Ollon remporte le match à ne pas perdre

Ollon remporte le match à ne pas perdre

Semir Muratovic nous l’avait annoncé, quelques minutes après la défaite face à Saint-Légier vendredi dernier (lire ici): il voulait que son CS Ollon gagne ses deux derniers matches de l’année, pour repasser par dessus la barre avant les fêtes de Noël. Promu en 3e ligue à l’été 2013, Ollon s’est confortablement sauvé l’an dernier (5e) et aurait même pu, avec un peu plus de réussite, aller disputer les finales. Mais cette saison, la deuxième, tout est un peu plus compliqué. L’équipe est toujours composée quasiment en intégralité de joueurs habitant le village et cette politique, si elle est évidemment respectable, fait courir le risque d’un manque de renouvellement. Le président-joueur Alexandre Vocat en est conscient, mais n’entend bien sûr pas changer de philosophie.

Un vrai « match à six points »

Ollon, on l’a dit, est un peu « dans le dur » depuis le début de la nouvelle saison et avait un match-charnière à disputer mardi soir, un de ceux qui peuvent changer le cours d’une saison. L’adversaire? Vevey II, le premier non-relégable qui se trouvait… trois points devant Ollon avant le match! Pas besoin de faire de grands calculs pour comprendre que l’expression « match à six points » est fait pour ce genre de rencontres. Alors, le CS Ollon allait-il recoller ou, au contraire, se faire distancer par son adversaire du jour?

Une belle performance collective

La réponse est claire,  à la hauteur du score: 5-1 pour les Chablaisiens! Ceux-ci menaient d’ailleurs 4-0 à l’heure de jeu, avant que Franck Atangana ne réduise (un peu) l’écart à la 75e. Mais Valjon Bajrami, l’ancien buteur d’Aigle II, inscrivait sa deuxième réalisation de la soirée à la 81e, pour clore le score à 5-1. Du bon travail. Vevey avait pourtant pris ce match au sérieux en titularisant Baskhim Sukaj en pointe à côté d’Atangana. Mais, même avec toute la qualité individuelle de l’ancien joueur de Team Vaud et du Mont, Ollon a tenu bon, preuve de la belle performance collective réalisée.

Semir Muratovic apprécie d’ailleurs cela dans sa formation, mais n’a pas caché son intention d’amener deux renforts, principalement au niveau défensif, tout en espérant garder son effectif au complet. Arrivera-t-il à convaincre Valjon Bajrami, apparemment très demandé, de continuer l’aventure? Son avant-centre est un cador de 3e ligue, tout le monde le sait dans le Chablais, et son numéro de téléphone est connu. S’il part, il faudra bien le remplacer d’une manière ou d’une autre, mais Ollon espère bien ne pas avoir ce problème.

Vevey II reste devant au fair-play

Avec ces trois points, le capitaine Rinor Cahani et ses coéquipiers reviennent donc à hauteur de Vevey II, à une journée de la fin du premier tour. Avec trois victoires, deux nuls et cinq défaites en dix matches, le bilan des deux formations est strictement identique, mais les Veveysans restent en dessus de la barre, étant meilleurs au fair-play.

Un classement un peu étrange, avec un quatre « deuxièmes équipes » coincées au milieu

Le classement de ce groupe 2 de 3e ligue est d’ailleurs assez particulier, puisque les six équipes « du haut » sont des premières équipes (Napoli, Saint-Légier, La Tour-de-Peilz, Azzurri Riviera, Villeneuve, Atlantic), les quatre suivantes sont des « II » (Montreux, Lutry, Aigle, Vevey) et les deux relégables sont donc Ollon et Roche, deux équipes qui se ressemblent un peu, même si Ollon est plus « identitaire ». Alors, qui coulera? Qui seront les deux condamnés? Les équipes-fanions de Montreux, Lutry, Aigle et Vevey vont-elle contribuer au sauvetage de leur deuxième garniture? Autant de questions dont tout le monde aura la réponse au printemps.

Categories: 3e ligue, CS Ollon

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.