Patrick Müller succède à David Tenthorey

Patrick Müller succède à David Tenthorey

« Patrick Müller, l’ancien entraîneur d’Echallens en 1re ligue va me succéder, vous pouvez l’écrire. Il a accepté, mais je dois dire que tout s’est fait très vite. D’une certaine manière, on peut dire que c’est un choix prestigieux pour Thierrens, oui, sans faire de trop belles phrases. Il était en 1re ligue, il a une certaine aura, et c’est aussi une manière de récompenser les joueurs. Lorsque j’ai annoncé au comité que j’arrêtais à la fin de la saison, j’ai exigé que mon successeur soit en phase avec ce que l’on a construit avec Jean-Benoît Schüpbach. » David Tenthorey le dit avec toute l’humilité habituelle, mais aussi avec une certaine fermeté, celle d’un homme sûr de ses principes. Pas question pour l’entraîneur du FC Thierrens de laisser le club entre n’importe quelles mains. Car le FCT, on l’a dit et redit, est un club à part.

C’est donc Patrick Müller, qui était en année « sabbatique » suite à son départ d’Echallens, qui prendra le relais. De l’effectif actuel, Ludovic Forestier (première équipe) et Lucien Meylan (en juniors A) l’ont connu aux Trois-Sapins. Tous deux sont désormais à Thierrens, monté en 2e ligue inter il y a deux saisons, et qui s’est parfaitement stabilisé à ce niveau. Avec des joueurs de qualité, des transferts intelligents (l’arrivée de Forestier cet hiver en est une dernière preuve, après les signatures de Steve Dubey et de Fabien Aymon un peu plus tôt), le FCT fait tout juste. Si, il y a encore quelques mois, les Joratois gagnaient leurs matches à l’énergie, le travail incessant de « JB » Schüpbach et de David Tenthorey a porté ses fruits. Aujourd’hui, le FCT joue vite et bien, tout en ayant conservé la solidité défensive qui lui permet, à quatre journées de la fin, de toujours pouvoir espérer terminer sur le podium du groupe 2 de 2e ligue inter, tout en mettant quelques jolies sonnées, comme face à Berne, équipe de haut de tableau (5-0).

Samedi dernier, en accrochant Team Vaud M21 (lire le résumé du match ici), Thierrens a une nouvelle fois prouvé qu’il pouvait rivaliser avec les meilleurs. « J’aurais aimé gagner, parce qu’on n’a jamais battu Team Vaud, donc il y a un peu de frustration », explique David Tenthorey, qui garder l’esprit de compétition jusqu’à la dernière minute du dernier match.

 

« Un club à la mentalité exceptionnelle »

Mais pourquoi donc David Tenthorey a-t-il décidé de s’en aller? « J’avais besoin de souffler un peu. Ce club est formidable, mais il prend de l’énergie, sans doute plus qu’ailleurs. On est contents et fiers de venir bosser au repas de soutien, à la Revue, mais cela ne s’arrête jamais! Le matin du match face à Team Vaud M21, ce sont deux joueurs qui sont venus creuser les tranchées pour amener l’électricité pour la remorque des boissons… C’est vraiment un club à la mentalité exceptionnelle, et je ne peux pas dire que je suis convaincu à 100% que je prends la bonne décision en arrêtant, si j’ose dire cela, mais j’ai besoin de souffler, comme je vous l’ai dit. Ce qui est sûr, c’est que je serai toujours prêt à donner un coup de main, notamment pour les juniors. »

Avant, peut-être, d’accepter un nouveau défi, ailleurs? « Je n’en sais rien, laissez-moi respirer un peu et profiter de mon temps libre. Ce dont je suis sûr c’est que je ne vais jamais oublier ce qui s’est passé ici. » Thierrens, un club à part, que Patrick Müller va découvrir.

Categories: 2e ligue inter