Oui, Genolier-Begnins peut gagner ces matches-là!

Oui, Genolier-Begnins peut gagner ces matches-là!

La demi-finale de Coupe vaudoise face à Aigle. Les finales de promotion en 2e ligue inter contre Aigle, encore. Le match au sommet à Montreux, il y a quelques semaines. Lors de ces quatre rendez-vous d’importance, Genolier-Begnins était reparti la tête basse. Il y avait des circonstances de match, bien sûr, mais à chaque fois, le constat était le même: « GB » était la deuxième meilleure équipe sur le terrain ce jour-là. Alors, quand Marc Studer, l’entraîneur des Canaris, a clairement dit à ses joueurs que ce match à Dorigny s’apparentait à une finale et qu’il fallait la préparer comme telle, une légère hésitation s’est emparée de certains d’entre eux. Allaient-ils, cette fois, repartir en vainqueurs de la bataille? Pour la première fois, la réponse est oui. Et elle fait du bien dans les têtes.

« GB » s’est préparé toute la semaine sur synthétique

Car oui, « GB » est allé s’imposer à Dorigny face à une équipe qui n’avait encore jamais perdu cette saison. Le bilan du LUC au coup d’envoi? 10 victoires et un nul en championnat, trois succès en Coupe! Autant dire que les Canaris s’attaquaient à une montagne et qu’ils s’étaient bien préparés pour la gravir. « Toute la semaine, on s’est entraînés sur un synthétique, afin d’être le plus prêts possible pour ce choc. J’avais prévenu les gars, c’était une parenthèse dans notre fin de saison. » Esprit commando, donc, pour Genolier-Begnins, qui a tout fait juste. Bien sûr, le LUC a eu le ballon la majeure partie du temps sur son terrain. Cette équipe a une qualité technique au dessus de la moyenne et l’a prouvé, évidemment, mais les visiteurs ont parfaitement tenu la comparaison. Des occasions? Il y en a eu très peu des deux côtés, finalement.

La différence sur coup de pied arrêté

« C’était un match assez fermé. Comme on l’a dit, l’enjeu a pris le pas sur le jeu », relevait le toujours très pertinent Marc Studer. Les deux équipes étaient disciplinées, ne voulant surtout pas prendre trop de risques. Alors, la différence s’est faite sur des détails. Le premier? Un coup de pied arrêté, l’arme fatale de « GB ». Qui est là pour couper au premier poteau à la 20e? Jemmely, prénom Greg. « C’est pas comme si on ne savait pas… », regrettait Vagner Gomes, lequel aurait aimé un peu plus de détermination de ces hommes sur ce coup-là. 0-1 à la pause, même si une scène aurait pu tout changer lorsque Valon Hysenaj a été accroché dans les seize mètres d’Antoine Bechet. Penalty? Non! M. Nicolas Bersier laissait jouer, indiquant immédiatement son avis. A notre avis? 50/50. Et un arbitre qui prend une décision à 50/50 ne peut pas être critiqué.

Julien Jemmely, le fin renard

Genolier menait donc d’une longueur à la pause et allait même doubler la mise à vingt minutes de la fin. Un défenseur du LUC (nom connu de la rédaction) adressait une atroce passe en retrait à Mickael Abrial, qui se faisait devancer par les longues pattes de Julien Jemmely, qui avait tout compris. 0-2! Dès lors, GB allait gérer son avance, n’étant inquiété qu’à la 88e lorsque Sacha Luwawa (7e but de la saison déjà) pouvait réduire la marque. Trop tard, le LUC était vaincu pour la première fois de la saison et les supporters de Genolier-Begnins, venus en nombre, pouvaient exulter et aussi chambrer un petit peu. De bonne guerre.

Deux clubs que tout oppose

Alors oui, GB peut gagner les matches au sommet. « C’est un des enseignements de la journée et il est forcément très positif. A Montreux, on n’avait pas existé. Aujourd’hui, on était au niveau, largement, et c’est très bon signe pour la suite. Et cela montre aussi que notre football, celui des talus, peut rivaliser avec les effectifs comme celui de LUC-Dorigny composé de joueurs venant de plus haut. C’est aussi une victoire de ce football-là aujourd’hui », termine Marc Studer. LUC-Dorigny et Genolier-Begnins? Deux philosophies du football vaudois, c’est vrai, qui montrent la diversité de celui-ci. Ces deux clubs-là n’ont rien en commun, Marc Studer a raison de le souligner, mais ils sont aujourd’hui… premiers et deuxièmes du groupe 1 de 2e ligue. Une nouvelle preuve, comme nous aimons le répéter ici, que chacun a sa place dans le football de ce canton et que c’est aussi ce qui fait son charme.

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes finiront leur premier tour dimanche prochain. Genolier-Begnins accueillera Jorat-Mézières à 14h. Stade-Lausanne-Ouchy II recevra le LUC à 15h à Vidy.

AF LUC-Dorigny – FC Genolier-Begnins 1-2 (0-1)

Buts: 20e G. Jemmely 0-1; 70e J. Jemmely 0-2; 88e Luwawa 1-2.

Arbitres: M. Nicolas Bersier, assisté de M. Dejan Simeunovic et de M. Aca Strahinic.

LUC: Abrial; Barrier, Joao Amaral, Martin, Milenovic; Makonda (46e Teixeira), B. Basha (58e Nelson Da Costa), Hugo Lima, Meoli; Kuntuala, Hysenaj (60e Luwawa)

Entraîneur: Vagner Gomes

GB: Bechet; Roch, Ribeiro, Bonzon, Girardet; G. Jemmely, Giannattasio, Favre, Cloux (50e Selimi); Gervaix (90e Kissema), J. Jemmely.

Entraîneur: Marc Studer

Centre sportif de Dorigny.

Categories: 2e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*