«On va au devant d’une semaine de folie»

«On va au devant d’une semaine de folie»

Pour la première participation de son histoire à la Coupe de Suisse, Azzurri 90 a passé le premier tour s’imposant 0-2 à Gontenschwil, dans le canton d’Argovie. La tâche qui attend les Lausannois ce samedi à Zurich face au Red Star, 4e de son groupe de 2e ligue inter, paraît plus compliquée, mais Azzurri sera évidemment favori. L’équipe de Patrick Isabella est en effet en forme, elle qui reste sur deux nets succès en 1re ligue, acquis à Martigny (0-3) et à domicile face à Lancy (6-0). Samedi, à 16h, il faudra gagner quoi qu’il arrive: une place en 8e de finale est en jeu! On a appelé Patrick Isabella pour avoir son sentiment à deux jours de ce rendez-vous d’importance.

 

Coach, ce match arrive au meilleur moment pour Azzurri, non?

C’est vrai qu’on monte en puissance et on reste sur deux bons résultats, avec des buts marqués. Ce n’est pas que nous étions forcément moins bien avant, mais quand on concrétise nos actions, tout devient plus facile. Et comme on est solides derrière, on sort de deux matches convaincants. Alors oui, on est confiants, mais on respecte cette équipe du Red Star. On ne croit surtout pas que ça va être facile. Le Red Star est bien classé en 2e ligue inter et c’est un club qui a une tradition de 1re ligue. C’est un club réputé du côté de Zurich.

Vous les avez observé?

Non, je n’en ai pas eu l’occasion, mais une personne est allée les voir pour nous. C’est une équipe qui compte des joueurs n’ayant pas percé à Zurich ou à GC, ce n’est pas une équipe composée de joueurs de 2e ligue venus tenter leur chance plus haut. On s’attend à une opposition solide, avec des joueurs ayant reçu une formation de bon niveau. Mais c’est évident qu’on veut assumer notre statut de favori et aller chercher ces 8e de finale! C’est important pour le club, pour ses dirigeants, pour les joueurs et pour moi.

C’est plus important qu’un match de championnat?

Ca l’est tout autant! Je n’oublie pas qu’on va au devant d’une semaine de folie. Samedi, on est à Zurich pour la Coupe de Suisse. Mercredi, on va à Yverdon, le deuxième du championnat. Et samedi, on reçoit La Chaux-de-Fonds, qui est leader!

Bon, vous avez un effectif qui doit vous permettre de faire face, non?

En théorie, oui, mais on a été particulièrement exposé aux blessures ces dernières semaines. Lors des derniers matches, on était quatorze… Donc non, on n’est pas spécialement bien sur ce plan-là. La bonne nouvelle, c’est qu’Enes Fermino et Gabriel Cuénoud sont tous deux qualifiés et éligibles pour ce match de Coupe. Avec eux, on a plus de possibilités, heureusement.

Vous êtes d’accord avec votre président (lire ici) ou avec Michele Morganella (lire ici), qui trouvent Azzurri moins fort individuellement, mais plus fort collectivement, que l’an dernier?

Oui. On a perdu en qualité individuelle, mais je pense qu’on est une meilleure équipe, je suis d’accord. Mais ça, c’est le terrain et le résultat final qui le diront, rien d’autre.

Dernièrement, Salvatore Barbaro vous a rejoint. Vous avez aimé sa première semaine d’entraînement?

Il a montré de l’envie et c’est un joueur intéressant, qui a un challenge à relever. Il a de la qualité, j’ai pu le voir lors des deux séances qu’il a fait avec nous cette semaine. Il a fait une partie de sa formation à Sion, quand même, il ne sort pas de nulle part. Et un gars qui met plus de 25 buts en 2e ligue, il a des qualités, c’est obligatoire. Les buts, vous savez, il faut les marquer, quelle que soit la ligue… même si c’est plus dur quand on monte les échelons, bien sûr. Je dirais que sa venue s’inscrit dans la volonté qui est la nôtre cette saison d’avoir des joueurs qui ont faim et des choses à prouver.

Vous-même, vous avez été jusqu’où en Coupe de Suisse dans votre carrière de joueur?

En demi-finales, éliminé à la maison par Servette.

Ah! Du coup, ce sera difficile de faire aussi bien cette saison…

Oui, je pense (rires)! C’est compliqué en Suisse, il y a moins de surprises qu’en France, par exemple. Franchement, les 8e de finale, pour un club de 1re ligue, ce serait déjà très bien.

Vous pourriez retrouver GC après, par exemple? Ce seraient des retrouvailles sympa pour vous, non?

On a un match à gagner avant, si vous permettez! Ce serait génial pour les joueurs de tirer une Super League, mais avant de penser à tout ça, il faut gagner face au Red Star. Tout ce qui compte, c’est d’être dans le chapeau pour le tirage au sort, comme on dit.

Categories: 1re ligue, Coupe suisse

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.