« Nous allons nous concentrer sur nos forces, nos qualités »

« Nous allons nous concentrer sur nos forces, nos qualités »

Après avoir notamment éliminé Pully Football et Amical Saint-Prex, le FC Gland s’attaque à Yverdon II qui évolue en 3e ligue. Jamel Kaissi se méfie de cette équipe d0nt la philosophie est similaire à la sienne.

En finale, face au club de La Côte, se dresse la « deux » d’Yverdon-Sport. « Je peux dire que je connais cette équipe, explique Jamel Kaissi. Vagner est également une personne que j’apprécie. Nous avons une philosophie identique et notre rencontre va sûrement être plaisante à regarder. » Même si son adversaire évolue une ligue en dessous, il ne le sous-estime pas. « A ce stade de la compétition, il n’y a plus de favori, c’est du 50-50. Yverdon n’est pas arrivé en finale par hasard. J’ai un plan pour ce match, que je ne dévoilerais évidemment pas, mais je peux dire que nous allons nous concentrer sur nos forces, nos qualités. Nous n’avons pas à nous adapter à notre adversaire. »

Cette partie va être disputée, la fraîcheur aurait pu être un avantage pour l’une ou l’autre des équipes, mais il n’en est rien, car les deux clubs ont aligné les semaines anglaises depuis la reprise. « La différence de niveau ne va pas être grande entre nous, je pense que l’on ne peut pas passer l’épaule grâce à l’insouciance de nos jeunes, la solidarité et notre ambiance familiale, commente le responsable du Punk Bar à Lausanne. Cet aspect ne peut pas être pris en compte, pas être calculé lorsque je prépare la tactique de la rencontre. Et cela pourrait être le petit plus qu’il nous manquera pour passer l’épaule. »

La participation à la Coupe de Suisse acquise

Même s’il sait que son équipe est attendue comme vainqueur, l’entraîneur des Glandois ne se prend pas le chou pour autant : « Notre objectif initial est rempli; c’est-à-dire l’intégration des jeunes. Venus des A et des B, Sean Koutangi et Jonathan Muheim ont joué plusieurs matchs en notre compagnie et ont beaucoup progressé. Maintenant, tout ce qui nous arrive, c’est un plus. »

La qualification au dernier stade de la compétition offre l’un de ces plus avec l’accession à la Coupe de Suisse. En effet, Yverdon ne peut pas aligner deux équipes, et la « une » a évidemment la priorité. « Je trouve magnifique de pouvoir évoluer dans cette compétition. J’aimerais tomber contre un club prestigieux, j’espère en tant que Romand, tomber contre Sion ou Lausanne. Je sais que Oga Venkat (NDLR Président de Gland) voudrait plutôt jouer Bâle », sourit l’habitant de Lausanne.

Samedi, match contre Forward

Mais avant de penser à cet événement majeur pour le club, il y a une finale à gagner et un match samedi contre Forward Morges pour rester en course pour les deux premières places du classement. Deux jours après cette partie cruciale, Gland va devoir se retrousser les manches. « Nous avons demandé de la jouer à une autre date, mais à cause d’une sombre histoire de rugby, il n’en sera rien. Morges a même essayé d’avancer la rencontre. Tout le monde connaît la réputation de cette équipe, on fera avec », soupire Jamel Kaissi.

« Nous allons gagner 3-1 »

En attendant de retrouver ce duel qui s’annonce palpitant, jeudi il y a une coupe à ramener sur La Côte. Jamel Kaissi et ses jeunes ont pour mission d’aller remporter ce trophée pour la troisième fois et l’entraîneur y croit : « Sur nos qualités, nous devons l’emporter. Si j’ai un pronostic ? Je réfléchis. Nous allons gagner 3-1 », conclut-il avec un léger sourire de détermination.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*