Pas de match, mais du boulot dans les coulisses

Pas de match, mais du boulot dans les coulisses

Serge Duperret est un peu tendu ces jours. Les deux défaites à l’extérieur (Wil et Winterthour) pour débuter l’année 2015 ne lui plaisent pas, mais, surtout, le président du FC Le Mont pense à l’obtention de la licence pour l’année prochaine, une procédure administrative loin d’être une formalité pour un club comme le sien.

M. Superczynski a longtemps hésité

Alors, quand M. Superczynski a décidé que le match de dimanche après-midi entre Le Mont et Wohlen n’aurait pas lieu, à 14h11 précises, Serge Duperret n’a pas cherché à commenter ce choix pendant des heures, ayant d’autres soucis dans la tête. « On ne joue pas, point. L’arbitre est venu, l’inspecteur aussi, ce sont eux qui savent ». Le terrain, complètement déneigé, était gorgé d’eau et la vérité est que M. Superczynski a beaucoup hésité. Accompagné de ses assistants, ainsi que de Claude Gross et de Ciriaco Sforza, l’arbitre de la rencontre a longuement marché sur la pelouse, laquelle semblait de prime abord en bon état. Le ballon rebondissait et roulait plus ou moins bien, mais pas assez, apparemment, pour que la rencontre se déroule dans de bonnes conditions.

Wohlen rejoue dès mercredi face à Lugano

Ciriaco Sforza, lui, était d’accord avec la décision de l’arbitre: « On risque des blessures sur ce terrain et en plus, on risque de le massacrer. C’est toujours embêtant de voyager pour rien, mais je trouve la décision correcte. » L’ancien joueur de l’Inter ne voulait pas trop le dire, mais il n’était pas forcément malheureux de ce renvoi: son équipe rejoue en effet dès mercredi à domicile face à Lugano, pour un match très important. Le Mont, lui, a une semaine pour se préparer à un déplacement à… Lugano, dimanche à 15h.

Une licence en deuxième instance, comme l’an dernier?

Avant cela, donc, il faudra déposer la licence à Muri. Un commentaire de Serge Duperret? « Pas pour l’instant. » Soit. Pour rappel, l’an dernier, à la même époque, la SFL avait refusé la licence III en première instance au club vaudois. Des aménagements devaient être faits au Stade Sous-Ville et une garantie bancaire déposée. Cela avait été fait dans les temps et dans les règles grâce au soutien d’un ami du club, lequel n’est pas resté longtemps anonyme. Cette saison, cela devrait être plus simple: le stade est aux normes, c’est sûr, et la garantie bancaire devrait être un peu plus élevée mais pas de beaucoup. Alors, Le Mont aura-t-il la licence III? Réponse dans le courant du mois d’avril, comme chaque année.

Wohlen devrait demander la licence II, au moins pour faire semblant

Dans le camp d’en face, Wohlen cultive le mystère. D’après certains bruits de couloir, le club argovien n’aurait pas demandé la licence III, nécessaire pour la Super League. La raison? Sa Niedermatten n’est pas homologuée, étant trop petite. Pour jouer en Super League, le règlement stipule qu’un stade doit comporter 6500 places assises. Wohlen a en 600… Un déménagement à Lucerne avait été évoqué dans un premier temps, mais le FCW veut rester à la maison. Alors, aménagements en vue à la Niedermatten? Ou dérogation en vue, ce qui serait très étonnant, pour ne pas dire plus?

Apparemment, Wohlen déposerait demain un dossier demandant la licence II, sans réelle chance de l’obtenir. Mais au moins, en agissant ainsi, les Argoviens préservent l’équité sportive et ne découragent pas leurs joueurs dès le début du deuxième tour. Quel impact psychologique aurait un dossier déposé sans demande de licence Super League? Disons-le clairement: ce serait désastreux. Par contre, le retour de bâton pourrait être sévère dans un cas bien précis: si Wohlen termine en tête de la Challenge League et qu’en deuxième instance, au mois de mai, la SFL ne délivre pas la licence, la désillusion serait en effet très sévère…

Categories: Football d'élite

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.