Nicolas Vermot, le nouvel atout défensif de Donneloye

Nicolas Vermot, le nouvel atout défensif de Donneloye

C’est fait, Nicolas Vermot devient un joueur du FC Donneloye! La confirmation officielle nous est parvenue de la part de son nouveau club, quelques jours après l’annonce de son départ du FC La Sarraz-Eclépens. Jean-Philippe Karlen s’était résigné à perdre l’un de ses meilleurs éléments du premier tour et cherche son remplaçant depuis plusieurs jours, sans succès. Avec David Geijo et Guillaume Salvi, La Sarraz-Eclépens possède une paire défensive de haut niveau et très complémentaire, mais le premier nommé doit retrouver la forme après un premier tour pourri par les blessures et il faudra de toute façon un peu de concurrence. Lianel Lauper et Mikael Duperret peuvent dépanner en défense centrale, mais il ne s’agit clairement pas de leur poste de prédilection. Clairement, le départ de Nicolas Vermot est un coup dur pour La Sarraz-Eclépens.

Passablement de transferts entre les deux clubs

Cela, le FC Donneloye et David Tenthorey s’en fichent un peu, et ils ont bien raison. Historiquement, les liens sont nombreux entre le FCD et La Sarraz, même si, géographiquement, les deux clubs n’ont pas grand-chose en commun. Jérôme Thomas, Yann Weber, Loïc Vidmer et Damien Gfeller sont notamment passés par les deux places et ont marqué leur histoire récente respective. Aujourd’hui, c’est donc Nicolas Vermot qui prend le chemin du Nord-vaudois, quitte à redescendre de deux ligues. Né en 1985, le défenseur central (ou latéral) a encore de belles années devant lui et a choisi d’en faire profiter le FCD, plutôt que de rester à La Sarraz ou de répondre à l’appel d’un autre club de 2e ligue inter, qui le courtisait assidûment.

Huit ou onze points de retard avant de commencer le deuxième tour?

La raison? Elle est professionnelle, puisqu’il trouvera à Donneloye la stabilité à ce niveau-là grâce à un sponsor et ami du club. Une formule gagnant-gagnant et un sacré renfort pour Donneloye, qui ne cache pas ses envies de revenir dans les deux premières places du classement, malgré le départ acquis de leur attaquant Raphaël Vanotti. Actuellement cinquièmes, après un très mauvais départ, les Oies sont à huit points de Jorat-Mézières (2e), qui compte un match en moins. Si les hommes de Pierre-Alain Brülhart allaient s’imposer à Thierrens face à la II, le 18 mars, ils en compteraient alors onze et l’opération remontée du FC Donneloye serait alors un peu plus compliquée. Nul doute qu’une délégation du FCD fera le court déplacement en direction du Terrain du Marais ce soir-là, voir comment les choses se passent…

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*