« Nous n’avons pas le droit de perdre »

« Nous n’avons pas le droit de perdre »

Samedi sur les coups de 15h, Stade Nyonnais affronte Stade-Lausanne-Ouchy. Ce derby, outre le fait qu’il se joue entre deux équipes vaudoises, revêt une grande importance au vu de la position des deux formations au classement. Les Lausannois et les Nyonnais sont séparés de seulement six points. En cas de victoire, les hommes d’Andrea Binotto feraient le trou sur un adversaire direct à la promotion. Le capitaine Fabian Geiser, pas sûr d’être sur la pelouse, est confiant.

Fabian, vous étiez absent contre Bavois à cause d’une petite blessure. Ça va mieux?

Oui ça va. J’avais une lésion musculaire. Je me suis un peu entraîné, mais je ne sais pas si je pourrais être sur le terrain.

Et comment sentez-vous l’équipe?

Elle va bien. Nous avons la chance de récupérer pas mal de blessés, donc nous sommes presque au complet.

Nyon aura beaucoup de pression, Stade-Lausanne, légèrement moins, non?

C’est possible, mais nous en aurons également. Nous n’avons pas le droit de perdre cette rencontre. Nous avons égaré des unités samedi dernier contre Bavois. Nous ne pouvons pas lâcher de points deux week-ends consécutifs. Il faut gagner pour garder à distance notre adversaire du jour. Par contre, la saison est encore longue, donc rien ne sera joué ce week-end.

Que pensez-vous de Nyon?

C’est une très bonne équipe, un cador de la Promotion League. L’année dernière, elle n’est pas passée loin de la montée.

Est-ce que vous avez prévu un système anti-Karim Chentouf, meilleur buteur avec 11 réalisations?

Non, nous allons tâcher d’être solides défensivement. A part contre Bavois, où on a encaissé deux fois, nous avons prouvé que nous sommes bons dans ce domaine. Quant à Chentouf, il ne faut pas le quitter des yeux comme tous ses coéquipiers. Le danger peut venir de partout.

Vous avez brièvement évoqué la rencontre contre Bavois, quel est votre sentiment sur ce match?

Nous avons eu de la malchance. Il nous a manqué notre rigueur défensive habituelle. Nous n’avons pas le droit de lâcher, même pas un petit moment. C’est dans ces circonstances que nous encaissons le second but.

Vous avez prouvé depuis le début de la saison, conformément aux ambitions de votre nouveau président, queque vous avez le niveau pour viser la montée en Challenge League. Quel est le secret de vos performances?

Il n’y en a pas (rires). Nous avons la base de l’équipe qui évolue depuis plusieurs années ensemble. Nous nous connaissons bien et ça aide. Déjà lors du dernier exercice, on s’était bien adapté à cette ligue, même si pour plusieurs gars, c’était une première en Promotion League. Cette année, grâce également à l’apport de plusieurs renforts et un bon départ, nous sommes directement rentrés dans une spirale positive. Nous espérons la garder longtemps, mais nous restons conscients qu’une défaite peut arriver à tout moment, même samedi. Les joueurs forment un groupe très soudé et ça se voit sur le terrain.

1-0 pour Stade-lausanne-Ouchy

Est-ce que cet état d’esprit va faire pencher la balance contre Nyon?

J’espère! Nous avons envie de vivre cette aventure jusqu’au bout tous ensemble et ça passe par un succès contre Nyon. Le fait d’avoir de bonnes individualités et d’avoir tous les postes doublés sera aussi un atout pour ce choc.

Est-ce que vous nous accordez un pronostic?

(Réflexion) Je sais que c’est un peu bateau, mais un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne (rires). Le score m’est égal, mais je mise sur une victoire du Stade-Lausanne-Ouchy. Un 1-0 suffirait à mon bonheur et à celui de tout le club.

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*