Olivier Giroud a apprécié le spectacle

Olivier Giroud a apprécié le spectacle

On n’a pas rêvé, c’était bien Olivier Giroud assis à côté de nous, en train de dire au staff d’Azzurri que leur équipe méritait mieux qu’être tenue en échec par Guin à la mi-temps (1-1). « Vous n’êtes pas récompensés! Vous avez fait tout le jeu et les autres n’ont fait que balancer », a dit l’avant-centre de l’équipe de France. Entre deux selfies avec toutes les personnes venues l’aborder samedi à Chavannes-près-Renens, Olivier Giroud a donc regretté qu’Azzurri 90 LS n’ait pas pu faire la différence en première période face aux Fribourgeois. La raison de la présence, pour le moins surprenante, de l’attaquant français d’Arsenal dans la région lausannoise? Le premier match sous ses nouvelles couleurs de son pote Lionel Mallein, avec qui il a joué à Grenoble. Tout s’explique.

« Mon pote Lionel Mallein? Il a du ballon, hein? »

Les deux hommes sont restés très proches, au point, donc que le récent finaliste de l’Euro consacre une partie de ses vacances à assister à un match de 1re ligue suisse. Ce qu’il a pensé de la performance de son ami? « Il a du ballon, hein! De ce que j’ai pu voir, il forme une bonne paire avec l’Italien, comment il s’appelle? Elefante? Ils sont complémentaires, mais il faut qu’ils fassent attention dans la profondeur. Mais sinon, c’est solide », a commenté le Gunner, très abordable et de très bonne humeur ce samedi. Il a dit oui à toutes les demandes de photos et d’autographes, y compris de la maman de Patrick Muller, qui voulait un souvenir pour ses petits-fils.

« Brahimi, Brahimi », a chanté l’attaquant d’Arsenal

Giroud, venu avec une bande d’amis de la région grenobloise, est un intime de Lionel Mallein, donc, mais il connaît bien tous les joueurs venus de cette région proche de la Suisse. Les joueurs d’Azzurri Lyazid Brahimi, Salou Galokho et Malek Chergui, le dernier venu, ont en effet tous joué au GF 38, où l’attaquant d’Arsenal a débuté sa carrière avant d’exploser à Tours et Montpellier. Ainsi, quand « Pitchou » Brahimi a marqué le 2-1, il a eu la surprise de voir son nom scandé par son fans-club d’un jour, au sein duquel Olivier Giroud a fait entendre sa voix. « Brahimi, Brahimi », ont chanté le Gunner et ses potes, ce qui a bien évidemment fait sourire l’attaquant d’Azzurri. Ce n’est pas tous les jours qu’un avant-centre de 1re ligue voit son nom chanté par un international français, quand même!

Azzurri et l’avant-centre ont sympathisé

Tout heureux de la victoire d’Azzurri, Olivier Giroud a donc pu sympathiser avec l’équipe d’Antonio D’Attoli, lequel, à notre connaissance, ne lui a pas proposé de contrat. Mais le président d’Azzurri a eu un très bon mot, quand même. « A Azzurri, on n’a pas énormément de supporters, mais on en a des prestigieux », a souri le boss du club lausannois, tout heureux des trois points et de la présence de Giroud, lequel n’a pas fait que regarder le match, mais s’est véritablement impliqué dans la victoire de son équipe, donnant de la voix sur chaque action. Comme un bon type qui regarde un match avec des potes et se prend au jeu, tout simplement. Ainsi, à la mi-temps, il n’a pas hésité à conseiller à son pote Malek Chergui de jouer plus près de Lyazid Brahimi. « Il est trop esseulé, il a besoin de soutien. Viens vers lui, aide-le, et ça va passer, tu verras. » A la 80e, un centre de ce même Chergui a donc trouvé Brahimi pour le 2-1. Merci M. Giroud.

 

Giroud

Categories: 1re ligue

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.