«On ne va pas se battre pour rien»

«On ne va pas se battre pour rien»

Coup dur pour le FC Le Mont dans la course à la montée en Challenge League! L’ASF a en effet retiré trois points au club montain, et les a offert au FC Tuggen. La raison? Les instances du football helvétique ont estimé après la partie Tuggen – Le Mont (2-3) qu’Alassane Diomandé n’était pas autorisé à jouer… alors qu’il l’avait été avant la partie! Une situation bizarre, d’autant que l’échange de mails entre l’ASF et le club montain, que nous avons pu consulter, fait clairement état d’une qualification du joueur. Comment a-t-on pu arriver à une telle situation? Tentative d’explication.

Alassane Diomandé, renfort offensif… qualifié ou pas?

Désireux de renforcer leur compartiment offensif, le président Serge Duperret et Claude Gross, l’entraîneur de la I, décident d’engager Alassane Diomandé. Celui-ci est international juniors ivoirien, mais joue en France depuis de longues années. Il est au bénéfice d’un permis de séjour français. Le FC Le Mont adresse une demande de qualification à l’ASF le 14 septembre. Pour les joueurs étrangers, la qualification doit se faire jusqu’au 30 août, mais les Français, comme les autres européens, ne sont pas considérés comme « étrangers » et peuvent donc être qualifiés jusqu’au 30 septembre, pour autant qu’ils évoluent en Suisse. Alassane Diomandé aurait donc pu être qualifié jusqu’au 30 août.

Le Contrôle des joueurs confirme sa qualification

Le 23 septembre, le contrôle des joueurs de l’ASF répond pourtant par mail, que nous avons également vu, que le joueur était qualifié dès le 25 septembre, et c’est là sa grande erreur. L’ASF l’intègre à Club Corner, et Diomandé se retrouve donc disponible pour Claude Gross. Il entre donc quelques minutes à Tuggen le 28 septembre.

Le problème? Après le match, l’ASF indique au Mont que le joueur n’était pas autorisé à jouer, puisqu’il aurait dû être qualifié avant le 30 août. Résultat? Forfait, 3-0 pour Tuggen. Le FC Le Mont a donc dû se séparer de ce joueur, puisqu’il avait été qualifié trop tard… après avoir été qualifié quand même!

« C’est du 50-50. Alors, on laisse tomber »

« On ne va pas faire recours. On a d’autres choses à penser, d’autres soucis en tête. Là, on veut surtout que la réception du FC Bâle se passe bien. Pour moi, nous avons raison, mais pour récupérer ces trois points, ce serait trop d’efforts. C’est du 50-50. Alors, on laisse tomber, et on va se battre sur le terrain pour avoir trois points de plus que les autres à chaque match », explique Serge Duperret. Mais le président du Mont tient cependant à pointer du doigt un élément précis: « On entend depuis le début de Club Corner que lorsqu’un joueur est dans ce système, il peut jouer. Et là, ce n’est pas le cas. J’aimerais juste rendre les autres clubs attentifs à cela. »

Tuggen n’est pour rien dans cette histoire

Reste qu’il est permis, et là c’est nous qui parlons, de douter du bien-fondé de cette décision administrative. Alassane Diomandé n’aurait pas dû être qualifié, tout le monde est d’accord. Mais du moment qu’il l’a été, et que l’erreur, manifestement, est chez l’ASF, la meilleure décision n’aurait-elle pas été de conserver le résultat du match entre Tuggen et Le Mont, et de le « dé-qualifier » ensuite? Car une chose est sûre, Tuggen n’a rien demandé. « Ah non, il n’y a rien à dire, ce n’est pas Tuggen qui nous a dénoncé, c’est vraiment entre l’ASF et nous », continue Serge Duperret. Alassane Diomandé, lui, aura joué dix minutes pour Le Mont dans sa carrière. A moins qu’il revienne plus tard et inscrive les buts qui permettraient au Mont de les gagner sur le terrain?

Plus que trois points d’avance pour Le Mont

Une chose est sûre, le FC Le Mont (15/32) ne compte plus que trois points d’avance sur Tuggen, désormais 2e (16/29), avec un match en moins. Mais la lutte pour la promotion en Challenge League, si elle se jouera sur le terrain, se jouera aussi en coulisses. Qui demandera la licence pour monter? Le Mont le fera-t-il? Sans doute, oui. Mais derrière? Tuggen, YF Juventus, Köniz, Delémont ou Brühl le feront-ils? Et les licences pour la Challenge League, si difficiles à obtenir, seront-elles acceptées? A Nyon (11e), on plaisante à moitié en disant regarder tout cela d’un oeil attentif… Reste que Le Mont, même avec ces trois points en moins, reste le grand favori pour la montée, sportivement en tout cas. En ce qui concerne les infrastructures? On fait confiance au président et à tout son staff, ainsi qu’aux autorités communales, pour prolonger dans les coulisses l’excellence du terrain.

Categories: Promotion League

Auteur