contre, si le LUC trébuche une ou deux fois, les Morgiens seraient impardonnables, eux qui doivent affronter Epalinges, Crans, Terre Sainte II et Gland. Avec tout le respect que l’on a pour ces quatre formations, une équipe qui veut monter en 2e ligue inter doit faire douze points sans discuter. Sinon, c’est qu’elle est bien à sa place à ce niveau.

Les prochains rendez-vous

Dimanche, le FC Epalinges reçoit Forward à 14h30 à la Croix-Blanche. Le mardi 17, à 19h30, Pied du Jura accueille Montreux.

FC Pied du Jura – Forward Morges 0-0

Arbitres: M. Michael Sachot, assisté de M. Adem Cehic et de M. Carlos Manuel Jorge.

PDJ: Chauvet; Mesot, N. Fuchs, Pittet, Golay; Laubscher, T. Fuchs (70e Lugon Moulin), Mottier, Azombo; A. Baumann (62e Matthey), A. Fuchs (38e Martinez).

Entraîneur: Bruno Chappuis.

Forward: Ejupi; Cuviello, Mukladzija, Loche, Kiese; Kone, Puertas; Peixoto, Arena (70e Aloise), Cristovao (81e Cand); Thaqi (57e Daniel Escobar)

Entraîneur: Jean-Marc Dupuis.

Terrain de Colombier. 62e, expulsion de Cameron Puertas (deuxième avertissement).

Categories: 2e ligue, FC Pied du Jura

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*