Montreux ne peut que faire mieux

Montreux ne peut que faire mieux

Pour tout dire, on s’attendait à autre chose en approchant des vestiaires montreusiens, quelques secondes après la fin du match. On imaginait un Alain Baré furieux, shootant dans une porte, criant sur ses joueurs et leur demandant une réaction immédiate sous peine de représailles. On s’attendait à entendre les mots « Honte! », « Déshonneur », voire même un ou deux noms d’animaux à cornes. Voilà ce qui passait dans notre tête. La réalité? A des milliers de kilomètres. Le président montreusien s’est montré d’un calme admirable, arrivant même à se montrer optimiste après cette défaite 2-8 à domicile face à UGS pour le grand retour du Montreux-Sports en 2e ligue inter! Alors, fiévreux, Alain Baré? Un peu souffrant? Même pas.

« La vérité, c’est que je suis fier des gars, c’est tout. » Pardon? Après une défaite 2-8 à la maison? « Oui, vraiment. Je suis d’ailleurs entré dans le vestiaire à la mi-temps, alors que le score était de 0-6, pour rassurer tout le monde. J’ai aimé ce que j’ai vu, les jeunes se sont bien comportés. On a montré plus de jeu que lors de certaines victoires 5-0 la saison dernière, je vous assure. J’avais une petite crainte, en lançant des gamins dans ce match, mais ils ont très bien répondu. »

Même pas une petite critique, rien? « Mais non! La défaite, elle est logique. On s’est jetés à l’abordage, on a été naïfs. Mais dans le jeu, on était là. Bon, évidemment, quand on en prend 8 à la maison, on a un peu les boules. » Ah, quand même.

« Il a manqué de l’expérience », selon le président du MS

Alain Baré, il ne faut jamais l’oublier, a joué à l’Olympique Lyonnais, alors que Jean-Michel Aulas en était déjà le président. Sa communication est rodée, tant à l’interne qu’à l’externe, et il sait mieux que quiconque ce qui se passe dans la tête de ses joueurs. Il a ainsi cherché à dédramatiser immédiatement ce revers et on doit dire que ses arguments sont convaincants. « Aujourd’hui, ce qui nous a manqué, c’est de l’expérience. On a des gars sur le terrain, qui n’ont jamais joué face à des adultes, donc forcément, ça coince. Mais ils ont répondu présent. Et UGS a eu un maximum de réussite. A chaque fois qu’ils frappaient, c’était au fond. » Huit fois, quand même.

Michaël Custodio va rejoindre Napoli Vevey

Mais au fait, pourquoi Montreux a-t-il aligné autant de jeunes? Alain Baré l’avait promis, au lendemain déjà de l’accession à la 2e ligue inter: il ne dépenserait pas des fortunes pour attirer des renforts, préférant promouvoir les jeunes venus de Team Vaud. Ce qu’il n’avait pas prévu? Le départ de Michael Custodio. Son meilleur buteur (21 réussites l’an dernier) a choisi de rallier… Napoli Vevey (promu en 3e ligue), comme il nous l’a lui-même confirmé dans la soirée. Et comme Fatah Ahamada a choisi de rejoindre Echallens, ce qui était déjà dans l’air lors des finales, Montreux n’a plus que le seul Eric Rameau en attaque pour l’instant. Le Parisien a beau être très fort, il a quand même besoin de monde autour de lui.

Deux arrivées de joueurs français

Deux renforts français sont ainsi attendus tout prochainement. L’un est défenseur, l’autre attaquant et tous deux, apparemment, disposent d’un joli CV. Avec ces deux renforts-là, et le retour de Cédric Faivre (suspendu cinq matches), Montreux aura une colonne vertébrale qui devrait tenir la route, surtout que Romaric Clerget est toujours là.

Montreux est encore en pleine préparation

Montreux est ainsi très loin de paniquer et Alain Baré n’a pas manqué de rappeler que le premier match officiel de l’année 2014 s’est soldé par une défaite… 0-6 à la maison, en Coupe vaudoise face à Forward Morges. Après ce revers inaugural, Montreux n’a plus perdu de la saison et a obtenu sa montée en 2e ligue inter. Non, vraiment, le MS ne se met aucune pression après ce départ raté. La dernière place? Elle est anecdotique et, évidemment, Alain Baré a raison: Montreux est encore en pleine préparation, mais face à un UGS sérieux, cela a suffi pour prendre une gifle. En 2e ligue, la naïveté était moins visible. « Mais je vous le répète, souvent en 2e ligue, on a moins bien joué que ça. On mettait des plombs devant, avec des attaquants qui courent vite. Là, j’ai vu du jeu. » Reste à convertir ce jeu en points et à un moment, il faudra bien y penser. Pas à la première journée, ni même à la deuxième ou à la troisième, mais disons que dès la quatrième, il sera temps d’en mettre un ou deux de côté, voire trois à la fois.

Déplacement à Servette samedi

L’avenir immédiat? Le samedi 16 août sur le terrain de Servette M21. Pas facile du tout comme déplacement, mais Alain Baré a enlevé toute pression d’office à Cédric Faivre, lui lançant l’ordre suivant dans le couloir des vestiaires: « Là-bas, on ne doit en prendre que 4! » Et le pire, c’est qu’on n’est même pas sûr qu’il rigolait vraiment.

Categories: 2e ligue inter

Auteur