Payerne n’a laissé aucune chance à Forward

Payerne n’a laissé aucune chance à Forward

« La première demi-heure, c’était fort. Je pense que vu de l’extérieur ça donnait bien, non? En tout cas nous, on a eu du plaisir à jouer. » Ahmet Sefa a raison: le Stade Payerne a donné un vrai récital de football mardi soir, lors de la première mi-temps de sa demi-finale de Coupe vaudoise face à Forward Morges. Redoublement de passes, une-deux, passages dans le dos: Payerne a tout fait, sauf frapper de loin. Les hommes de Patrice Renevey ont eu de multiples occasions d’ouvrir la marque, mais ont dû attendre la 38e minute pour le faire… sur penalty! Le 1-0 à la pause était un minimum, mais les Payernois, qui ont beaucoup reculé en deuxième période, se sont finalement imposés 3-0. Leur succès, amplement mérité dans ce choc, leur a ouvert les portes de la finale de la Coupe vaudoise, le 24 mai à Champvent. Ils en seront les grandissimes favoris face à Lutry II (3e ligue), qui a éliminé LUC-Dorigny (2e ligue, lire ici).

Pas mal d’absents de chaque côté, mais Payerne a un effectif plus large

Cette affiche promettait beaucoup entre deux des futurs finalistes de 2e ligue (qui ont de grandes chances de se retrouver en matches aller-retour les 14 et 21 juin prochains), et elle n’a pas déçu. La qualité de jeu a été au rendez-vous, même si les deux formations étaient privées d’éléments importants. Côté payernois? Tanfoltchan Ouattara, Karim Diarra, Andrea Lombardi, Samuel Amomah (tous engagés dans des catégories supérieures plus tôt dans l’année et non éligibles pour la Coupe vaudoise) et Fabio Furtado (suspendu) manquaient à l’appel. Côté morgien? Gabet Chapuisat devait se priver de Thierry Ebe (non-éligible), Cristovao (suspendu) Sandji Baradji et Raphaël Cand (blessés). Cela fait tout de même beaucoup et Forward n’a pas la profondeur de banc de son adversaire. Les Morgiens ont un excellent onze de base, mais souffrent vite dès que les absences deviennent nombreuses. On l’avait vu en quart face à Bosna Yverdon (lire ici), mais cela avait fini par passer. Mardi, face à une équipe de la qualité de Stade Payerne, cela devenait tout de suite plus compliqué. Gabet Chapuisat n’affichait d’ailleurs pas un énorme optimisme avant le match, et la tournure de celui-ci allait lui donner raison.

Payerne a entamé le match à 1000 à l’heure

Et cela l’a été, sans surprise. Payerne a entamé ce match à 1000 à l’heure. Ardian Hoti avait déjà mis le feu plusieurs fois après cinq minutes, avant que Jonathan Gamba ne rate une montagne (10e), seul face au but vide sur une action collective phénoménale. Ardian Hoti, insaisissable, frappait à côté (24e). Morges était à l’agonie, mais avait le mérite de défendre courageusement. Le problème? Cela venait de tous les côtés, et le duo d’attaque Ahmet Sefa-Ardian Hoti créait le danger à chaque prise de balle. Quelle paire d’attaquants quand même! Les deux hommes totalisent 31 buts en championnat et cela s’est vu mardi soir. La défense morgienne s’en rappellera si leur route devait se croiser en finales de promotion, c’est une certitude. Le seul bémol? On l’a dit, Payerne n’a pas marqué durant son temps fort.

Faute sur Sefa, penalty de Hoti: le duo magique a frappé

En fait, les hommes de Patrice Renevey ont dû attendre la 38e minute et un penalty indiscutable pour une faute sur Ahmet Sefa pour prendre l’avantage. Ardian Hoti ne tremblait pas et son contre-pied parfait trompait Adrien Zanardi. 1-0 à la pause! Du côté de Forward? Vaguement un coup-franc de Karim Kaddour, une tête de Fabien Besson sur un corner de ce même Kaddour. Et sinon? Rien. Cesar Ferrari essayait bien de poser le pied sur le ballon à mi-terrain, mais celui-ci revenait vite ennuyer ses défenseurs qui ont passé 45 minutes d’une intensité folle. Disons-le clairement: il n’y avait qu’une équipe sur le terrain en première période.

