Ombres et Lumières du football vaudois

Ombres et Lumières du football vaudois

La riche actualité du foot vaudois nous a réservé quelques tops et flops marquants.


Lumières

  1. Bavois, mal barré et en plein doute, a crée la sensation du week-end. Hors de leurs terres, les hommes de Bekim Uka ont enfin connu la victoire (4-1), après neuf tentatives infructueuses. Irrésistibles, ils ont pulvérisé avec autorité les Zougois de Cham (3e). Ce succès tant espéré, mais aussi inattendu tombe au moment opportun. Surtout que samedi, aux Peupliers, Bavois reçoit l’ogre nyonnais avec l’idée de confirmer.
  2. En 1re ligue, tous les experts condamnaient Azzurri 90 Lausanne à connaître le purgatoire. Après le temps du vedettariat, le club a changé radicalement de politique, en misant sur la jeunesse avec un Julien Marendaz, formateur dans l’âme. Après un départ compliqué, les Azzurris ont trouvé leur vitesse de croisière. Samedi, à Lancy, ils ont fait plier et surtout atomisé le leader (4-1). Ce succès probant est de bon augure pour l’avenir.
  3. Genolier Begnins continue sa balade et caracole en tête. Dimanche, face à Champagne, bien que menés à la pause, les « canaris » ont renversé la vapeur et survolé les débats (4-2). GB, un club sain et sans argent, misant sur les gens du coin, peut se reposer sur un noyau d’anciens au talent confirmé. On pense surtout à Julien Jemmely, toujours buteur lorsque l’équipe est en difficulté. Bien parti pour rejouer une fois de plus les finales, le club hésite à retenter l’aventure de la 2e ligue Inter.
  4. Anthony Schwyn continue à aligner les performances de choix, en affolant les compteurs. Après un triplé face à Bex, il a remis brillamment le couvert en s’offrant un spectaculaire quadruplé du côté d’Ecublens. Son retentissant exploit a permis au FC Pully de fêter un nouveau succès, malgré quelques soucis défensifs (5-4). Saint-Légier sera-t-il la prochaine victime du serial buteur ?

Ombres

  1.  Les nouveaux dirigeants de Saint-Prex, après mûres réflexions, ont décidé de se séparer de leur coach à succès Mario Chedly. Ils ont appuyé sans ménagement sur le bouton du siège éjectable, pour des divergences d’opinions sur le statut de son fils Talel. Comme toujours et sans surprise, c’est l’entraîneur qui trinque ! Apprécié par ses joueurs, le bouillant français, avec ses qualités, mais aussi ses défauts, a réussi un brillant et respectueux parcours, ponctué de deux finales et une promotion. Son successeur Paolo Diogo a la chance de reprendre une formation performante, qui reste sur deux victoires probantes.
  2. Vevey United IIA, contre toute attente, a lourdement chuté et subi une sérieuse claque, face à Turc Lausanne (1-5). Le leader veveysan, au parcours impressionnant, a pris l’eau défensivement, tout en se montrant timoré offensivement. En effet, lors des six premières rencontres, l’équipe de François Bonetti a écrasé les oppositions avec insolence, en trouvant quarante fois le chemin des filets ! Samedi prochain, le gardien d’un Roche sous la barre pourrait bien payer la note du sursaut d’un adversaire humilié, mais certainement revanchard.
  3. Carton rouge et un immense blâme aux toujours irascibles supporters d’Iliria Payerne. Ils se sont tristement distingués dans un match chaud bouillant, qui s’est achevé dans une totale confusion. Le goal victorieux d’Aubonne de la 96e a définitivement mis le feu aux poudres. L’arbitre, qui a expulsé quatre Albanais, a été sérieusement menacé et les joueurs visiteurs ont eu la peur de leur vie. Iliria, encore récidiviste, ne va pas échapper à de sévères sanctions.
  4. Le FC Vignoble et son coach Michaël Pacella doivent commencer à se faire du souci. Fraîchement arrivé à la tête du club du Lavaux, l’entraîneur doit faire face à un effectif réduit et doit piocher à gauche et à droite pour trouver de quoi être assez sur la feuille de match. La formation basée à Cully occupe la 10e place à égalité avec l’avant-dernier, Roche, et le dernier US Portugaise. La seconde partie du calendrier du premier tour offre l’occasion rêvée pour se refaire une santé. Dans l’ordre, Pacella et ses hommes affronteront Saint-Légier, US Portugaise, Roche et La Tour-de Peilz. 12 points en jeu pour se relancer.

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*