Ahmet Sefa: « On s’est retrouvés un peu empruntés à 2-0… »

Alors, quand Grégory Pelle a inscrit le 2-0 dès le retour des vestiaires, sur un travail solitaire impressionnant de Munir Ganic, on a eu la faiblesse de penser que le match était plié. Erreur. Car, dès lors, Forward est enfin entré dans la partie. L’avis d’Ahmet Sefa: « En fait, on s’est retrouvés un peu empruntés à 2-0… Certains pensaient qu’il fallait continuer à attaquer et d’autres ont estimé qu’il fallait défendre. C’est un peu piégeux comme score, 2-0. Mais à la mi-temps, les consignes étaient claires: défendre notre but d’avance. C’est pour ça que vous nous avez vu reculer un peu après la pause, et ça nous a réussi, parce qu’on a été solides. Ces derniers temps, dans nos temps un peu plus faibles, on encaissait des buts. Mais ce soir, on a été bons. »

Un gros temps fort pour Forward, mais sans réussite au bout

Après le 2-0 de Grégory Pelle, Payerne a en effet laissé le contrôle du ballon à une équipe de Forward Morges retrouvée. Dominer 90 minutes n’aurait pas été normal face à une équipe comme Forward, qui a clairement montré une partie de ses qualités après la pause. Estefan Alvarez a déchiré la défense payernoise par ses courses, et Arnaud Rapin, enfin, a eu l’occasion de montrer qu’il était un bon gardien. La plus grosse occasion? Un coup-franc rentrant de Karim Kaddour, qui est passé au milieu de tout le monde et 50 centimètres sur le droite des buts de l’ancien gardien de Team Vaud M21 (74e).

Maxime Chablais, un junior B pour un très joli 3-0

Forward aurait pu marquer, entre la 50e et la 80e, mais a eu le tort de ne pas y arriver. Les hommes de Gabet Chapuisat ont eu les possibilités de le faire, mais ne se sont de loin pas créés autant d’occasions que Payerne en première période. Le succès des locaux est donc mérité, d’autant plus qu’il a été ponctué du 3-0 de Maxime Chablais, jeune homme venu des juniors B et auteur d’une très belle action avec Ahmet Sefa. Le junior du club, entré quelques minutes auparavant, contrôle et protège un ballon à mi-terrain et le remet en retrait à l’ancien attaquant du SC Guin. Celui-ci fixe la défense et remet à Chablais qui finit proprement. Splendide et 3-0, score final.

Munir Ganic: « On a de mauvais souvenirs à Champvent! »

Munir Ganic, l’un des héros du jour pour son action sur le deuxième but, était bien évidemment satisfait du dénouement: « La soirée aurait pu être meilleure, si j’avais marqué moi-même sur ce 2-0! Non, je rigole bien sûr. La finale, ce n’était pas forcément un objectif clairement établi en début de saison, mais ça l’est devenu au fil des tours. Ce soir, on a mérité de gagner, mais je ne me réjouis pas d’aller à Champvent. On a des mauvais souvenirs là-bas, on perd tout le temps! Non, plus sérieusement, on se réjouit de ce match et j’espère que Champvent sera désormais un bon souvenir pour nous. Si je préfère affronter Lutry II ou LUC-Dorigny? Plutôt le LUC. On vient de faire match nul contre eux, et j’aurais envie de leur montrer qu’on est plus forts qu’eux. » Raté, ce sera Lutry II en finale, une équipe de 3e ligue. Inutile de dire que Payerne sera l’immense favori de ce choc, encore plus que Vevey face à Crans l’an dernier.

Un choc tout en fair-play à l’image de l’action de la 61e

Ce choc était d’importance, mais il est important de signaler qu’il s’est disputé dans un état d’esprit exemplaire, malgré quelques « coups de sang » payernois en deuxième période, qui ont valu aux Broyards des avertissements inutiles mais mérités. Le plus beau geste de fair-play de ce match est à mettre au crédit des Morgiens, à la 61e. Les faits? Forward attaque et se crée une situation chaude grâce à la vitesse d’Estefan Alvarez. Le défenseur payernois Cyrille Dzinguene se blesse sur l’action et reste à terre. Le jeu continue et le ballon parvient à 18 mètres à Mehdi Fayad, qui… le sort en touche. Bravo à lui et bravo à Karim Kaddour, qui l’a encouragé à sortir ce ballon. Un vrai beau geste dans le contexte de cette demi-finale, passionnée mais ultra-correcte. Terminons cet article en signalant le très bon arbitrage de M. Hicham Matni. Il a été autoritaire, comme souvent, et très cohérent dans ses décisions.

Les hommes du match

Nathanaël Vorlet n’a rien laissé passer. Comme toute son équipe? Même un peu plus. Le capitaine a été parfait, se montrant infranchissable et gagnant absolument tous ses duels. La vitesse d’Estefan Alvarez l’a gêné, bien sûr, mais la couverture a été efficace. Un guerrier et l’un des tout meilleurs défenseurs de 2e ligue, sans aucun problème. Grosse première mi-temps d’Ardian Hoti. Il a baissé de pied en deuxième période, lorsque Payerne a reculé et il a logiquement touché moins de ballons. Mais en première mi-temps, quel festival! Son penalty est anecdotique à côté de tout ce qu’il a fait durant les 45 minutes initiales. Ses crochets, ses accélérations et ses coups de rein sont dévastateurs. Et dire qu’il est le plus souvent remplaçant durant ce deuxième tour…

Estefan Alvarez a tout tenté et a été, de loin, le Morgien le plus dangereux, pour ne pas dire le seul. En l’absence de Cristovao et de Raphaël Cand, il a perforé à plusieurs reprises, mais a manqué de soutien. Il a fait des appels de tous les côtés et a fini le match très fatigué et, sans doute, un peu frustré. Adrien Zanardi a eu le mérite de retarder l’échéance. Le gardien de Forward a remporté plusieurs face à face, que ce soit en déviant lui-même le ballon ou en sortant suffisamment bien pour qu’Ardian Hoti ou Ahmet Sefa ne cadrent pas leurs frappes. Il prend de la place dans ses buts. Il a encaissé trois buts, mais il est difficile de lui reprocher quelque chose.

Les prochains rendez-vous

Finale le 24 mai à Champvent pour les Broyards! Mais avant cela, il faut assurer en championnat, bien sûr. Payerne recevra Baulmes (13e) le samedi 10 mai, à 17h30. Forward reçoit Pied du Jura (7e), le même jour, mais à 17h. Deux matches à domicile qui doivent donner deux victoires, sans manquer de respect à personne. Mais attention à Pied du Jura, qui considère ce match comme un vrai derby et donnera tout pour créer la surprise.

Le plan-fixe

Stade Payerne – Forward Morges 3-0 (1-0)
Buts: 38e Hoti, pen. 1-0; 50e G. Pelle 2-0; 90e Chablais 3-0.
Arbitres: M. Matni, assisté de M. Abadzic et de M. Soares.

Payerne: A. Rapin; A. Pelle, Dzinguene (62e Scheidegger), Vorlet, Loup; G. Pelle (89e Fernandes), Ganic, Martinho; Gamba; Hoti (82e Chablais), Sefa.
Entraîneur: Patrice Renevey.

Forward: Zanardi; Savoy, Maliqi, Besson, Thaqi; Kone, Mukladzija (60e Degola), Fayad, Ferrari (83e Schulthess); Kaddour, Alvarez.
Entraîneur: Pierre-Albert « Gabet » Chapuisat.

Notes: Stade Municipal, Payerne.

Categories: Coupe vaudoise

Auteur